Rossi : Battre Dovizioso en Australie serait important au championnat

partages
commentaires
Rossi : Battre Dovizioso en Australie serait important au championnat
Par : Léna Buffa
25 oct. 2018 à 07:58

Phillip Island est la piste sur laquelle Valentino Rossi compte le plus en cette fin de saison, alors que la place de vice-Champion du monde est toujours à sa portée.

À trois courses du dénouement du championnat, Valentino Rossi ne compte que neuf points de retard sur la deuxième place, occupée par Andrea Dovizioso. En dépit d'une saison particulièrement complexe pour Yamaha, d'une absence de victoire historique et d'un manque de communication criant entre direction technique et pilotes, qui ne fait que renforcer la confusion palpable par tous, le numéro 46 conserve donc toutes ses chances d'égaler son classement des saisons 2014, 2015 et 2016.

Lire aussi :

Les quatre abandons de Dovizioso pèsent lourd dans ce faible écart, face à un Rossi qui a réussi à voir l'arrivée de toutes les courses de la saison, sauvant à chaque fois autant de points que possible, fussent-ils ceux d'une quatrième ou d'une cinquième place. Son seul score vierge est celui de l'Argentine, où il avait terminé 19e à la suite de son accrochage avec Márquez.

Désormais, trois terrains de jeu vont départager les deux Italiens, et le premier d'entre eux pourrait bien offrir à Rossi une chance de se défendre. "Il y a neuf points, alors j'ai une chance, mais je dois essayer de battre Dovizioso ici. Sur le papier, c'est la piste qui m'est un peu plus favorable parmi ces trois-là", annonce-t-il à la veille des premiers essais de Phillip Island. "Je vais essayer de faire le maximum. J'aimerais faire une belle course et essayer de me battre pour le podium."

"Il est important en début de saison, ou pendant, de réussir à s'adapter à ce qu'on peut faire. Si on sent qu'on peut gagner, il est juste de prendre plus de risques. Par contre, si on voit qu'on ne peut pas trop, il faut essayer de viser autre chose. Il y a aussi un aspect technique, la Ducati semble être un peu plus à la limite avec l'avant. Elle semble être une moto très performante, mais les deux pilotes peuvent partir à la faute quand ils poussent beaucoup. Par contre, la Yamaha est peut-être un peu moins performante mais permet un peu plus d'aller au bout."

"À mon avis, la grande différence cette année, c'est qu'en 2017 la Ducati était très compétitive sur certaines pistes mais sur d'autres ils étaient encore en difficulté. Par contre, en 2018 ils semblent n'avoir été en difficulté nulle part, pas même sur leurs mauvaises pistes. Il faut donc voir s'ils seront rapides ou non ici", pointe le Docteur, qui a connu bien plus de réussite que son rival sur ce circuit au cours de sa carrière.

Lire aussi :

Un circuit incomparable

Le palmarès de Valentino Rossi en Australie est en effet des plus riches, avec à son actif huit victoires toutes catégories confondues, la dernière d'entre elle remontant à 2014. En 21 courses disputées sur cette piste, il est monté 17 fois sur le podium, les seules exceptions récentes étant ses deux années chez Ducati et la saison 2015, où une bagarre très fournie l'a relégué à la quatrième place.

"Phillip Island est l'un des meilleurs circuits de la saison pour plus ou moins tous les pilotes", souligne-t-il. "La météo est très importante et elle nous met toujours en difficulté ici. On espère du beau temps, surtout pour dimanche. L'an dernier, j'ai été assez fort et les deux Yamaha sont arrivées sur le podium, donc ça semble être un bon circuit pour nous. Mais chaque année c'est différent. Ici, il faut un bon équilibre, car on a toujours de longs virages rapides. On verra si nous sommes assez compétitifs pour nous battre pour le podium."

"Pour moi, Phillip Island est vraiment différent, c'est le seul [circuit] comme ça. Sur les autres circuits [rapides], on est rapides en vitesse moyenne, mais ici c'est dans les virages – qui sont très longs – que l'on va vite et l'on a beaucoup de changements de direction à haute vitesse. Ce sont beaucoup d'efforts physiques, il y a beaucoup de gauches mais il faut aussi gérer la température des pneus dans les droits."

Avec Guillaume Navarro

Article suivant
À Phillip Island, le plus grand ennemi de Márquez sera intime

Article précédent

À Phillip Island, le plus grand ennemi de Márquez sera intime

Article suivant

Crutchlow : 10 pilotes en lice, mais "que 3 places sur le podium"

Crutchlow : 10 pilotes en lice, mais "que 3 places sur le podium"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Preview