MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Sanchez, agent de Viñales : "Yamaha avait promis une moto pour jouer le titre, mais elle n'est pas encore là"

partages
commentaires
Sanchez, agent de Viñales : "Yamaha avait promis une moto pour jouer le titre, mais elle n'est pas encore là"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
14 juil. 2019 à 06:00

Paco Sanchez, manager de Maverick et de Joan Mir, a donné une longue et exclusive interview à Motorsport.com, dans laquelle il décrit l'atmosphère que l’on respire chez l'usine de motos de Diapason et Suzuki.

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Podio: il vincitore della gara Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Terzo posto Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Podio: il secondo classificato Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Viñales a beaucoup progressé dans ses résultats depuis quelques dimanches, amenant à la Yamaha sa première victoire de la saison à Assen. Le pilote espagnol, grâce à une moto qui a sans doute évolué, s'est retrouvé à se battre pour les premières places.

Il en est de même pour un autre jeune Espagnol, Joan Mir, qui, après de premières courses d'apprentissage en MotoGP, s'est retrouvé constamment dans le top 10 lors du Grand Prix pour être constamment dans le top 10. Un résultat sans aucun doute important pour l'un des plus purs talents de la moto moderne.

Paco Sanchez gère la carrière de ces deux jeunes talents depuis des années, les guidant dans le monde tortueux du MotoGP. Le pilote Yamaha, en particulier, après quelques courses transparentes, semble pouvoir redevenir celui qui, à l'aube de 2017, était désigné comme un favori pour le titre. Sanchez s’est exprimé en exclusivité au micro de Motorsport.com pour nous raconter la situation de ses deux protégés.

Lire aussi:

Pouvez-vous nous donner une évaluation de la saison de vos protégés à ce stade?

"Jusqu'ici, ça a été une saison de lumière et d'ombre. Les malheurs, sous forme de chutes causées par d'autres pilotes ou de pénalités, ont clairement fait du mal pilotes que je représente. Les résultats devraient être meilleurs que ce que leur position au classement mondial indique aujourd'hui".

 

Ducati et Honda avaient les yeux rivés sur Mir, qu'est-ce qui vous a fait signer avec Suzuki?

"Ça a été la décision personnelle de Joan après avoir parlé personnellement à Davide Brivio. Ayant apprécié le projet sportif de Suzuki et le bon feeling que lui a donné Davide, il a décidé de signer avec eux. Ce n'était pas un choix facile, parce qu'il y avait trois grandes marques et trois grandes équipes intéressées pour l'avoir".

 

Vinales a déclaré qu'il n'avait pas l'impression d'être le numéro un chez Yamaha. Pouvez-vous nous dire ce que vous en pensez?

"Je ne pense pas qu'il y ait un pilote numéro un chez Yamaha. Maverick est l'un des jeunes pilotes les plus talentueux sur la grille de départ, et il a un avenir incroyable devant lui".

 

Maverick perd toujours beaucoup de positions au départ. Est-ce à cause de la moto ou d’une mauvaise approche du pilote?

"Lors des dernières courses, des changements ont été apportés au réglage de la moto et Maverick a réussi à prendre un bon départ et à se maintenir ou à gagner des positions dans les premiers tours sans trop de problèmes. L'équipe travaille dur pour trouver des solutions qui lui permettent de montrer son énorme talent".

 

Pensez-vous que si vos pilotes se retrouvaient tous les deux à se battre pour le même but, des frictions pourraient survenir entre eux?

"Tous les pilotes d'élite se battent pour le même objectif. Tout le monde veut être Champion du Monde. Il n'y a pas d'amis sur la piste, mais le professionnalisme et le fair-play doivent toujours prévaloir".

Diapo
Liste

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
1/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
2/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Podio: il vincitore della gara Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Podio: il vincitore della gara Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
3/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
4/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
5/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
6/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
7/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Vinales stoppie

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Vinales stoppie
8/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
9/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP
10/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Il vincitore della gara Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Il vincitore della gara Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
11/11

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Y a-t-il une collaboration entre Valentino Rossi et Maverick, ou est-ce que chacun travaille dans son coin?

"Ils œuvrent ensemble pour développer la Yamaha M1 et l'amener au plus haut niveau possible. Mais chacun d'entre eux a sa propre façon de piloter et essaie de l'adapter à ses propres caractéristiques".

 

Le contrat de Vinales expirera l’année prochaine. A-t-il l'intention de continuer avec Yamaha?

"Pour l'instant, il est trop tôt pour penser à l'avenir. Maverick se concentre sur l'amélioration de sa moto et se bat pour remporter le Championnat du Monde avec sa Yamaha actuelle".

 

Pourquoi pensez-vous que Quartararo est souvent plus rapide que les deux pilotes officiels?

"Quartararo nous a tous surpris par son adaptation rapide à la Yamaha. Bien que cela soit difficile à comprendre, la machine de l'équipe satellite est souvent meilleure que celle de l'équipe officielle. L'absence de pression permet également d'obtenir de bons résultats. C'est une combinaison de facteurs. Tout cela, bien sûr, sans nuire aux excellentes performances de Fabio en tant que débutant".

 

Compte tenu de la victoire d'Assen, pensez-vous que Yamaha devrait se concentrer sur Maverick en lui demandant quelle voie suivre pour la moto 2020?

"Chez Yamaha, ils ont l'obligation de donner à Maverick une machine lui permettant de se battre pour le Championnat du Monde. Ils lui ont promis cela lorsqu'il a signé avec eux et ne l'ont pas encore fait".

 

Vinales est-il le seul à pouvoir battre Marquez?

"Je ne pense pas que Maverick soit le seul à pouvoir le battre. [Andrea] Dovizioso ou Valentino l'ont battu dans de nombreux duels et [Jorge] Lorenzo a remporté un Championnat du Monde. Marc est un pilote très fort, un grand champion, mais si Yamaha donne à Maverick une moto au niveau de la Honda ou de la Ducati, je n'ai aucun doute qu’il puisse le battre – non seulement lors des courses elles-mêmes, mais au championnat".

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Joan Mir, Team Suzuki MotoGP, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Article suivant
Le test de Pedrosa donne de l'espoir à Zarco pour Brno

Article précédent

Le test de Pedrosa donne de l'espoir à Zarco pour Brno

Article suivant

Pour Marc Márquez, son frère doit "bien faire les choses" en MotoGP

Pour Marc Márquez, son frère doit "bien faire les choses" en MotoGP
Charger les commentaires