MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
34 Minutes
:
21 Secondes

Rossi sait qu'il doit retrouver le chemin de la victoire

partages
commentaires
Rossi sait qu'il doit retrouver le chemin de la victoire
Par :
8 mai 2019 à 16:30

Pour rester en lutte pour le titre, Valentino Rossi va devoir rapidement mettre fin à sa disette, son dernier succès remontant au Grand Prix des Pays-Bas 2017.

Quasiment deux ans après sa dernière victoire en date, Valentino Rossi reste solidement ancré aux avant-postes, repartant inlassablement en quête de succès à chaque début de week-end. Il a beau avoir vécu 198 cérémonies de podium en catégorie reine (234 en Championnat du monde !), il ne se fatigue pas et semble puiser toujours le même enthousiasme juvénile dans chacun de ses accomplissements.

"Depuis que je cours, monter sur le podium c'est le plus important, c'est l'objectif avec lequel on part de la maison. C'est bien après la course d'avoir le champagne, de faire un peu de 'boxon' sur le podium, de dire deux ou trois bêtises… Y être parvenu 198 fois, c'est bien, il faut espérer arriver à 200 !" sourit-il, affichant toujours la même envie.

Avec la manche de Jerez, le pilote italien a toutefois vite compris que son 199e podium devrait attendre encore un peu, la piste andalouse faisant désormais partie des points noirs de sa saison bien qu'il y soit le pilote le plus victorieux en MotoGP. Un week-end au cours duquel il a dû "jouer la défense", et où une pointe de malchance est venue se mêler à l'équation en le plaçant loin sur la grille, mais qu'il a tout de même conclu avec une remontée dont il a le secret, passant de la 13e à la sixième place.

Lire aussi:

Les dix points marqués en Espagne permettent à Rossi de figurer encore en quatrième position au championnat, dans un mouchoir de poche avec le trio de tête, néanmoins il sait pertinemment qu'il va lui falloir rapidement mettre fin à cette disette : face à des rivaux aussi forts que Márquez, aussi tenaces que Dovizioso et aussi impétueux que le jeune Rins, de gros points sont essentiels pour garder ses chances.

"Il faut aussi essayer de gagner", prévient Rossi. "Le classement du championnat est très important et je suis très content d'être à neuf points. Si on arrive à rester aussi proche que possible, tout est beaucoup plus amusant. C'est un objectif important."

"Les prochaines pistes sont positives pour nous, parce que l'année dernière on a fait trois podiums au Mans, au Mugello et à Barcelone, mais j'ai fait troisième alors il faudrait essayer de faire un peu mieux", prévient-il. "À mon avis, il faut beaucoup travailler. [Jerez] était une piste difficile, mais les trois qui sont dans le coup au championnat ont terminé tous les trois devant, alors ça n'est pas facile. Je pense cependant, et surtout j’espère que sur les prochaines pistes ont pourra être un peu plus compétitifs."

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Si Valentino Rossi veut se montrer optimiste, c'est notamment car les progrès accomplis par Yamaha sont réels, bien qu'ils n'aient pas suffi à inverser la tendance sur la piste de Jerez, où la M1 officielle est à la peine depuis deux ans. "On est plus forts que l'année dernière", assure le numéro 46. "La route est longue, le challenge est très difficile, mais on travaille dans la bonne direction. Bien sûr, je ne suis pas complètement content, parce que j'espérais qu'à Jerez, bien que ce soit une piste difficile, on pourrait se battre pour le podium, mais au final j'étais un peu plus lent [que les autres]."

"Mais on peut se battre. Je ne suis pas très loin au championnat. Le plus gros problème au championnat est Márquez parce qu'il est clairement plus rapide, alors s'il n'était pas tombé à Austin, la différence serait déjà grande. Mais on est là, on est à neuf points. Rins aussi est très fort, et Dovi aussi, mais on semble pouvoir se battre pour essayer de faire des podiums et de gagner quelques courses."

Le championnat ne s'arrête pas à Jerez

Dès qu'il a compris que ce week-end en Espagne serait compliqué, Rossi avait tenu à tempérer les attentes, rappelant que le championnat comptait 19 manches et non quatre. "Bien sûr, si on arrive à être forts ici, ce sera très positif, mais si on a du mal ici c'est pour ce week-end que ce sera négatif. Pour moi ce week-end n'est pas la réponse finale, c'est juste Jerez. Peut-être qu'on aura du mal à Jerez, mais qu'en allant au Mans la moto sera bien. Tout ne se termine pas ici", assurait-il.

Et l'expérimenté pilote italien sait aussi que, même si une tendance s'est pour l'instant dégagée, les écarts et les forces en présence pourraient fortement évoluer au fil des prochains mois, qu'il s'agisse de sa situation ou de celles de ses adversaires. "Rins est à un point. Tout peut arriver, le championnat est long. C'est la situation du jour mais les choses changent toujours très vite", prévient-il. "J'aimerais beaucoup réussir à arriver à la fin en étant [toujours] là. L'année dernière, j'étais deuxième au championnat, mais à la mi-saison Márquez avait déjà 60 points d'avance."

"Il faut voir ce qu'il en sera avec des pilotes qui ont eu un peu de difficultés jusqu'à présent, surtout Maverick et Lorenzo, parce qu'à mon avis ils reviendront dans la bagarre devant", pressent-il, conscient que plusieurs dénominateurs compteront dans l'équation : "Ça dépend beaucoup de si, nous, on va réussir à être compétitifs. Et puis cela dépend aussi beaucoup de Márquez parce que s'il n'était pas tombé à Austin il aurait déjà eu pas mal d'avance. Le championnat est aussi ouvert parce qu'il a fait une erreur."

 
Article suivant
Quartararo : Une frustration "compensée par l’excellent" test réalisé

Article précédent

Quartararo : Une frustration "compensée par l’excellent" test réalisé

Article suivant

L'Aprilia à l'accélération ? Comme faire du rodéo pour Espargaró

L'Aprilia à l'accélération ? Comme faire du rodéo pour Espargaró
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa