MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rossi sait quand il a laissé filer "le train du podium"

partages
commentaires
Rossi sait quand il a laissé filer "le train du podium"
Par :
6 nov. 2019 à 08:30

Le pilote Yamaha a beau avoir été l'homme le plus rapide en début de course, c'est aussi là qu'il estime avoir perdu le podium du Grand Prix de Malaisie.

Valentino Rossi a dépassé en Malaisie un record personnel peu glorieux, celui du plus grand nombre d'épreuves durant lesquelles il n'a pas été en mesure de s'imposer, cette série s'étendant à présent sur 45 manches. Et pourtant, le pilote Yamaha a disputé à Sepang ce qui a probablement été sa meilleure course depuis celle du Red Bull Ring, au moins.

Quatrième à l'arrivée, il n'a manqué le podium que pour trois dixièmes, se heurtant durant toute la seconde moitié de la course à un Andrea Dovizioso redoutable à l'accélération et en ligne droite. Il s'avère que le pilote Ducati avait pris l'avantage dès le premier virage, alors qu'il a fait un bond de la dixième à la quatrième place à l'extinction des feux, et c'est là que Rossi estime avoir laissé filer sa chance.

"À mon avis, j'ai perdu le podium dans le premier virage. Je suis bien parti mais ensuite, quand on a enclenché la troisième et la quatrième, toutes les Ducati m'ont passé", décrit-il. "Dovi m'avait déjà passé, et malheureusement à l'entrée du premier virage Petrucci est entré lui aussi. On a élargi et Márquez est passé, et là à mon avis j'ai perdu le podium."

Lire aussi :

"Si j'avais serré dans le virage, Márquez m'aurait peut-être passé mais j'aurais pu rester avec lui parce qu'on avait un rythme similaire et il m'aurait peut-être donné l'aspiration en ligne droite. Là, je pense que j'aurais pu monter sur le podium. Mais au deuxième virage j'étais neuvième, donc plus bas que ma position de départ", poursuit le pilote Yamaha. "Après, j'ai heureusement été compétitif et je suis remonté, mais le train du podium était déjà parti. J'aurais dû essayer de passer Dovi au début, dans les premiers tours, parce que j'étais plus rapide, mais je n'ai pas réussi."

Valentino Rossi était en effet très rapide en début de course, lui qui pour la première fois depuis 2016 a signé le meilleur temps en course, en bouclant son troisième tour en 1'59"661, synonyme de nouveau record. "J'ai fait le meilleur tour et signé le record du tour, alors c'est bien. Je me suis bien senti avec la moto, j'ai bien piloté. Bien sûr, je partais un peu loin derrière, alors j'ai perdu un peu de temps au début alors que j'étais rapide, mais j'ai pris du plaisir donc c'est bien", retient-il au micro du site officiel du MotoGP.

"Je suis content parce que ça a été une bonne course pour nous, surtout si l'on considère notre vitesse et nos résultats lors des courses précédentes. Je voulais essayer de monter sur le podium, parce que c'est bien sûr différent, mais malheureusement je n'ai pas réussi à battre Dovi. Mais la course a été bonne", assure le pilote Yamaha, qui a vu des progrès notables sur la faiblesse qui le poursuit de course en course : "Cette fois, on a bien travaillé en ce qui concerne la durée de vie du pneu et j'ai été fort jusqu'au dernier tour."

Lire aussi :

Deux ans de confusion

Reste un déficit de vitesse de pointe qui ne pouvait passer inaperçu sur la piste malaisienne, dotée de deux longues lignes droites. Alors qu'une seule Yamaha figure dans le top 10 des meilleures V-max de cette course (celle de Fabio Quartararo), Maverick Viñales a affiché un débours de plus de 10 km/h sur la référence établie par Andrea Dovizioso. Bien qu'un peu mieux loti que son coéquipier, Valentino Rossi en a pâti dans son long duel face au pilote Ducati et ne pouvait que regretter le recul opéré par Iwata dans ce domaine.

"On sort de deux années durant lesquelles il y a eu beaucoup de confusion. Yamaha ne suivait pas une direction claire", regrette le pilote italien. "Et c'est vrai, notre moto est beaucoup plus lente que l'année dernière ! Déjà l'année dernière il y avait une différence et je pense que l'une des choses les plus importantes à faire était de progresser en ligne droite, mais au lieu de ça on est plus lents, alors il y a encore plus d'écart avec la Ducati."

"Je pense, ceci dit, que l'on devrait quand même réussir à facilement revenir au niveau de l'année dernière. La Yamaha ne sera jamais aussi rapide que la Ducati en ligne droite, mais si on pouvait déjà diminuer notre retard, voire le réduire de moitié, ce serait bien."

Article suivant
Dovizioso trop à la limite à Sepang pour rivaliser avec Márquez

Article précédent

Dovizioso trop à la limite à Sepang pour rivaliser avec Márquez

Article suivant

Marquez: "Rossi en délicatesse, mais ça m'arrivera aussi"

Marquez: "Rossi en délicatesse, mais ça m'arrivera aussi"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa