Pour Rossi, "des erreurs" expliquent sa contre-performance en Australie

partages
commentaires
Pour Rossi,
Par : Léna Buffa
1 nov. 2018 à 11:45

Le pilote Yamaha a vu son coéquipier ramener la M1 à la victoire à Phillip Island, tandis que lui peinait à rester dans la bagarre au fil des tours, en proie à un manque d'adhérence à l'arrière.

Sixième du Grand Prix d'Australie, à cinq secondes de son coéquipier qui s'imposait, Valentino Rossi concède que des erreurs ont pesé dans sa performance. La première d'entre elles semble avoir été de ne pas changer de pneu une fois installé en grille, sa gomme se refroidissant sous le vent glacial de l'île australienne. Mais indépendamment de cela, le pilote estime que ses réglages n'étaient pas appropriés.

"Je pense malheureusement qu'on a fait des erreurs", admet-il avec le recul, lui qui s'est plaint d'un manque de grip après la course australienne. "Ne pas avoir changé le pneu, c'est une chose, mais à mon avis c'était aussi lié à la mise au point. Je n'avais pas assez de grip à l'arrière et j'ai donc souffert un peu pendant toute la course. [L'explication] la plus logique c'est qu'on se soit un peu trompé sur les réglages. J'ai eu du mal dès le début et à la fin j'ai été en difficulté."

Lire aussi :

"On l'a compris en regardant les données, mais il faudrait le comprendre plus tôt", regrette désormais le numéro 46, qui n'a en tout cas pas été étonné par le dénouement heureux de la course de son coéquipier, compte tenu des performances qu'il a réalisées dès l'entame de ce Grand Prix. "Pendant le week-end de l'Australie, Maverick a toujours été très rapide. Il s'est bien senti dès le début et il en a récolté les fruits en course. Ça n'a donc pas été une surprise. Il partait deuxième, il avait un bon rythme, il a été rapide dans toutes les conditions, il a donc été fort tout le week-end et il bien piloté."

Sepang, banc d'essais idéal pour la gestion des pneus

La contre-performance analysée et la déception digérée, Rossi doit désormais se tourner vers Sepang pour l'avant-dernier rendez-vous de la saison, l'une des ultimes chances d'afficher lui aussi une victoire à son palmarès de l'année tout en chassant la deuxième place du championnat détenue par Andrea Dovizioso.

"Naturellement, on est déçus parce que Phillip Island est une piste sur laquelle je suis habituellement fort, il était donc important d'essayer d'obtenir un podium, parce qu'il nous manque depuis le Sachsenring, mais je n'y suis pas arrivé. Ce sera d'autant plus important d'essayer de faire une bonne course ici", prévient-il.

"Ici aussi, c'est une piste très difficile pour la durée de vie du pneu, c'est donc un bon banc d'essais", pointe l'Italien. "J'aime beaucoup ce tracé, parce qu'il est très technique et très rapide, on prend beaucoup de plaisir avec la MotoGP. Mais il est aussi très exigeant avec le pneu arrière, surtout parce qu'il fait très chaud, alors ce sera dur, comme toujours. Notre moto semble bonne ici, mais il faut qu'on fasse attention à économiser le pneu pour la seconde moitié de la course, ce qui est devenu depuis deux ans le plus important pour gagner en MotoGP."

Article suivant
Agressivité de Zarco : Márquez tempère, Rins critique

Article précédent

Agressivité de Zarco : Márquez tempère, Rins critique

Article suivant

L'équipe de Biaggi arrive en Moto3 avec Arón Canet

L'équipe de Biaggi arrive en Moto3 avec Arón Canet
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Preview