Rossi - "Si je veux me battre pour le titre, je dois être plus fort"

Valentino Rossi aura résisté durant dix manches au sommet de la hiérarchie mondiale.

Rossi - "Si je veux me battre pour le titre, je dois être plus fort"
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Vainqueur : Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing et le troisième, place Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Dix courses durant lesquelles ses trois victoires, sa série ininterrompue de podiums et les quelques soucis rencontrés par Jorge Lorenzo en début de Championnat ont été autant de paramètres en sa faveur.

Aujourd'hui, l'Italien sent le vent tourner. Cela fait quelque temps, déjà, qu'il se montre prudent, pointant l'exceptionnelle forme de son coéquipier, un Jorge Lorenzo que l'on a vu gagner en confiance au fil des mois. S'il a pu douter au printemps, au point d'aller - en vain - tâter le terrain chez Ducati, le Majorquin n'est jamais aussi exceptionnel que lorsqu'il se sent à l'aise sur une piste.

Galvanisé par ses propres performances, il est capable d'assommer ses adversaires, à coup de chronos records, d'une télémétrie sans accrocs, et de déclarations fracassantes au gré desquelles il fait le constat très réaliste de sa supériorité. Ses mots ne sont jamais creux, ils s'appuient toujours sur des faits avérés et c'est précisément ce qui a de quoi inquiéter Rossi : lorsque Lorenzo est sûr de lui, c'est qu'il a toutes les raisons de l'être.

"Après la pause estivale, Jorge est revenu en très grande forme. Il a produit deux courses fantastiques, [à Brno] et aussi à Indy aussi où il s'est battu contre Marc jusqu'au dernier tour," constate Valentino Rossi. "Si je veux me battre contre lui pour le titre et retarder l'échéance à Valence (dernière manche de la saison, ndlr), je sais que je dois être plus fort et essayer d'aller plus vite."

"Il reste sept courses, la saison est donc encore assez longue," prévient le Docteur, "mais je pense que la différence entre nous vient de la vitesse que l'on peut atteindre, en particulier le dimanche. Jorge est toujours très, très rapide, et ce dans tous types de conditions. Il faut que l'on travaille dur pour progresser sur ce point et essayer de nous battre jusqu'au bout."

Avancer course après course

Parmi les sept circuits qui attendent les protagonistes du MotoGP dans les semaines à venir, le prochain n'enchante pas Valentino Rossi. Pour autant, il est bien décidé à ne pas rendre les armes et il se concentre dès à présent sur l'échéance du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui aura lieu la semaine prochaine, afin de trouver non pas le point faible de son adversaire - en a-t-il seulement? - mais comment renforcer ses propres points forts.

"Sur le papier, je pense qu'il y a plus de circuits sur lesquels Jorge est plus fort que moi, mais il y a aussi des pistes sur lesquelles on est très similaires. Je ne pense pas qu'il faille réfléchir comme ça. Désormais, il faut juste que j'essaye de comprendre comment être pus rapide à Silverstone," affirme Rossi.

"C'est comme ça, [il faut avancer] pas après pas, week-end après week-end. Il faut commencer à étudier la piste, être prêt à affronter toutes les conditions, parce que celles de Silverstone vont être différentes : il peut faire froid ou pleuvoir, et c'est une piste très longue."

 

partages
commentaires
LCR pourrait changer de sponsor-titre avant Silverstone

Article précédent

LCR pourrait changer de sponsor-titre avant Silverstone

Article suivant

C'est arrivé un 18 août - La 1ère victoire de Valentino Rossi, face à Aspar

C'est arrivé un 18 août - La 1ère victoire de Valentino Rossi, face à Aspar
Charger les commentaires