Rossi ne s'inquiète pas des records que pourrait battre Márquez

partages
commentaires
Rossi ne s'inquiète pas des records que pourrait battre Márquez
Par : Léna Buffa
14 oct. 2018 à 15:30

Le Docteur veut se concentrer sur sa propre carrière en dépit du rythme effréné avec lequel le jeune Espagnol s'inscrit dans l'Histoire du MotoGP, année après année.

Depuis ses débuts en 1996, et particulièrement durant la première quinzaine d'années de sa carrière, Valentino Rossi a fait trembler les tablettes des Grands Prix mondiaux. Rapidement, il a obtenu ses premières récompenses, puis de premiers titres qui sont arrivés dès sa deuxième saison dans chacune des catégories – 125cc, 250cc puis 500cc. Une fois qu'il a accédé à la catégorie reine, le Docteur a engrangé tellement de succès qu'il a constitué course après course, année après année, l'un des palmarès les plus riches de la discipline.

Son passage chez Ducati, en 2011 et 2012, a fait plonger ses courbes de résultats, avec des classements au championnat et un total de points qu'il n'avait plus connus depuis sa saison de rookie en 125cc, en 1996. Pire, pour la première fois de sa carrière mondiale, il ne remportait aucune victoire, tout juste trois podiums en deux ans. Il aura fallu attendre son retour chez Yamaha, en 2013, et le vent nouveau qu'il a voulu insuffler à son pilotage, pour revoir Rossi revenir aux avant-postes et se battre à nouveau pour la victoire comme pour le titre.

Lire aussi :

Pour autant, près de six ans plus tard, le numéro 46 court toujours après son dixième sacre toutes catégories confondues et après les 122 victoires record de Giacomo Agostini (il en compte 115), deux caps historiques auxquels intervieweurs et fans le confrontent sans relâche. Or, tout palmarès est empreint non seulement du talent de son détenteur, mais aussi de la tendance d'une époque et de la concurrence qui lui est opposée. Et Rossi sait aussi bien que quiconque que la période actuelle est rythmée par un phénomène nommé Marc Márquez, qui à 25 ans compte déjà l'un des parcours les plus étourdissants de l'Histoire du championnat.

L'Espagnol aura le week-end prochain une première balle de match pour le titre 2018 : à 25 ans, il est en passe de remporter sa cinquième couronne MotoGP, la septième toutes catégories confondues, une réussite qui le rapproche grandement de Rossi, qui au même âge comptait un titre de moins (quatre en catégorie reine), mais en ayant débuté deux ans plus tard que le prodige de Cervera.

Curieusement, les deux hommes se marquent aussi à la culotte en termes de victoires en course, car Márquez a aujourd'hui à son actif 68 succès (42 en MotoGP), là où Rossi comptait l'année de ses 25 ans, et à quatre courses de la fin de la saison, 65 victoires (39 en 500cc/MotoGP). Là aussi, il faut prendre en compte le fait que Márquez a débuté en Grand Prix à 15 ans et Rossi à 17, aussi la confrontation statistique ne peut-elle être totalement exacte – mais n'en demeure pas moins excitante si l'on pense aux années qui se profilent pour Márquez et aux succès qu'il pourrait encore amasser.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

La route devra encore être longue pour battre le Docteur, et les succès nombreux. Détenteur du record de Grand Prix disputés, que ce soit toutes catégories confondues (379), en catégorie reine (319) ou en MotoGP (287), mais aussi de la plus longue période victorieuse (entre 1996 et 2017 à ce jour), Rossi compte un record de 89 victoires en 500cc/MotoGP, un autre avec le plus grand nombre de podiums en catégorie reine (196) et toutes catégories confondues (232), un autre encore avec ses 5105 points en 500cc/MotoGP… Et la liste ne s'arrête pas là ! Pourtant, s'il pressent que Márquez pourrait être celui qui fera trembler ses statistiques personnelles, s'il poursuit sur sa lancée, le vétéran du plateau observe cela avec pragmatisme.

"Márquez peut battre mes records, mais ça ne m'inquiète pas", assurait-il cette semaine lors d'un événement promotionnel à Londres, où un fan l'interrogeait sur la comparaison entre les succès de l'Espagnol et les siens. "Il faut penser à sa propre carrière et je pense que la mienne est bonne. J'ai gagné beaucoup de courses et j'aurais pu en remporter d'autres encore, ainsi que plus de titres. Mon plus grand regret a été de perdre le championnat à Valence, en 2006, quand j'ai commis une erreur."

Lire aussi :

Aujourd'hui, Valentino Rossi est en difficulté. Pour la première fois depuis l'ère Ducati, il n'a pas encore remporté de victoire à ce stade de la saison et il vient d'enchaîner six courses sans podium, là aussi une première depuis 2012. Pour autant, le Docteur ne remet pas en question son avenir avec Yamaha, avec qui il a prolongé son engagement avant même que ne débute cette saison, la dernière de leur accord précédent. "J'ai un contrat avec Yamaha pour deux années de plus, je courrai donc aussi en 2019 et 2020", assure l'Italien, qui entend donc étendre sa carrière jusqu'à une 25e saison mondiale. De quoi tenter d'alimenter encore et toujours ces statistiques qui, quoi qu'il arrive, resteront dans l'Histoire.

Avec Matteo Nugnes

Article suivant
Espargaró : "Trop compétitif pour juste remplir une place sur la grille"

Article précédent

Espargaró : "Trop compétitif pour juste remplir une place sur la grille"

Article suivant

Lorenzo : Injuste de critiquer Viñales dans la tourmente

Lorenzo : Injuste de critiquer Viñales dans la tourmente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Boutique , Valentino Rossi Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités