Rossi et Viñales en chœur : "Zarco a été impressionnant"

partages
commentaires
Rossi et Viñales en chœur :
Par : Léna Buffa
27 mars 2017 à 08:13

Le rookie tricolore s'est attiré les louanges de ses pairs après avoir mené durant plusieurs tours le premier Grand Prix qu'il disputait en MotoGP.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, en tête
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Chute de Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Chute de Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le départ
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team; Maverick Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, sur le point de chuter
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

La prestation de Johann Zarco pour son premier Grand Prix MotoGP n'est pas passée inaperçue. Quatrième sur la grille de départ, leader dès le premier tour, auteur du meilleur temps en course et à la tête d'une petite avance après les six premières boucles, le Français a assurément frappé les esprits.

Malgré la fin prématurée de sa démonstration, sous la forme d'une chute à l'entame du septième tour, les acteurs majeurs du championnat se sont dit impressionnés par le rookie et convaincus qu'il faudra compter sur lui à l'avenir.

"Il a été très rapide, c'était assez impressionnant", admet Maverick Viñales, qui finira par remporter la course mais qui figurait en cinquième position à trois secondes et demie de Zarco dans le sixième tour. "J'étais là, derrière, et je me disais 'C'est qui ? Folger ou Zarco ?' C'était difficile à comprendre. Il s'est beaucoup éloigné, il a fait le meilleur temps de la course. Je ne comprenais pas alors qu'à ce moment-là j'étais tellement en difficulté et je n'arrêtais pas de glisser. Je l'ai vu être très bon."

"Zarco a été très impressionnant, très fort", renchérit Valentino Rossi. "J'étais curieux de voir sa performance avec la MotoGP, parce que l'année dernière quand je travaillais avec Franco Morbidelli, il me disait toujours qu'il faisait quelque chose de spécial avec la Moto2, en particulier dans les dix derniers tours, et il m'a toujours dit 'Fais attention parce qu'il sera rapide aussi avec la MotoGP'."

Les essais d'intersaison avaient déjà dévoilé le potentiel du pilote tricolore, cependant le Docteur reconnaît qu'il a tout de même été surpris par une telle démonstration de force : "Je m'attendais à ce que Zarco soit fort, mais pas comme ça. C'était mon cauchemar pendant les essais hivernaux parce qu'il était toujours devant moi !"

Zarco, c'était mon cauchemar pendant les essais hivernaux parce qu'il était toujours devant moi !

Valentino Rossi

Une faute pardonnée

Les pilotes officiels Yamaha ne tiennent aucunement rigueur à leur nouveau collègue pour la chute qui l'a privé de toute récompense dimanche soir. "Je pense qu'il a fait une faute par manque d'expérience, les conditions étaient difficiles, mais cela reste une très bonne performance", juge Rossi.

"Franchement, je le félicite parce que ça n'est pas facile de commencer comme ça", souligne également Viñales. "Il peut faire une faute, c'est un rookie, mais il a mené la course et signé le meilleur temps, alors félicitations, il doit continuer comme ça, il est assurément en bonne voie."

Andrea Dovizioso, lui-même ancien sociétaire du team Tech3, n'est pas surpris lui non plus ni par la performance produite par le double Champion du monde Moto2 ni par le dénouement malheureux de sa course. Sachant que tous deux avaient opté pour le pneu arrière tendre, l'Italien estime que celui-ci a sans doute été trop sollicité sur la Yamaha numéro 5.

"À tous les tests il a été très rapide et Folger aussi, alors ils seront sûrement compétitifs pendant la saison et ils ont une bonne moto", souligne Dovizioso, "mais ils n'ont pas l'expérience en MotoGP pour savoir comment tout gérer, alors c'est normal qu'il puisse faire une erreur. Et puis il avait un pneu soft, comme moi. Il était en tête et je pense qu'il a essayé d'attaquer parce qu'il voulait aller vite, mais 20 tours c'est beaucoup et il n'était pas possible d'attaquer du début à la fin. Il a pris sa décision. C'est sûr qu'il sera rapide à l'avenir, mais il a trop attaqué à ce moment-là de la course."

La Yamaha, un atout pour les pilotes Tech3

Valentino Rossi rejoint Andrea Dovizioso sur la fait que Jonas Folger a lui aussi réussi ses premiers pas en MotoGP, notamment en se montrant très performant lors des essais d'intersaison, avant de se classer dixième de la course, dimanche.

"Folger aussi était une surprise, parce que sincèrement en Moto2 il était bon mais pas comme Zarco, il n'était pas Champion du monde", pointe l'Italien. "La moto qu'ils ont est peut-être un peu plus facile à piloter et elle a de toute façon un niveau très élevé. Je crois que la Yamaha est une super moto pour quelqu'un qui arrive en MotoGP, parce que c'est une moto qui est l'amie du pilote. Ensuite, en course, avec la pression, ils ont besoin de temps et d'expérience, mais ils ont fait du super boulot."

Prochain article MotoGP
GP du Qatar - Les plus belles photos de la course

Previous article

GP du Qatar - Les plus belles photos de la course

Next article

Dovizioso : Le "pari" du pneu tendre, la seule option face à Viñales

Dovizioso : Le "pari" du pneu tendre, la seule option face à Viñales