MotoGP
28 juin
-
30 juin
Événement terminé
05 juil.
-
07 juil.
Événement terminé
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
C
GP de Saint-Marin
13 sept.
-
15 sept.
Prochain événement dans
25 jours
C
GP d'Aragón
20 sept.
-
22 sept.
Prochain événement dans
32 jours
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
46 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
60 jours
C
GP d'Australie
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
67 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
74 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
88 jours

Le désavantage de partir loin pour Rossi ? Petrucci !

partages
commentaires
Le désavantage de partir loin pour Rossi ? Petrucci !
Par :
10 août 2019 à 16:54

Le pilote Yamaha estime que sa course pourrait se jouer dès les trois ou quatre premiers virages, tant il lui sera difficile de dépasser, surtout compte tenu de l'infériorité de sa vitesse de pointe.

Valentino Rossi a réussi à atteindre ce matin son premier objectif du jour, à savoir faire son retour dans un top 10 qui lui avait échappé de peu hier, afin de se qualifier directement pour la Q2. Mais par la suite, le #46 a échoué à décrocher une place satisfaisante sur la grille de départ, où il ne sera que dixième.

"Je ne suis pas très content de ma position. On s'attendait à plus", admet-il. "Malheureusement, dans mon bon tour j'ai fait quelques erreurs, surtout dans le virage 3, et j'ai donc perdu du temps. Il fallait faire le tour parfait, parce qu'entre la cinquième et la 11e places on est contenus en moins de deux dixièmes, les temps sont très proches. Partir de la quatrième ligne, ce n'est pas fantastique, c'est certain, et j'espérais ne pas être au-delà de la troisième."

Lire aussi :

"À mon avis, partir aussi loin n'a aucun avantage, que des désavantages. Et un des gros désavantages c'est Petrucci ou même Pol Espargaró", juge Rossi, qui craint de pâtir de la faible vitesse de pointe de la Yamaha et de laisser filer d'importantes positions dès les premiers instants de la course, ce qui le mettrait alors face aux difficultés qu'il rencontre pour dépasser. Il est vrai que les V-max des trois Yamaha engagées dans la Q2 étaient parmi les quatre plus faibles de la séance, et que depuis le début du week-end la marque d'Iwata est celle qui affiche la pointe la moins rapide par rapport aux cinq autres constructeurs du championnat, avec une différence de 9,9 km/h avec Ducati.

"Il faut surtout essayer de partir assez bien pour ne pas se faire dépasser, en particulier par Petrux ou Pol Espargaró, qui partent toujours très fort. Nous, on est plus lents en ligne droite et il faut qu'on fasse nos trajectoires pour être efficaces", explique le pilote italien, qui craint donc que son résultat final ne se joue dès les premières secondes : "La première phase de la course sera très, très importante. Les trois ou quatre premiers virages, même."

Car si Rossi se satisfait de son rythme de course, il sait aussi que les écarts ont été particulièrement faibles dans son groupe depuis le début du week-end, ce qui ne rendra que plus difficile encore toute confrontation directe dimanche après-midi. "Mon rythme est bon", juge-t-il. "Si l'on exclut Márquez et Dovi qui sont plus rapides, puis Maverick qui l'est un peu plus que moi, ensuite on est six ou sept pilotes à être très proches."

Reste désormais à affiner la préparation de la course. Après avoir mis à profit les EL4 à la mi-journée pour travailler sur deux options de réglages différentes et avec des pneus très usés, Rossi compte sur le warm-up pour poursuivre ce travail. "Il faut qu'on travaille un peu", prévient-il. "Je suis en difficulté dans le secteur 3, dans les deux virages à gauche, peut-être parce qu'on a du chattering. Il faut donc qu'on règle ça, parce que dans les autres portions, et surtout dans le secteur 4, je me sens bien avec la moto. Et puis on est surtout meilleurs que par le passé parce qu'on a amélioré le système électronique et on semble être plus constants, et c'est très important."

Lire aussi :

"On va aussi attendre de voir quelles seront les conditions parce que les prévisions pour cette nuit sont mauvaises. Il semble cependant que demain ce sera sec et plus frais", observe Rossi. Ne craint-il pas, si tel est le cas, de souffrir d'une baisse de l'adhérence ? "C'est possible, mais ça n'est pas sûr. À Brno aussi il a plu avant la course, mais à la fin je n'étais pas si mal. Et puis peut-être qu'il y aura aussi quelques degrés en moins et quand il fait froid on est un peu mieux. L'important c'est d'avoir une course sèche."

Article suivant
"Le tout pour le tout" de Quartararo récompensé par la 1re ligne

Article précédent

"Le tout pour le tout" de Quartararo récompensé par la 1re ligne

Article suivant

Dovizioso croit en ses chances de se battre contre Márquez en course

Dovizioso croit en ses chances de se battre contre Márquez en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Q2
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu