Rossi conscient qu'il doit beaucoup travailler pour progresser

partages
commentaires
Rossi conscient qu'il doit beaucoup travailler pour progresser
Par : Léna Buffa
18 mai 2017 à 16:33

Le leader du championnat n'est pas dans la situation la plus favorable à l'heure d'entamer la cinquième manche de la saison, au Mans.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Malgré son manque de victoire à ce stade de la saison et les grandes difficultés qu'il a rencontrées à Jerez il y a deux semaines, Valentino Rossi se présente sur le Grand Prix de France en leader du championnat. Il le doit à sa régularité, sachant en effet qu'ils ne sont déjà plus que quatre à avoir marqué des points sur chacune des quatre premières manches et qu'il est le seul dans ce cas parmi les sept premiers classés du championnat.

Pour autant, le pilote Yamaha sait pertinemment que le socle sur lequel repose son leadership est friable, puisqu'il ne compte que deux points d'avance sur Maverick Viñales et quatre sur Marc Márquez, pour ne citer qu'eux. Conscient qu'il ne pourra pas uniquement compter sur la stabilité de ses résultats, il lui faudra aller chercher la performance et les moissons de points les plus rentables, lui qui ne s'est plus imposé depuis le mois de juin dernier à Barcelone.

Cette recherche de résultats notables s'appuie sur des fondations plutôt instables, puisque le Grand Prix d'Espagne s'est justement révélé plus complexe qu'attendu, remettant en question les progrès accomplis précédemment. Les inconnues sont donc nombreuses à l'heure de poser les roues sur le sol manceau et seules les premières confrontations avec le chronomètre donneront le ton.

"Le week-end de Jerez a été très décevant pour moi et pour toute l'équipe, en particulier parce qu'on ne s'y attendait pas compte tenu du résultat des trois premières courses et des années passées. Malheureusement, on a perdu le petit avantage que l'on avait sur les deux Honda", constate Valentino Rossi.

"Je reste en tête aux points et c'est positif. Mais il est clair que l'on doit beaucoup travailler et comprendre [ce qu'il s'est passé], parce qu'à Jerez on a été en difficulté dans toutes les conditions. Il semble que le mariage entre la M1 et la piste soit très mauvais. C'est la raison pour laquelle on ne sait pas à quoi s'attendre", poursuit-il.

"On doit attendre et on espère que les sensations seront bonnes", ajoute Rossi, systématiquement aligné sur le Grand Prix de France ces 17 dernières années en catégorie reine, ce qui lui a rapporté trois victoires (2002, 2005 et 2008) ainsi que neuf autres podiums sur cette période. Il sait aussi par expérience que la météo pourrait jouer un rôle, or elle n'est pas des plus clémentes en ce jeudi. "Il fait très mauvais, très froid, et on attend de la pluie. Il sera important de faire des tests dans ces conditions. On verra."

L’expérience des récents tests

Pour entamer son travail vendredi matin, Valentino Rossi pourra s'appuyer sur la journée d'essais privés à laquelle il a participé au Mans avant le Grand Prix d'Espagne, un test qui lui avait permis de découvrir le nouvel asphalte du circuit Bugatti.

"On a fait une journée de test avant Jerez pour comprendre la surface. Les conditions n'étaient pas géniales parce qu'il faisait froid, c'était mouillé le matin et sec l'après-midi. En tout cas, ils ont fait du très bon travail, je pense, parce que le bitume est très bon, il n'y a pratiquement pas de bosses, le grip est bon et les pneus ont bien fonctionné. Je pense que ce sera positif pour tout le monde."

Il pourra également compter sur la journée d'essais post-course menée à Jerez au lendemain d'une course très compliquée qui l'a vu rallier l'arrivée en dixième position. En dépit du fait que l'évolution de châssis testée à cette occasion n'avait pas apporté de réponses, Rossi pensait avoir identifié une direction à suivre dans les réglages, seule lueur d'espoir à ce stade, et qui devra être confirmée lorsque débutera le week-end sarthois, dès demain matin.

Prochain article MotoGP
Márquez face à un point d'interrogation au Mans

Previous article

Márquez face à un point d'interrogation au Mans

Next article

Lorenzo, un quintuple vainqueur au Mans en position d'outsider

Lorenzo, un quintuple vainqueur au Mans en position d'outsider

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Valentino Rossi Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Preview