Rossi - "Nos essais ne nous permettent pas d'être forts"

partages
commentaires
Rossi -
Par : Medhi Casaurang-Vergez
14 oct. 2016 à 11:09

La star italienne n'est pas satisfaite de ses séances d'essais libres au Japon, et le fait savoir. Il explique également sa vision de l'agressivité en course.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Le nonuple Champion du monde, qui avait inscrit le quatrième chrono en matinée (à quatre dixièmes du leader provisoire Andrea Dovizioso) est resté plutôt discret en termes de performance pure. Seul son rythme en simulation de course lui permet de se poser en candidat notable pour les avant-postes, puisque la performance sur un tour n'est pas totalement au rendez-vous.

C'est surtout lors de la seconde séance du jour que Valentino Rossi a péché par un léger manque de vélocité. Brièvement en tête dans la dernière phase de la session, l'Italien a par la suite glissé dans la hiérarchie, pour finalement terminer au septième rang. Une place qui pourrait sembler à des années-lumières de son équipier Jorge Lorenzo, leader du jour, mais l'écart entre les deux hommes permet de relativiser cette apparente contre-performance puisqu'il est de moins de quatre dixièmes.

Le porteur du numéro 46 le reconnaît, la journée n'est pas des plus concluantes. "Le matin, ce n'était pas si mal. Les sensations étaient bonnes, je me sentais plutôt fort. Mais en EL2, ce fut plus difficile", analyse Rossi.

La faute, encore et toujours, aux pneus. "Nous avons essayé la gomme dure, mais ça n'a pas fonctionné. J'ai perdu un peu de feeling. J'avais besoin de revenir sur le run final, qui était un petit peu mieux. Mais les réglages de la moto ne sont pas bons. Nous avons tenté un set-up différent donc, mais pas dans la direction adéquate."

Le pilote Yamaha conclue sur des mots sans équivoque. "Je ne suis pas assez fort aujourd'hui. On va tester d'autres choses, comme les pneus tendres. En tout cas, nos essais du jour ne nous permettent pas d'être forts."

De l'agressivité, mais pas trop

Dans l'hospitality Yamaha, Rossi a également disserté sur la place de l’agressivité en piste, question glissée par un journaliste qui devait se souvenir de la passe d'armes de Misano avec Lorenzo. "En général, les pilotes avec lesquels vous vous battez sont difficilement vos amis ! Certains sont agressifs, d'autres moins. Mais c'est normal de l'être, car sur une machine de Grand Prix, il est difficile de doubler, les distances de freinage sont très courtes !", explique-t-il.

"On ne peut pas doubler tout en étant à l'aise et 'facile'. L'important c'est d'être agressif mais pas trop non plus, il faut garder une marge de respect, garder de la place", estime l'Italien. Devra-t-il mettre à exécution cette philosophie ? Nous le saurons dans les jours à venir... 

Casquette Valentino Rossi "The Doctor" 2016
Casquette Valentino Rossi "The Doctor" 2016, sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Laverty en est quitte pour une belle frayeur

Previous article

Laverty en est quitte pour une belle frayeur

Next article

Pedrosa remplacé par Hiroshi Aoyama pour le GP du Japon

Pedrosa remplacé par Hiroshi Aoyama pour le GP du Japon

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Valentino Rossi Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Réactions