Une erreur au stand place Rossi 12e sur la grille

partages
commentaires
Une erreur au stand place Rossi 12e sur la grille
Par : Léna Buffa
25 août 2018 à 19:25

Le pilote Yamaha sent que la course s'annonce compliquée, alors qu'il met sa qualification en quatrième ligne sur le compte du temps perdu dans son changement de pneu.

Valentino Rossi pense avoir laissé filer une qualification en deuxième ligne, cet après-midi à Silverstone, ce qu'il met sur le compte d'une erreur au stand et d'une touche de malchance.

"Cette fois on avait la bonne stratégie", estime le pilote Yamaha, qui est passé à son box pour changer de pneu arrière alors qu'il ne restait plus que trois minutes dans la séance qualificative. Le temps de monter un pneu neuf, de quitter la pitlane puis de boucler son tour d'installation... le temps était écoulé.

"C'était un peu serré, mais malheureusement on a fait une erreur au box et on a perdu trop de temps pour changer le pneu arrière, puis j'ai pris le drapeau [à damier] pour deux secondes", regrette-t-il. "Quand je suis passé, le drapeau à damier n'était pas exposé, mais maintenant ça fonctionne électroniquement."

Lire aussi :

Le dernier tour lancé du numéro 46 a donc logiquement été supprimé et c'est avec un chrono établi dans son premier run qu'il s'est qualifié… à la dernière place du groupe disputant la Q2.

"C'est dommage parce que j'ai fait 2'10"7 dans mon dernier tour et je serais parti cinquième, mais ils ne me l'ont pas donné parce que j'étais en retard", regrette-t-il. "La stratégie était bonne, on avait les bons pneus, malheureusement on a fait une erreur au stand et on aussi un peu joué de malchance. […] Partir cinquième, ça aurait été parfait, mais je vais devoir partir 12e, ce sera plus difficile. On verra quelles seront les conditions, mais il me semble que je suis assez rapide sur le mouillé."

"Le bitume n'évacue pas l'eau"

Ce qu'il faut voir également, c'est si la course aura bel et bien lieu, car à l'heure actuelle, certains pilotes expriment leurs doutes quant à la possibilité de maintenir l'épreuve à l'horaire prévu (avancé d'une heure et demie) si jamais la pluie devait faire un retour en force avec la même intensité qu'aujourd'hui.

S'il n'a pas expérimenté personnellement les conditions de piste lors de la phase la plus critique des EL4, Valentino Rossi s'en remet à l'avis alarmiste de ses collègues et doute que l'épreuve puisse se dérouler normalement si la météo n'y met pas du sien. "Sur le mouillé, le bitume a un grip assez bon, mais il n'évacue pas l'eau. Si les prévisions sont justes et qu'il y a beaucoup d'eau demain, je ne vois pas comment on peut améliorer la situation d'ici demain", tranche-t-il.

Lire aussi :

À l'instar d'Andrea Dovizioso, notamment, Rossi constate que le problème de drainage se présente de plus en plus sur les nouveaux bitumes, alors que la dernière édition (très) pluvieuse du Grand Prix de Grande-Bretagne, il y a trois ans, était loin d'avoir posé autant de problèmes.

"En 2015, il avait beaucoup plu, il faisait très froid. C'était glissant, mais les conditions étaient normales. Le problème, c'est le drainage du nouveau bitume, qui n'est pas suffisant, je crois", observe-t-il. "Il semble que le nouvel asphalte offre un bon grip, meilleur qu'en 2015, mais qu'il n'évacue pas l'eau."

"Sur le sec, il y a beaucoup de bosses, mais bon... Dernièrement, ce problème s'est présenté plein de fois. C'est pareil à Sepang, en Argentine, maintenant ici, alors peut-être qu'ils font une erreur avec le bitume, je ne sais pas. Disons qu'ils auraient pu faire du meilleur travail. On verra, les prévisions sont très mauvaises pour demain et s'il y a beaucoup d'eau, ça sera un gros problème."

Prochain article MotoGP
Tito Rabat doit être opéré dès aujourd'hui

Previous article

Tito Rabat doit être opéré dès aujourd'hui

Next article

Lorenzo et Rins racontent leur impuissance face à l'aquaplaning

Lorenzo et Rins racontent leur impuissance face à l'aquaplaning
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Catégorie Qualifications
Lieu Silverstone
Pilotes Valentino Rossi Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions