Rossi : Pour viser le titre, on doit être plus rapides

Le pilote Yamaha vient d'enchaîner deux podiums et figure en bonne place au championnat, mais il lui faut gagner des courses s'il veut jouer le titre.

Valentino Rossi a quitté le Mugello crédité de la deuxième place au championnat, un classement avantageux mais qu'il avait tôt fait de tempérer sitôt passées les émotions d'un podium à domicile auquel il tenait. Car dans une saison qui brille jusqu'à présent par les faibles écarts des poursuivants de Márquez, le Docteur a beau afficher une belle régularité, il lui manque un élément essentiel : la victoire.

Cela fait bientôt un an que Rossi n'est plus monté sur la plus haute marche du podium, depuis un succès acquis au Pays-Bas qui a aussi été le dernier en date de Yamaha. Depuis, Honda et Ducati se sont partagés l'intégralité des trophées dévolus aux vainqueurs, sans que les M1 soient en capacité de solidement prétendre à d'autres récompenses que les places d'honneur du podium.

Sa troisième place au Mugello était son troisième podium de 2018, le deuxième consécutif après un résultat identique obtenu au Mans. Mais, face aux ambitions bien plus élevées qu'il nourrit, le pilote Yamaha était loin de s'enthousiasmer d'enchaîner pour la première fois en plus d'un an deux arrivées dans le trio de tête.

"Deuxième au championnat et trois podiums, je suis très content de cela. Par contre, une autre statistique un peu moins bonne c'est que mon meilleur résultat est la troisième place, alors que l'année dernière j'avais déjà fait deux fois deuxième. Je suis un peu déçu de ça, parce qu'on n'arrive pas à se battre pour la victoire et Yamaha ne gagne plus depuis un an, donc il est toujours plus clair qu'il faut qu'ils nous aident", prévient-il.

Il faut progresser en course

S'il ne compte que trois points de moins que l'année dernière à pareille époque, Valentino Rossi ne se réjouit pas de sa deuxième position. Classé à 23 points de Marc Márquez, il n'affiche que 16 longueurs d'avance sur Cal Crutchlow, huitième du championnat actuel, après un début de saison durant lequel les positions ont eu du mal à se figer et les écarts sont restés particulièrement faibles.

"Pour se battre pour la victoire au championnat, il faut qu'on aille plus vite. Si vous regardez le classement, ce sont 23 points : ça n'est pas beaucoup, bien sûr, et moi, mon team et Yamaha allons nous donner au maximum, mais à l'heure actuelle je ne suis pas assez rapide pour le championnat. Il faut qu'on progresse, surtout en course."

Auteur au Mugello de sa première pole position en un an et demi, Valentino Rossi n'y voit pas de signe d'un progrès capital, car ce qu'il lui manque actuellement est bel et bien la capacité à performer sur la durée, et non sur le tour lancé.

"On a amélioré mécaniquement l'équilibre de la moto, avec différentes pièces. On peut utiliser les bons points de la Yamaha, mais surtout en qualifs ou dans les premiers tours, quand on a du grip", souligne-t-il. "Mais pour la distance de la course, surtout pour la seconde partie, quand le pneu se dégrade ou aux endroits où on a moins de grip, on souffre plus que Honda et Ducati."

La donne n'a donc pas changé : Rossi en appelle toujours à des progrès électroniques afin de faire durer la performance sans subir le contre-coup d'un manque de grip qui peu à peu met les M1 en difficulté face à leurs rivales.

"Pour moi, personnellement, les problèmes sont très clairs et j'ai essayé de les expliquer. Maintenant, Yamaha doit travailler et essayer de progresser. Mais ça n'est pas facile, il faut beaucoup de personnes qui fassent ce travail, c'est un long travail. Il faut essayer de tester des choses, mais ça n'est pas si facile, il n'est pas certain qu'en essayant de nouvelles choses elles seront mieux. C'est long, mais il faut qu'on commence. Yamaha commence à travailler, la saison est encore très longue et peut-être que pendant la saison on pourra progresser."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités