Les progrès se font sentir pour Rossi et Viñales

partages
commentaires
Les progrès se font sentir pour Rossi et Viñales
Par : Léna Buffa
24 août 2018 à 20:32

Les deux pilotes s'accordent à trouver du positif dans les performances de la Yamaha, qui a commencé à progresser sur le front de l'électronique et de l'accélération.

C'est une équipe officielle Yamaha assurément plus pimpante qu'elle ne l'était lorsque nous l'avons quittée, en Autriche, qui a entamé le week-end anglais, ce vendredi à Silverstone.

Après un doublé Viñales-Rossi en EL1, les EL2 ont à nouveau permis au pilote espagnol de régulièrement se montrer au sommet de la hiérarchie avant de se classer finalement troisième. Valentino Rossi, quant à lui, obtenait la septième place. "Malheureusement, dans le time attack, j'ai trouvé Siméon sur ma route, sinon j'aurais pu faire mieux. En tout cas, l'important est d'être dans le top 10", souligne-t-il.

Lire aussi :

Au-delà du classement brut de cette journée, ce sont les sensations et le potentiel affiché qui suscitent l'optimisme chez les pilotes. "C'est une première journée plutôt positive pour moi. Avant tout, notre M1 se pilote très bien sur cette piste", constate Rossi. "Cet après-midi, ça a été intéressant, parce que j'ai testé quelque chose de technique, que Maverick avait essayé à Misano, et cela m'a plu. C'est positif, parce que la piste aide mais cette petite modification est aussi meilleure et mon rythme est bon, comme celui des meilleurs."

Cette bonne journée s'inscrit dans la continuité directe du test réalisé à Misano dimanche et du travail opéré sur les points sensibles sur lesquels se porte à présent toute l'attention du constructeur. "On a travaillé un peu sur l'électronique à l'accélération et il semble que nous ayons progressé, parce que la moto est un peu plus fluide dès le départ, et je pense que c'est important pour nous", souligne le Docteur.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Plus globalement, ces progrès semblent être la conséquence directe de l'aide apportée par Michele Gadda, ingénieur électronique qui fait déjà des petits miracles dans l'équipe Yamaha en World Superbike. S'il n'est pas présent à Silverstone ce week-end pour cause d'engagement au sein de sa première équipe, le travail réalisé lors du test de Misano, notamment, porte déjà ses fruits.

"On a travaillé ensemble dernièrement et on semble commencer à aller dans la bonne direction. Le chemin est long, il y a beaucoup de travail, mais cet après-midi j'ai senti quelque chose de mieux et Maverick dit lui aussi la même chose, c'est donc positif", retient Rossi.

Lire aussi :

Et c'est en effet un Maverick Viñales souriant qui a dressé le bilan de sa journée : "La stratégie a été de prendre du plaisir sur la moto, d'essayer de m'amuser et de régler l'électronique, parce qu'après Misano on ne savait pas si ça fonctionnerait aussi bien que là-bas. Mais c'est bien, j'ai pu être assez rapide, précis et mon rythme n'a pas été mauvais. Il faut encore qu'on progresse dans certains domaines, mais je suis très heureux."

"À Misano, on a bien progressé sur la moto et j'ai pu à nouveau être agressif, essayer de piloter à ma façon. Et ici, c'est le cas à nouveau. Cela signifie que c'était possible", se félicite le pilote espagnol. "Mon feeling général s'est amélioré [lors du test]. J'ai réussi à pousser beaucoup plus la moto sur l'avant, et cela me donne toujours beaucoup de confiance. Chaque fois que je parviens à pousser sur l'avant, j'arrive donc à faire des temps."

Encore des progrès à accomplir

Il va désormais falloir confirmer ces bons débuts, d'abord en qualifications puis là où tout se jouera, en course. Et Rossi n'est pas dupe : être rapide sur le tour lancé, comme ce fut son cas aujourd'hui, ne suffira pas. "Le niveau est très élevé. Je pense que sur le sec il y a cinq pilotes qui sont très forts", estime-t-il. "Comme l'année dernière, être rapide sur cinq tours c'est une chose – et je pense qu'on l'est –, mais ensuite pour gagner la course, voire même pour monter sur le podium, il faut qu'on comprenne la performance dans les cinq derniers tours. Et on ne le saura pas avant dimanche, alors on en parlera plus tard."

"Il faut encore qu'on améliore la moto", prévient Viñales. "Il faut encore qu'on soit plus précis en piste, et puis bien sûr il faut qu'on améliore un peu l'accélération, même si c'était vraiment bien aujourd'hui."

Prochain article MotoGP
Silverstone, une belle piste "gâchée" pour Dovizioso

Previous article

Silverstone, une belle piste "gâchée" pour Dovizioso

Next article

Diaporama - Les plus belles photos du vendredi à Silverstone

Diaporama - Les plus belles photos du vendredi à Silverstone
Charger les commentaires