MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

Rossi : L'absence de victoires ? "Pas que pour moi"

partages
commentaires
Rossi : L'absence de victoires ? "Pas que pour moi"
Par :
27 juin 2019 à 18:28

Deux ans après sa dernière victoire en date, Valentino Rossi veut se battre dans le top 5 à Assen et ne se risque pas à évoquer un éventuel retour sur la plus haute marche du podium. Mais la disette actuelle concerne, rappelle-t-il, autant Yamaha que lui-même...

Valentino Rossi se présente cette semaine à Assen deux ans après y avoir sabré pour la dernière fois le champagne en tant que vainqueur et alors que 34 courses se sont écoulées sans qu'il soit parvenu à retrouver la voie du succès. Si celui-ci lui a parfois échappé de peu, cette absence de victoires est en réalité symptomatique des difficultés qu'il traverse depuis 2017, et il rappelle volontiers que cette disette concerne Yamaha dans sa globalité et pas uniquement son cas personnel.

"Il faut dire que la disette n'est pas que pour moi, parce que ces deux dernières années on n'a pas gagné tellement en général… Durant ces deux ans, j'ai eu de belles courses et j'ai eu des possibilités de gagner, mais ça ne s'est pas bien passé. Parfois on m'a battu, comme à Austin, parfois j'ai fait une erreur, comme en Malaisie, mais j'ai eu, disons, quatre ou cinq occasions", souligne-t-il, très réaliste. 

Lire aussi:

"Il faut juste travailler, rester concentré et faire en sorte d'être prêt quand une autre occasion se présentera", poursuit le pilote italien. Il ne s'aventure toutefois pas à émettre de pronostics quant à ce qu'il pourrait réaliser ce week-end, malgré les attentes qui entoure son cas : "C'est une question difficile, franchement, mais j'adore cette piste. C'est toujours génial d'être ici, c'est un week-end spécial parce qu'il y a toujours une super ambiance, mais aussi parce que cette piste est géniale pour les courses moto. On prend énormément de plaisir à courir ici et on y a toujours de formidables bagarres, comme l'année dernière."

"Il faut donc qu'on reparte du week-end de Barcelone, car il n'avait pas été trop mauvais, j'ai été assez compétitif. Je pense pouvoir faire une bonne course et c'est notre objectif", reprend-il. "Il y a de nombreuses variables [à Assen]. Quoi qu'il en soit, l'important pour nous serait d'être compétitifs ce week-end, de réussir à faire une bonne qualif et de nous battre pour les positions qui comptent et qui pourraient être les cinq premières. On va essayer de faire une bonne course, en tout cas on en a besoin parce qu'on arrive de deux scores vierges sur des pistes sur lesquelles on s'attendait à marquer un peu de points, il sera donc important d'en obtenir. De là à dire quelle position on pourrait faire, on verra."

Plus de travail et donc plus de plaisir, ou de déception

Si sa chute au Mugello avait ponctué un week-end qui s'était avéré éprouvant de bout en bout, celle de Barcelone a eu de quoi laisser un peu plus d'amertume au pilote italien, qui s'était senti compétitif durant les essais et les qualifications et pouvait prétendre à un bon résultat. Lorsqu'il lui a été demandé, ce jeudi, ce qui avait changé dans le travail par rapport au passé, Rossi a saisi la perche qui lui était tendue pour évoquer la déception de cet accrochage aux lourdes conséquences en Catalogne.

"On se met au travail dès le dimanche précédent en commençant à regarder les images, les données, on arrive donc déjà sur le circuit le jeudi en sachant beaucoup plus de choses. Et puis c'est surtout à partir de là que ça change, dans le travail qu'on fait du jeudi après-midi jusqu'au dimanche matin. Avant, je me souviens que pendant la journée il y avait des moments libres, aujourd'hui il n'y en a pas, il faut rester avec les ingénieurs", décrit-il au sujet du MotoGP moderne.

"C'est beaucoup plus difficile, mais ça donne aussi beaucoup plus de plaisir ensuite, parce qu'on a vraiment tout donné alors un bon résultat est aussi plus gratifiant. C'est un peu comme ce qui s'est passé dimanche dernier, où on a été mis hors course à cause de l'erreur de quelqu'un d'autre : on en est alors encore plus désolé, parce que durant trois jours, du matin au soir, on n'a fait que penser aux détails, à comment mieux passer un virage ou l'autre, et puis ça se termine comme ça et c'est encore plus rageant", conclut Valentino Rossi.

Détenteur de dix victoires à Assen, dont un record de huit en MotoGP, le numéro 46 peut espérer bénéficier des ondes positives de la Cathédrale pour oublier sa déception, à condition que la Yamaha et la chance ne lui fassent pas défaut sur une piste qui a tout pour lui réussir.

 

Article suivant
Aleix Espargaró content d'aller plutôt bien après sa blessure

Article précédent

Aleix Espargaró content d'aller plutôt bien après sa blessure

Article suivant

Márquez : "Peut-être que nous devrons être plus patients"

Márquez : "Peut-être que nous devrons être plus patients"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Lieu Assen
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa