MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
16 jours
16 oct.
Prochain événement dans
23 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
44 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
20 nov.
Prochain événement dans
58 jours

La contre-performance de Rossi, une histoire de mauvais mariage

partages
commentaires
La contre-performance de Rossi, une histoire de mauvais mariage
Par :

Le pilote Yamaha retrouve les difficultés devenues habituelles pour lui à Jerez depuis quelques années et ne peut identifier un point précis sur lequel se concentrer.

L.B., Jerez - Dix-huitième ce matin, 14e cet après-midi : Valentino Rossi a été contraint de jouer les seconds rôles au cours de cette journée inaugurale à Jerez. Distancé de sept dixièmes par le leader du jour, le pilote Yamaha est encore loin d'avoir réuni toutes les pièces du puzzle pour se sentir véritablement prêt à en découdre en course. Mais, même s'il lui reste encore des options à explorer, il concède que le week-end sur la piste andalouse risque d'être bien compliqué pour la Yamaha.

"On sait qu'ici, à Jerez, il faut qu'on souffre un peu, parce que ces dernières années on n'a pas été très rapides. On espérait pouvoir faire mieux que l'année dernière, parce qu'on a apporté des modifications sur la moto qui nous ont aidés sur les trois premières courses, et puis il y a le nouvel asphalte. On espérait donc pouvoir être plus compétitifs, mais la journée a été difficile", admet le numéro 46.

"On a essayé différentes choses, mais je n'ai pas été rapide et mon rythme n'est pas génial, je suis assez bas au classement. On est un peu en difficulté, on n'est pas forts. Le mariage entre la M1, les pneus et la piste ne semble pas formidable", résume-t-il, contraint de constater que Jerez est passé depuis deux ans du statut de piste très favorable à Yamaha à l'une des plus complexes qu'elle ait à affronter pendant la saison. "C'est une piste qui, pour une raison quelconque, ces dernières années ne nous a pas convenu. La moto est très difficile à piloter, je ne me sens pas bien, je n'arrive pas à attaquer." 

Lire aussi:

Rossi ne parvient toutefois pas à identifier un domaine en particulier sur lequel il lui faudrait se concentrer. "On est en difficulté avec les pneus, à l'avant comme à l'arrière, et on n'a pas beaucoup de grip, j'ai beaucoup de mal un peu partout : pour freiner, tourner, accélérer", tranche-t-il. "Pour moi, il est difficile de dire quel est le problème précis. C'est le mélange entre les pneus, la moto et la piste, parce que la moto et les pneus sommes les mêmes qu'à Austin, mais ici tout est plus difficile en général. Malheureusement, notre rythme n'est pas assez fort pour qu'on roule avec les leaders pour le moment."

Rossi essaye de ne pas se laisser abattre pour autant, plutôt rompu à l'exercice lorsqu'il s'agit de se retrousser les manches et d'exploiter l'intégralité des séances d'essais pour perfectionner sa moto et grimper dans la hiérarchie. "Je souffre en général, en entrée non plus ça n'est pas fantastique, ça n'est pas juste à l'accélération. On a donc essayé de modifier quelque chose, mais malheureusement ça n'a pas fonctionné, ça n'est donc pas le chemin à suivre. Cependant, on a d'autres choses à essayer, on n'est que vendredi, et peut-être aussi que la piste va s'améliorer avec la gomme. Il sera aussi important de faire les bons choix [de pneus], parce que certaines motos semblent très bonnes avec les hard, d'autres non, alors les choix sont ouverts à l'avant et à l'arrière. La route est encore longue."

La prochaine étape sera de tirer son épingle du jeu lors des EL3, une séance qui s'annonce pourtant très intense au vu des performances possibles avant que le thermomètre ne grimpe de trop. "Demain matin, le premier objectif de tout le monde sera d'accéder aux dix premiers. Personne n'est serein parce que le matin on roule très fort. Ce sera une séance de qualifs, demain. Il sera fondamental d'accéder aux dix premières places, parce que ça change le week-end. Ça ne sera pas facile, mais il faut qu'on essaye."

Le spoiler n'y change rien

Cette journée a par ailleurs vu l'apparition sur la M1 d'un déflecteur sur le bras oscillant, une pièce déjà étrennée par Yamaha à Valence, l'an dernier, mais dans le but à l'époque d'évacuer l'eau de pluie. Cette fois, et à l'instar de Honda ou Aprilia, le constructeur d'Iwata s'inscrit dans la lignée de Ducati en utilisant cette pièce dans le but, annoncé, de faire baisser la température du pneu arrière.

Quoi qu'il en soit, le bilan n'a rien d'extraordinaire aux yeux du pilote italien. "On l'a essayé pour tenter d'avoir un peu moins de température sur le pneu, mais franchement il y a très peu de différence. Je n'ai pas senti grand-chose et malheureusement ça n'est pas ce qui va résoudre notre problème ici", conclut-il.

Cla Pilotes Moto Tours Temps Gap
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 18 1'37.909  
2 Italy Andrea Dovizioso Ducati 17 1'38.006 0.097
3 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 20 1'38.104 0.195
4 Spain Marc Márquez Honda 21 1'38.147 0.238
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 18 1'38.241 0.332
6 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1'38.370 0.461
7 Germany Stefan Bradl Honda 20 1'38.373 0.464
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'38.414 0.505
9 Spain Jorge Lorenzo Honda 19 1'38.445 0.536
10 Italy Francesco Bagnaia Ducati 17 1'38.593 0.684
11 Australia Jack Miller Ducati 23 1'38.606 0.697
12 Spain Pol Espargaró KTM 18 1'38.635 0.726
13 Italy Andrea Iannone Aprilia 19 1'38.676 0.767
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 20 1'38.681 0.772
15 Spain Aleix Espargaró Aprilia 19 1'38.721 0.812
16 Spain Álex Rins Suzuki 22 1'38.747 0.838
17 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'38.789 0.880
18 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1'38.900 0.991
19 Spain Tito Rabat Ducati 21 1'39.110 1.201
20 France Johann Zarco KTM 17 1'39.366 1.457
21 Czech Republic Karel Abraham Ducati 16 1'39.532 1.623
22 Portugal Miguel Oliveira KTM 21 1'39.774 1.865
23 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 15 1'39.904 1.995
24 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 3 1'40.894 2.985

 

Une 2e place pour un Márquez qui a encore de la marge

Article précédent

Une 2e place pour un Márquez qui a encore de la marge

Article suivant

Petrucci veut se qualifier sur les deux premières lignes

Petrucci veut se qualifier sur les deux premières lignes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa