MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rossi : Il semble que les Yamaha soient compétitives

partages
commentaires
Rossi : Il semble que les Yamaha soient compétitives
Par :
13 sept. 2019 à 16:51

Valentino Rossi a confirmé le bon comportement des Yamaha ce vendredi à Misano, en étant le troisième des quatre pilotes de la marque présents dans le top 5 des essais libres.

La satisfaction de Valentino Rossi au terme de la première journée d'essais libres du Grand Prix MotoGP de Saint-Marin en dit long sur le potentiel de la Yamaha M1 à Misano, dont les quatre pilotes se sont classés dans le top 5. Derrière Maverick Viñales et Fabio Quartararo, sa quatrième place confirme les progrès de sa monture, même si le Docteur espère débloquer davantage de potentiel en réglant mieux la moto.

Lire aussi :

"C'est un bon début, un bon vendredi", se félicite l'Italien. "Il semble que toutes les Yamaha soient compétitives, c'est une surprise mais c'est un bon feeling car dans toutes les configurations entre Maverick, moi et l'équipe Petronas, notre moto fonctionne très bien ici. Il semble que nous ayons un bon grip, en motricité nous ne sommes pas mauvais, sur un tour rapide nous sommes bons, et le rythme est encourageant."

"A titre personnel, j'ai encore beaucoup de travail car l'équilibre de la moto n'est pas fantastique, il me faut plus d'adhérence à l'accélération. J'ai le quatrième temps mais je dois être plus proche de Viñales et Quartararo. C'est un bon vendredi, j'ai un bon feeling et nous devons travailler pour continuer comme ça et garder cette vitesse sur le reste du week-end."

Des évolutions qui semblent enfin fonctionner

Les deux Yamaha officielles ont été vues avec un nouvel échappement et des nouveautés aérodynamiques, et Rossi semble enfin positif à l'évocation des améliorations apportées par la marque d'Iwata. Selon lui, c'est le premier progrès technique notable de l'équipe depuis plusieurs années !

"C'est positif car il semble que Yamaha travaille très bien, et dans la bonne direction. Pour moi, entre la fin de saison 2016 et le test de Brno, nous n'avons rien testé, ou en tous cas, rien de ce qu'on a testé n'était meilleur. Donc techniquement parlant, c'était une période très difficile, et l'écart avec les autres constructeurs grandissait."

"Mais il semble que depuis le début de la saison, les choses changent, nous avons différentes personnes du Japon, mais aussi d'Europe, et nous voyons des effets. Mais il est vrai aussi que Quartararo et Franco [Morbidelli] avaient la moto normale et ils sont rapides, donc c'est aussi le mariage entre la moto et la piste. Nous avons différentes configurations, on a l'échappement, on a le bras oscillant en carbone, les freins, mais les freins sont déjà là depuis deux ou trois courses. Nous avons un bon feeling."

Désormais, il s'agira de confirmer en qualifications, mais surtout de travailler pour la course, un domaine où la Yamaha a souvent tendance à perdre en performance face à ses rivales. Il reste encore trop de choses à comprendre, selon Rossi, pour pouvoir affirmer que le rythme en course sera meilleur, mais il pense que la deuxième journée sera révélatrice du véritable potentiel de la moto.

"Nous espérons, mais aujourd'hui, nous n'avons pas beaucoup travaillé sur la course car nous avons d'autres choses à faire. C'est quelque chose d'étrange à comprendre car la situation change depuis l'an dernier et d'habitude, quand la piste est plus lente et a moins de grip, nous souffrons davantage, mais nous sommes rapides ici à Misano. Pour le rythme, il nous reste encore beaucoup de travail avec l'équilibre de la moto, et aussi avec l'électronique, donc c'est un peu tôt pour le dire. Peut-être que nous en saurons davantage après la journée de samedi."

Lire aussi :

Les nouveautés apportées conviennent totalement à l'Italien qui espère en faire bon usage lors du Grand Prix dimanche et pour les courses à venir. Les évolutions resteront donc sur la moto, même s'il faut davantage travailler pour maximiser leur potentiel, en raison de conditions de piste précaires : "Durant les deux jours de tests après Silverstone, c'était positif car nous avons travaillé très dur sur de nouvelles choses et finalement, il était clair pour moi que les nouveautés étaient meilleures."

"Nous avons décidé de nous concentrer dessus mais les conditions sont un peu différentes, surtout ce matin car la piste a beaucoup moins de grip donc il faut recommencer le travail pour essayer de régler la moto pour la suite du week-end. Je pense que c'est la manière de progresser et j'aime plus ou moins toutes les choses que j'essaie. Ça ne fait pas une grande différence, mais ça progresse étape par étape."

Article suivant
Du mieux pour Lorenzo, mais des douleurs qui vont s'accentuer

Article précédent

Du mieux pour Lorenzo, mais des douleurs qui vont s'accentuer

Article suivant

Crutchlow n'est "nulle part" après les essais à Misano

Crutchlow n'est "nulle part" après les essais à Misano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie EL2
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Auteur Emmanuel Touzot