Rossi de nouveau à terre après avoir lutté pour la victoire

partages
commentaires
Rossi de nouveau à terre après avoir lutté pour la victoire
Par : Willy Zinck
18 nov. 2018 à 18:42

L'Italien a vu l'arrivée en 13e position, mais aurait pu espérer bien mieux s'il n'avait pas chuté lors de la seconde partie de la course.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
La chute de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
La chute de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
La chute de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
La chute de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

W.Z., Valence - Les sentiments étaient partagés pour Valentino Rossi à l'heure de clore la saison 2018. D'un côté la satisfaction d'avoir de nouveau lutté un temps pour la victoire, de l'autre la désillusion d'avoir essuyé une seconde chute en autant de course.

Parti 16e, l'Italien a confirmé ses bonnes dispositions aperçues lors des EL2 vendredi après-midi, où il avait terminé troisième. Le pilote Yamaha a en effet taillé la route dans le peloton jusqu'à revenir sur les arrières d'Andrea Dovizioso et d'Álex Rins à la mi-course, jusqu'à ce que le drapeau rouge ne vienne mettre un terme à sa folle remontée.

Plus de podium depuis l'Allemagne

La suite fut moins glorieuse pour le numéro 46, dans l'incapacité de s'emparer de la tête de course au second départ, avant une chute qui a mis fin à ses espoirs d'un podium qui le fuit désormais depuis le cœur de l'été.        

Lire aussi:

"C'est vraiment dommage, je suis désolé parce que Yamaha et moi avions besoin de ce podium, car cela fait depuis le Sachsenring que nous n'y sommes pas arrivés", a-t-il déclaré lors de son point presse. "J'ai fait une erreur, mais je dois dire que même en regardant les données nous ne comprenons pas ce qu'il s'est passé. Cela ressemble à la Malaisie, dans le sens où j'ai perdu l'arrière en ouvrant les gaz."

Mais pourquoi cette différence de rythme entre les deux phases de la course ? La raison est simple : un manque de gomme neuve, contrairement à ses concurrents directs. "Le problème, c'est que je n'avais plus de nouveaux pneus", a-t-il concédé. "Dovi a pu mettre un nouveau pneu avant, c'était le soft, mais il avait également un autre soft pour l'arrière. Sur le plan stratégique, cela a fait la différence, car lors de la seconde partie de la course, j'étais plus en difficulté avec l'arrière."

De nouveau dans le coup pour la victoire

Il y a tout de même plusieurs points positifs à retenir de ce dernier week-end de course de la saison, à commencer par le rythme observé en course, qui avait laissé espérer, au moins lors de la première partie de l'épreuve, une victoire sur le mouillé.

Un scénario récurrent en cette fin de saison 2018, après des passages en tête en Thaïlande, et bien sûr en Malaisie. "Dans tous les cas, cela reste un bon dimanche, une bonne course", parvient-il à raisonner malgré la déception. "Nous avons été compétitifs. Lors des dernières courses de la saison, je n'ai obtenu aucun résultat mais je me suis battu pour la victoire. C'est une sensation très agréable, et c'est quelque chose de très positif."     

Lire aussi:

Ce n'est pas la seule raison de sourire pour Rossi, qui obtient par ailleurs la troisième place au championnat face à son coéquipier Viñales. Et au vu des résultats des qualifications, lors desquelles ce dernier avait signé la pole position alors que lui était resté scotché en Q1, c'est un petit miracle.

"L'autre point positif, c'est que je termine troisième au championnat et premier pilote Yamaha", confirme-t-il. "Je pense que c'est mérité, car je me suis battu toute la saison, même quand la situation était difficile. Ce ne fut pas facile car Maverick est parti depuis la pole, et moi depuis la 16e place."

Reste maintenant aux deux pensionnaires de chez Yamaha à alimenter cette bonne dynamique, si ce n'est à l'accélérer, en menant de premiers essais rigoureux mardi et mercredi, ici même à Valence. 

 
Article suivant
Lorenzo : "Je me dois d'être triste car le défi était de gagner le titre"

Article précédent

Lorenzo : "Je me dois d'être triste car le défi était de gagner le titre"

Article suivant

Le medium, "plus grande erreur de la saison" de Márquez

Le medium, "plus grande erreur de la saison" de Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Course
Lieu Valencia
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck