Rossi pense avoir pleinement récupéré d'ici un mois et demi

Le pilote italien pense avoir fini de récupérer dans les semaines à venir, puis il devrait être opéré à la fin de la saison pour ôter les vis posées après sa double fracture de la jambe l'été dernier.

Rossi pense avoir pleinement récupéré d'ici un mois et demi
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing avec une Grid Girl
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing avec des fans
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Victime d'une fracture tibia-péroné le 31 août dernier, Valentino Rossi a beau avoir fait un retour express à la compétition, il n'a pas encore totalement récupéré. S'il parvient à piloter sa moto sans difficulté, la blessure se fait encore sentir dans son quotidien et particulièrement dans son entraînement.

"Ma jambe va bien, mais je ne suis pas encore à 100%, j'ai encore mal, et j'ai dû modifier un peu mon entraînement parce que je ne peux toujours pas courir", explique-t-il. "Ces deux dernières semaines, j'ai recommencé à courir un peu, mais au bout d'une ou deux minutes je dois ralentir parce que j'ai mal. Normalement il faut six mois pour récupérer la force dans le tibia, alors je pense qu'il me faudra encore un mois et demi pour recommencer à courir, mais pour la moto ça va."

Opéré dans la nuit qui a suivi son accident d'enduro, Rossi s'est vu poser une broche par enclouage médullaire afin de fixer la fracture et 22 jours plus tard il reprenait le guidon de sa MotoGP pour les premiers essais libres du Grand Prix d'Aragón, n'ayant finalement manqué qu'une seule course.

Désormais, le pilote italien poursuit la compétition dans ces conditions et ce n'est qu'après la saison à venir qu'il devrait se faire opérer pour être libéré des fixations qui lui ont été posées. "Le plan pour enlever les vis c'est de le faire à la fin de la saison, parce qu'il faut les garder au minimum un an. C'est arrivé en septembre et je pense que je vais courir comme ça cette année et que je ferai l'opération après la saison. Mais ça n'est pas un gros problème, parce que on ne sent rien, on sait juste qu'elles sont là."

Quid de son entraînement et des risques que cela peut comporter ? "Je vais essayer de m'entraîner autant que possible, mais un peu moins, en gardant un peu de marge", prévient Rossi.

"Pour moi, il est très important de continuer l'entraînement. Ces dernières années, je me suis entraîné en salle, mais j'ai aussi essayé de passer du temps à moto, de faire des choses différentes. On a notre propre piste, sur laquelle on s'entraîne beaucoup en flat track. On va continuer pendant la saison, mais on va essayer d'en faire un peu moins, surtout pour des raisons de sécurité."

partages
commentaires
Stoner : "Jusqu'à présent, tout est positif" avec la nouvelle Ducati
Article précédent

Stoner : "Jusqu'à présent, tout est positif" avec la nouvelle Ducati

Article suivant

Viñales : "Zarco est un grand pilote"

Viñales  : "Zarco est un grand pilote"