MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
39 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
53 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
67 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
74 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
88 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
95 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
109 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
137 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
144 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
172 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
187 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
207 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
221 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
236 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
243 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
250 jours

Rossi s'avoue inquiet pour le championnat

partages
commentaires
Rossi s'avoue inquiet pour le championnat
Par :
13 mars 2019 à 18:15

Malgré la belle remontée dont il a été auteur en course, le pilote Yamaha constate que les difficultés de l'an dernier ne sont pas réglées et ne cache pas sa préoccupation.

S'il a rallié l'arrivée de la course à six dixièmes du vainqueur, Valentino Rossi ne pouvait néanmoins pas masquer ses préoccupations à l'issue du premier week-end de compétition de la saison. Bien classé lors des séances de l'après-midi, il a eu du mal à se mettre en valeur dès lors que la nuit est tombée, se plaignant vendredi et samedi de difficultés avec son pneu avant. Dans ce contexte, et alors qu'il venait de signer le 18e temps des EL4, il n'a pas été en mesure de s'extraire de la Q1 et a dû se contenter de la 14e place sur la première grille de départ de l'année.

Lire aussi :

En bon pilote "du dimanche", Rossi a une nouvelle fois trouvé la clé pour de meilleures performances dans les dernières heures qui ont précédé la course, ce qui lui a permis de s'illustrer à l'extinction des feux et d'aller chercher la cinquième place, doublée du septième meilleur temps de la soirée. Un moindre mal, donc, mais un résultat qui ne masque pas les difficultés traversées tout au long du week-end et la supériorité affichée par la concurrence.

Sur la base de cette première compétition, ce sont le parallèle qu'il peut faire avec 2018 et les perspectives pour ce nouveau championnat qui préoccupent le pilote italien. "C'est ce qui m'inquiète un peu", admet-il. "Cette fois, malheureusement on a été un peu plus en difficulté pendant les essais parce qu'on a eu mal à trouver les réglages. L'année dernière, par contre, j'avais été plus rapide dès les tests hivernaux aussi pendant les essais [du Grand Prix]."

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

"En course la moto était bien, je me suis senti bien, j'ai réussi à piloter à la limite. Le problème, c'est que ça m'a semblé très similaire à l'année dernière. Pour une raison quelconque, ici au Qatar les pneus glissent, mais ensuite ils restent plus ou moins dans la même fenêtre et on arrive donc à être rapide, comme ça a été le cas ces dernières années. Par contre, sur d'autres pistes j'ai peur qu'on ait les mêmes problèmes qu'en 2018."

C'est dit. Les progrès tant attendus après le marasme de l'an dernier ne seraient donc pas au rendez-vous ? Si certains sont tentés d'opposer à Rossi les performances plus stables de son coéquipier, à la fois pendant les tests de pré-saison et les essais du Grand Prix, l'Italien y voit plutôt le résultat d'un effort personnel, avant l'apparition de difficultés en course.

"Pour moi, ce qu'a fait Maverick [samedi] a été impressionnant parce que les tours qu'il a faits tout seul étaient vraiment un chef d'œuvre, il a tourné en 1'53"5. Il a été impressionnant, alors chapeau à lui. Par contre en course, il me semble que quand on est avec les autres on a quelques problèmes", observe le Docteur. "On a des problèmes à l'accélération. Les autres motos officielles arrivent à sortir des virages un peu plus fort que nous et il devient donc très difficile de faire la course, parce qu'on n'arrive jamais à dépasser, on est toujours en difficulté."

Lire aussi :

"J'ai progressé et j'ai réussi à être un peu meilleur [en course qu'en qualifs], mais en MotoGP désormais c'est comme ça : entre une séance et l'autre les équilibres changent, il faut voir comment sont les pneus, les températures, si quelqu'un arrive à prendre une aspiration. D'un côté, je suis donc très content, parce que j'ai fait une belle course, mais de l'autre je suis un peu inquiet parce qu'à mon avis notre niveau est très similaire à celui de l'année dernière."

Article suivant
Les résultats du Qatar seront officialisés avant le GP d'Argentine

Article précédent

Les résultats du Qatar seront officialisés avant le GP d'Argentine

Article suivant

Pol Espargaró voit KTM "à la fois si proche et si loin"

Pol Espargaró voit KTM "à la fois si proche et si loin"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa