La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP
Prime

La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP

Par :

La sanction infligée par la FIM à Yamaha jeudi n'a pas tardé à faire polémique. Il en ressort la nécessité d'une plus grande transparence dans les décision prises par les commissaires.

Il est assez significatif de voir que le camp le plus satisfait par la sanction annoncée jeudi par les commissaires de la FIM soit précisément celui de la marque à qui la pénalité a été infligée. Yamaha a pourtant été reconnu coupable d'avoir ouvert les moteurs de ses M1 avant la première manche de la saison, le Grand Prix d'Espagne, afin de remplacer les soupapes de certains blocs, en violation totale de la réglementation technique selon laquelle aucune modification ne peut être apportée une fois la spécification du moteur homologuée.

Après avoir mené son enquête, le panel des commissaires de la FIM a décidé de pénaliser la marque d'Iwata en lui faisant perdre 50 points au championnat constructeurs, ce qui correspond au double du capital obtenu grâce à la victoire de Fabio Quartararo à cette course. Dans le même temps, l'équipe officielle a été dépossédée de 20 points et l'équipe Petronas de 37 points au classement des teams, un barème non spécifié dans le rapport mais qui s'appuie sur l'utilisation des moteurs incriminés au Grand Prix d'Espagne par Quartararo et Viñales (Rossi n'avait, lui, pas marqué de points) et à la fois sur cette épreuve et au Grand Prix de Styrie dans le cas de Morbidelli.

partages
commentaires

Related video

Bagnaia privé de la pole : "Le drapeau jaune était impossible à voir"

Pecco Bagnaia assure respecter la règle qui le prive aujourd'hui d'une pole position record, néanmoins il en conteste le manque de nuance après une situation dans laquelle il juge qu'il lui aurait été impossible d'agir différemment.

Johann Zarco agréablement surpris par ses progrès et sa première ligne

Johann Zarco ne s'attendait pas à être si performant en qualifications au GP du Portugal, d'autant plus que sa séance a débuté avec une chute.

En pole et ravi de son rythme, Quartararo affiche sa confiance

Fabio Quartararo est logiquement satisfait de sa pole position au GP du Portugal, mais le Français retient surtout les bonnes performances affichées dans les relais longs.

Marc Márquez incertain de pouvoir aller au bout de la course

Qualifié sixième pour son retour, Marc Márquez s'attend à souffrir en course, convaincu qu'il ne prendra pas de plaisir compte tenu de son manque de force et de ses douleurs dans le bras.

Jorge Martín souffre de plusieurs fractures

Jorge Martín va devoir être opéré après sa très grosse chute dans les essais du GP du Portugal, en raisons de fractures à la main et au pied.

Rossi commence à s'inquiéter après une nouvelle contre-performance

Encore une fois relégué en fond de grille, Valentino Rossi admet son inquiétude alors que les pilotes de l'équipe officielle Yamaha parviennent à rester compétitifs d'un Grand Prix à l'autre.

Pol Espargaró a "un peu mal aux fesses" après sa chute

Pol Espargaró ressent quelques douleurs après son spectaculaire highside en EL4 au GP du Portugal, mais il est surtout déçu de son manque de constance, qui l'a selon lui privé d'une qualification en Q2.

Nakagami veut être au départ de la course malgré la douleur

Accidenté à grande vitesse vendredi, Takaaki Nakagami n'était pas en mesure de correctement contrôler sa machine en piste samedi et a dû renoncer à la majeure partie de la journée. Il espère malgré tout disputer la course.

Joan Mir ressent "un peu plus de pression" en arrivant à Valence

Article précédent

Joan Mir ressent "un peu plus de pression" en arrivant à Valence

Article suivant

EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier

EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Europe
Pilotes Valentino Rossi , Franco Morbidelli , Maverick Viñales Ruiz , Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Oriol Puigdemont