Rossi : "Bagnaia a un talent naturel, mais Morbidelli travaille plus"

partages
commentaires
Rossi :
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
5 déc. 2018 à 16:45

L'Italien estime que le tenant du titre en Moto2 est plus talentueux que son prédécesseur, même si ce dernier travaille plus dur.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Francesco Bagnaia, Pramac Racing
Francesco Bagnaia, Pramac Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Ramon Forcada, Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT
Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT
Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT

Francesco Bagnaia et Franco Morbidelli sont tous les deux issus de la VR46 Riders Academy, et ont tous deux impressionné lors des essais de Valence et de Jerez.

Lors de ses premiers tours de roue en MotoGP à Valence, Bagnaia a terminé à la 11e place au classement des temps combinés, six dixièmes derrière l'homme le plus rapide, Maverick Viñales. Il s'agissait du premier contact de Bagnaia avec une Ducati du team Pramac, avec qui il fera ses premiers pas dans la catégorie reine l'an prochain.

Lire aussi :

De son côté, après avoir évolué sur une Honda de l'équipe Marc VDS en 2018, au cours d'une première saison bouclée à la 15e place du championnat, Morbidelli a rejoint les rangs du Petronas Yamaha SRT. L'Italo-Brésilien s'en est très bien sorti, terminant les deux journées d'essais à la sixième place, à seulement deux dixièmes de Viñales.

À Jerez, les deux hommes ont progressé : Morbidelli, toujours sixième, s'est rapproché du leader, Takaaki Nakagami, à un dixième, pendant que Bagnaia, neuvième, a terminé à trois dixièmes du Japonais.

Des profils différents

Lorsqu'il lui a été demandé quel était son avis concernant les deux pilotes italiens, Valentino Rossi ne s'est pas risqué à un pronostic sur lequel des deux terminerait devant l'autre lors de la première manche au Qatar. Cependant, le numéro 46 a tout de même évoqué les qualités de chacun.

"Les deux sont de très bons pilotes, comme ils ont déjà eu l'occasion de le démontrer. Bagnaia détient plus de talent naturel, mais dans le même temps Morbidelli est plus dur au mal, plus difficile à battre. C'est la principale différence entre les deux", a expliqué le Docteur, qui est demeuré très près d'eux lors de la dernière partie de la saison 2018.

Lire aussi :

 

En ce qui concerne Morbidelli, Rossi n'a aucun doute quant au fait que le passage de l'Italo-Brésilien d'une Honda à une Yamaha lui sera bénéfique, en particulier si l'on considère la charge de travail qu'assume l'ancien Champion du monde Moto2. "Morbidelli travaille plus et est très agressif. Je ne sais pas lequel des deux sera le plus rapide, mais l'an prochain ils auront une moto similaire sur le plan de la performance, et ce sera donc amusant de les suivre", conclut Rossi.

Article suivant
La Commission GP a statué sur les concessions et les pneus pluie

Article précédent

La Commission GP a statué sur les concessions et les pneus pluie

Article suivant

Siméon vers l'Endurance pour compléter son programme 2019

Siméon vers l'Endurance pour compléter son programme 2019
Charger les commentaires