Le circuit de México, trop dangereux selon Rossi

partages
commentaires
Le circuit de México, trop dangereux selon Rossi
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Co-auteur: Léna Buffa
8 août 2018 à 06:40

Le pilote Yamaha a exprimé sans détour son opposition au projet d'un Grand Prix du Mexique, qui pourrait avoir lieu la saison prochaine.

Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez
Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez
Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez
Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez
Détails de l'Autodromo Hermanos Rodriguez

La possibilité d'ajouter une 20e manche au calendrier 2019 a été discutée vendredi lors de la Commission de sécurité, l'idée étant d'intégrer le Mexique au programme du championnat. La course pourrait se tenir sur le circuit Hermanos Rodríguez, situé dans la capitale du pays et déjà hôte du Grand Prix de F1 ainsi que de l'E-Prix de Mexico City.

Situé dans le parc public Magdalena Mixhuca, au sein de la capitale du pays, il s'agit d'un tracé prévu pour accueillir des courses automobiles, si bien qu'un certain nombre de modifications devraient être apportées afin qu'il puisse correspondre aux requêtes des instances du MotoGP, notamment au niveau des voies de dégagement bitumées et des murs qui bordent la piste.

Lire aussi :

Le calendrier 2019 prévoit par ailleurs l'arrivée de la Finlande, aussi ignore-t-on pour l'instant si l'intention des responsables du championnat est d'ajouter une 20e manche ou plutôt d'anticiper le remplacement de l'épreuve qui doit se tenir sur le Kymi Ring en cas de retard dans ses travaux.

Bien qu'il ait été rapporté que les pilotes se sont montrés en majorité disposés à intégrer le Grand Prix du Mexique au calendrier, Valentino Rossi a, lui, clairement exprimé son désaccord.

"Je suis assez désespéré", a réagi le pilote Yamaha. "Avant tout, ça fera 20 courses, ce qui signifie que nous n'avons plus de vie ! Mis à part ça, et c'est le premier problème, c'est une très mauvaise piste. Elle ne me plaît pas et elle est dangereuse. Il faut qu'ils modifient certaines portions de la piste, mais c'est très difficile de faire des modifications comme ça. Pour moi, une course l'année prochaine [là-bas], ça n'est pas une bonne idée."

Andrea Dovizioso semble partager les craintes de son compatriote quant à la sécurité du circuit et assure que les pilotes suivront la question de près : "Le discours que j'ai fait à la Commission de sécurité c'est qu'à mon avis on est arrivé à un standard de sécurité qui est bon, même si je pense qu'on peut toujours faire mieux. Nous serons attentifs à ces choses-là."

À la suite d'une visite sur place d'une délégation de la FIM, au début de la saison dernière, il a été conclu que le principal problème de la piste est qu'elle se trouve dans un environnement urbain et à l'intérieur d'un parc normalement ouvert au public. Les modifications devront par conséquent être approuvées par le gouvernement de la ville de México, propriétaire des lieux.

Lire aussi :

Trop de courses selon Dovizioso

Dovizioso s'est par ailleurs dit en faveur d'un nombre de courses moins important, mais semble plutôt défaitiste face à la tendance actuelle, inverse, laquelle suit le souhait déjà plusieurs fois exprimé par Carmelo Ezpeleta de renforcer le calendrier.

"Si je pouvais décider de changer quelque chose, ce serait qu'il s'écoule moins de temps entre le premier et le dernier test. Mais le championnat va vers un plus grand nombre de courses, alors que pour moi il faudrait le réduire, donc ce que je dis là n'est pas très important : ça n'arrivera pas !" concède le pilote Ducati.

Prochain article MotoGP
Stats - Ducati se réapproprie Brno

Previous article

Stats - Ducati se réapproprie Brno

Next article

Le programme du Grand Prix d'Autriche

Le programme du Grand Prix d'Autriche
Charger les commentaires