Rossi salue la "meilleure course de Yamaha" en 2e moitié de saison

partages
commentaires
Rossi salue la
Par : Michaël Duforest
7 oct. 2018 à 12:43

Quatrième du Grand Prix de Thaïlande, Valentino Rossi reste mesuré mais souligne les progrès effectués par Yamaha, de nouveau compétitif lors de ce week-end.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

L'Italien n'a pas hésité à qualifier la course de Buriram de meilleure de l'équipe sur la deuxième moitié de saison, mais il reste tout de même sur ses gardes, préférant attendre les prochaines échéances, à commencer par le Grand Prix du Japon, pour quantifier les progrès réellement effectués par la marque japonaise.

"Pour moi, cette course est la meilleure de Yamaha sur la deuxième partie de la saison. On doit comprendre à quel point le circuit a joué un rôle, et à quel point on s'est réellement amélioré. Les quatre prochaines courses seront très importantes car il faudra essayer d'être compétitif sur les différentes pistes."

Lire aussi:

Le Docteur n'a pas caché sa surprise quant à la compétitivité retrouvée des YZR-M1 sur le circuit de Buriram, lui qui s'attendait à un week-end difficile. Mais comme il l'a appris sur d'autres courses, les apparences sont parfois trompeuses… 

"Pour moi, sur le papier, cette piste n'est pas un circuit Yamaha, je m'attendais à souffrir bien plus, et à être plus fort par exemple à Misano. Mais à Misano on a eu du mal, donc c'est difficile à comprendre. Plus que le tracé, c'est le grip de l'asphalte qui est différent et qui nous aide plus ou moins."

Rossi a mené six tours lors de ce Grand Prix de Thaïlande (soit un de plus que l'équipe officielle Yamaha sur toutes les autres courses de la saison), mais a malheureusement perdu du terrain en vue du sprint final. Un manque de performance que l'Italien n'impute pas à sa condition physique, simplement à un manque de grip à un instant-clé.  

"J'ai essayé pendant toute la course d'économiser mes pneus, comme tout le monde, car c'est plus comme une course de vélo maintenant, tout le monde attend, parfois quelqu'un attaque pendant deux tours, les autres suivent, puis on ralentit, puis un autre tente, mais maintenant on n'attaque jamais pendant toute la course. J'ai essayé mais dans les derniers tours j'avais plus de mal et il me manquait ces deux ou trois dixièmes, mais heureusement ce n'était pas un problème de physique."

Lire aussi:

Le numéro 46 admet toutefois une pointe de déception sur le fait d'avoir manqué une place sur le podium, finalement revenue à son équipier Maverick Viñales. Mais il a pu franchir la ligne en voyant clairement le trio de tête devant lui, une chose qui n'était plus habituelle du tout sur ces dernières courses…

"C'était bien mieux, parce qu'on s'est battu dans le top 3, à la fin malheureusement on a eu du mal avec les pneus, mais on n'a pas fini loin. Je ne suis pas très content car j'aurais voulu essayer d'aller sur le podium mais aujourd'hui Maverick était plus fort."

Prochain article MotoGP
Dovizioso ne pensait pas tenir la distance face à Márquez

Article précédent

Dovizioso ne pensait pas tenir la distance face à Márquez

Article suivant

Viñales a retrouvé une "Yamaha normale" en Thaïlande

Viñales a retrouvé une "Yamaha normale" en Thaïlande
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions