Rossi et son 350e GP : "Le nombre de victoires est plus important"

partages
commentaires
Rossi et son 350e GP :
Par : Léna Buffa
6 avr. 2017 à 17:30

Le Docteur passe un cap dans sa longue et riche carrière, à l'occasion d'un Grand Prix d'Argentine qui lui a déjà réservé de bonnes surprises. Mais il garde un œil sur Viñales !

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le garage de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Valentino Rossi se présente ce week-end sur son 350e Grand Prix, toutes catégories confondues. Un cap étourdissant, atteint en 21 ans – c'est d'ailleurs l'âge du plus jeune pilote du plateau MotoGP cette année !

"J'ai disputé beaucoup de courses et passé beaucoup de temps ici, et j'en suis fier", déclare le Docteur. "Mais ce qui est important, ce n'est pas le nombre de courses, mais leur qualité. Le nombre de victoires ou de podiums est plus important."

Dans ce classement-là, non plus, Valentino Rossi n'a pas à rougir de son palmarès avec ses 114 victoires (le record est à 122) et ses 222 podiums glanés en 125cc, 250cc puis 500cc et MotoGP, le tout agrémenté de neuf titres mondiaux. Mais l'homme n'est pas rassasié et entend poursuivre une moisson qui se heurte à présent à de nouveaux adversaires.

Poursuivre sur la lancée de Losail

Parmi tant d'autres épreuves, l'Argentine a contribué à enrichir ce palmarès. Seul pilote du plateau actuel à avoir couru ce Grand Prix dans son ancienne version, lorsqu'il évoluait en 250cc, Valentino Rossi y compte une victoire et une troisième place. Depuis l'arrivée de Termas de Río Hondo en 2014, il est entré par deux fois dans le trio de tête et s'est notamment imposé il y a deux ans.

"J'aime cette piste, le tracé est très intéressant et il est amusant au guidon d'une MotoGP. Depuis 2014, j'ai toujours fait de bonnes courses, mais il nous faut encore comprendre quelles seront les conditions de piste. L'année dernière, ça avait été très difficile, la piste était très sale le vendredi et on avait ensuite eu du mauvais temps. J'espère donc qu'on aura de bonnes conditions pour essayer de mieux travailler", souligne-t-il.

"On va essayer de partir sur la base de la course du Qatar", prévient le pilote Yamaha, qui a atteint le podium à Losail malgré des tests hivernaux et des essais sur ce Grand Prix qui l'avaient confronté à des difficultés. "Pendant ce premier week-end de course, on a beaucoup amélioré mon feeling avec la moto et au final la course a été plutôt une surprise pour nous, parce que ça n'était pas si mal. Il est toujours important de commencer avec un podium et en plus je n'étais pas très loin des deux premiers."

"Le travail réalisé pendant un week-end de course est toujours différent de celui des essais, mais c'était juste de ma faute. J'avais besoin de plus de temps sur la moto et de plus de kilomètres que Maverick [Viñales]. On travaille bien, en particulier pendant les week-ends, et on est arrivé à un bon niveau le dimanche. Maintenant, il faut que l'on progresse à partir de là."

Une concurrence affûtée

La comparaison avec Maverick Viñales est en effet incontournable, le nouveau pilote Yamaha ayant dominé à la fois l'intersaison et le premier Grand Prix de l'année. Il reste, aux yeux de Rossi, l'homme à battre cette semaine.

"Je pense qu'il reste Viñales et Márquez, mais en ce moment c'est plus Viñales étant donné comment il a piloté cet hiver et à quel point il a été compétitif au Qatar. Et puis aussi parce que l'année dernière, avec la Suzuki, il avait été très, très fort. Il part donc favori", estime le pilote italien.

"Il y a désormais peut-être dix pilotes et dix motos en mesure de se battre pour le podium et d'être devant à toutes les séances, il est donc très important que l'on souffre un peu moins que pendant les essais du Qatar. Et puis, au Qatar, on n'a pas fait de qualifications, alors j'espère que l'on aura nos premières qualifs ici et on va essayer de partir dans le top 5."

Article suivant
Viñales : "On part de zéro ici"

Article précédent

Viñales : "On part de zéro ici"

Article suivant

Márquez bien décidé à lancer sa saison en Argentine

Márquez bien décidé à lancer sa saison en Argentine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Jeudi
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa