Rossi perd de précieux points face à un Lorenzo "proche de la perfection"

Le Grand Prix d'Aragón, quatorzième des dix-huit épreuves de la saison, a resserré l'écart entre Valentino Rossi et Jorge Lorenzo et fait grimper d'un cran l'excitation qui règne sur le MotoGP à l'approche des dernières manches.

"Mon approche est la même que depuis 20 ans," résumait Rossi dimanche, tentant ainsi de justifier son refus de gérer sa position en course. Attaquer, encore et toujours, pour montrer qu'il est resté le compétiteur qu'il était à ses débuts, mais aussi pour aller grappiller le moindre point qui pèsera dans la balance à l'heure de faire les comptes au Championnat.

"Cette année, la bagarre entre Jorge et moi est très dure, ça se joue toujours point après point," constate l'Italien, qui a tout tenté dimanche pour ne perdre "que" cinq points et non neuf, en vain. Car il s'agissait avant tout de limiter les dégâts tandis que son coéquipier et néanmoins rival filait vers une victoire éclatante. "Jorge pilote de manière fantastique, il est très proche de la perfection alors ce sera difficile," suggère-t-il.

Cette victoire en Aragón sonne comme un soulagement pour Jorge Lorenzo, revenu à 14 points de Rossi. Rappelons que l'Espagnol a connu un début de saison compliqué qui l'avait placé à 29 longueurs de son rival, avant de se donner de l'élan en enchaînant quatre victoires entre Jerez et Barcelone pour revenir à 1 point seulement. L'écart a fait le yo-yo pendant l'été jusqu'à ce que le Majorquin ne revienne à égalité de points de son coéquipier à Brno, puis perde 23 unités lors des deux manches pluvieuses de Silverstone et Misano.

"Pour les gens qui ont suivi ce championnat c'est dingue! Ce retour, cette perte de points et puis ce retour à nouveau, cela rend ce championnat très intéressant," s'enthousiasme aujourd'hui le Majorquin, galvanisé par ce rebond, qu'il jugeait essentiel : "Je sentais que si je continuais à perdre des points, il me serait pratiquement impossible de remporter le titre."

Une tournée extra-européenne décisive?

C'est sur ce constat d'un Championnat particulièrement serré que le paddock s'apprête à s'envoler vers Motegi pour y disputer la semaine prochaine la première des trois manches outremers. En l'espace de trois week-ends, le MotoGP s'affrontera au Japon, en Australie puis en Malaisie. Un programme éreintant, qui tend par ailleurs à créer chaque année une ambiance très particulière, en éloignant les équipes et leurs membres des bases européennes et en cassant le rythme routinier de la saison.

"On se rend maintenant à l'autre bout du monde et c'est toujours quelque chose de particulier, ceci dit j'aime toutes les pistes," prévient Valentino Rossi. "On se repose pendant une semaine et ensuite on va aller là-bas et on verra bien."

"Je vais essayer de continuer à récupérer des points lors les prochaines courses," promet Jorge Lorenzo. "Je sais que ce ne sera pas facile parce que Marc [Márquez] sera très fort au Japon. Quant à Valentino, comme il l'a prouvé [dimanche], il ne baisse jamais les bras en course et il est très fort. Je sais que ce ne sera pas facile mais je pense qu'on a le potentiel, surtout dernièrement. Alors on va tenter notre chance, à chaque séance et chaque course. On va faire le maximum."

Les rendez-vous d'outremer comptent parmi les plus favorables à Rossi, en particulier le Grand Prix d'Australie dont il n'a manqué le podium qu'à deux reprises depuis son entrée en catégorie reine il y a quinze ans. Il l'a remporté six fois sur cette même période, tout comme le Grand Prix de Malaisie, épreuve qui sourit bien peu à Lorenzo. Souvent amoindri par la chaleur humide de Sepang en cette fin de triptyque, le Majorquin n'y a jamais gagné depuis qu'il a rejoint la catégorie MotoGP en 2008. En revanche, il apprécie tout particulièrement Motegi où il s'est imposé ces deux dernières années. Autant de données qui tendent à nous prédire le maintien d'une confrontation très équilibrée!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragon
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags champion du monde, championnat, duel, motegi, phillip island, sepang, titre