Rossi sur l'accident en Moto3 : "Soit on part, soit on se reconcentre"

Le terrible accident qui a impliqué le jeune Jason Dupasquier à la fin des qualifications Moto3 a profondément touché les pilotes. Pour Valentino Rossi et Jack Miller, notamment, les images de l'intervention des secours ont été difficiles à voir.

Rossi sur l'accident en Moto3 : "Soit on part, soit on se reconcentre"

La scène glaçante qui a conclu les qualifications Moto3 a beaucoup touché les pilotes qui se trouvaient à ce moment-là au stand. Les concurrents du MotoGP devaient prendre la piste quelques instants après la conclusion de la séance de la plus petite catégorie pour réaliser une demi-heure d'essais libres, puis enchaîner avec leurs deux qualifications.

Le programme toujours très intense du samedi midi ne laisse aucun répit, pourtant cette fois certains pilotes ont admis avoir eu du mal à reprendre la piste. Les équipes de secours sont intervenues durant près de 40 minutes auprès du jeune Suisse, resté inerte en piste, avant qu'il soit héliporté vers un hôpital de Florence. La diffusion de ces images sur les écrans du circuit, et notamment dans les stands, a logiquement été éprouvante pour les pilotes, qui ont tous rapidement saisi la gravité de la situation.

"C'était dur de voir l'hélicoptère sur la piste, c'était la première fois que je voyais ça. On n'avait pas vu un incident comme ça depuis longtemps", a notamment témoigné Pecco Bagnaia, qui a eu besoin de quelques tours pour se remobiliser en entamant les EL4.

Lire aussi :

"C'est toujours très difficile quand on voit ce genre d'images et qu'ensuite il faut prendre la piste. Ça n'est pas facile de se concentrer, je crois que ça ne l'est pour personne", a admis Valentino Rossi, qui a reconnu qu'une chute aussi grave mettait les pilotes face à la dangerosité de leur sport. "C'est toujours très difficile car on ne sait rien et les images qu'on a n'étaient pas très optimistes parce que Dupasquier est resté en piste, ensuite l'hélicoptère est arrivé puis il s'est arrêté, il ne repartait pas… C'est difficile."

"Dans ces moments-là, je pense qu'on a deux choix. Soit on s'échappe du stand, on enlève la combinaison, on prend la voiture et on rentre à la maison ! Soit, si on doit reprendre la piste, il faut se concentrer ; il faut donner le maximum, se concentrer là-dessus et essayer d'oublier. Sinon, non seulement on ne fait pas de résultat, mais c'est même dangereux. Je pense que tous les pilotes font cela."

"On espère avoir de bonnes nouvelles dans les prochaines heures", a ajouté l'Italien. "J'espère qu'il pourra aller bien, que son état n'est pas trop grave. Les images étaient très moches, avec l'hélicoptère et tout cela. J'espère qu'on pourra entendre de bonnes nouvelles au sujet de Dupasquier dans les prochaines heures."

L'an dernier, un sujet similaire avait été abordé lorsque les images de l'horrible crash du Red Bull Ring ont tourné en boucle sur les écrans durant l'interruption de la course, avant que les pilotes doivent remonter en selle. Ce soir, Jack Miller fait aussi partie de ceux qui en appellent à des choix un peu plus judicieux dans des situations aussi susceptibles de tourmenter les pilotes.

"Je comprends. On a attendu longtemps, on était en direct, mais je ne pense pas qu'il soit nécessaire de montrer un gars qu'on monte dans l'hélicoptère et ce genre de choses. Je pense qu'à l'avenir on pourrait braquer les caméras sur autre chose", a fait savoir l'Australien, très touché par l'accident et néanmoins réaliste. "Mais c'est comme ça, au final on perd des amis et on continue à faire ça. On l'apprend assez jeune et on fait avec, on continue à faire notre job."

"Je croise les doigts pour que le petit aille bien", a ajouté Miller. "C'est un chouette gamin et j'espère qu'il ira bien. On ne voudrait jamais voir ça arriver. C'est dur."

Pour Rossi, cette chute dans la phase finale des qualifications Moto3, alors que les pilotes étaient groupés, en quête d'un bon temps, correspond à la pire situation possible mais semble dans le même temps inévitable. "Malheureusement, c'est ce qu'il y a de plus dangereux dans les courses moto, parce que Dupasquier est tombé et un ou peut-être deux pilotes l'ont heurté par derrière [cela n'est pas éclairci pour le moment, ndlr]."

"Ce qui s'est passé aujourd'hui est ce qu'il y a de plus dangereux dans les courses moto. On peut énormément travailler sur les pistes, sur les combinaisons, sur les casques, etc, mais ça, malheureusement ça reste très dangereux. Naturellement, si tout le monde tournait seul, ce serait beaucoup moins dangereux. Mais de toute façon, en course ils restent groupés pendant 25 tours. C'est dur de se retrouver seul."

Transporté en hélicoptère vers l'hôpital Careggi de Florence, Jason Dupasquier, 19 ans, se trouve dans un état jugé très grave par les médecins, qui n'ont pas fourni de plus amples informations officielles.

partages
commentaires
Bagnaia espère un "beau duel" avec Quartararo pour la victoire
Article précédent

Bagnaia espère un "beau duel" avec Quartararo pour la victoire

Article suivant

Márquez s'excuse : "Viñales a toutes les raisons d'être en colère"

Márquez s'excuse : "Viñales a toutes les raisons d'être en colère"
Charger les commentaires