La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP
Prime

La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP

Par :

La sanction infligée par la FIM à Yamaha jeudi n'a pas tardé à faire polémique. Il en ressort la nécessité d'une plus grande transparence dans les décision prises par les commissaires.

Il est assez significatif de voir que le camp le plus satisfait par la sanction annoncée jeudi par les commissaires de la FIM soit précisément celui de la marque à qui la pénalité a été infligée. Yamaha a pourtant été reconnu coupable d'avoir ouvert les moteurs de ses M1 avant la première manche de la saison, le Grand Prix d'Espagne, afin de remplacer les soupapes de certains blocs, en violation totale de la réglementation technique selon laquelle aucune modification ne peut être apportée une fois la spécification du moteur homologuée.

Après avoir mené son enquête, le panel des commissaires de la FIM a décidé de pénaliser la marque d'Iwata en lui faisant perdre 50 points au championnat constructeurs, ce qui correspond au double du capital obtenu grâce à la victoire de Fabio Quartararo à cette course. Dans le même temps, l'équipe officielle a été dépossédée de 20 points et l'équipe Petronas de 37 points au classement des teams, un barème non spécifié dans le rapport mais qui s'appuie sur l'utilisation des moteurs incriminés au Grand Prix d'Espagne par Quartararo et Viñales (Rossi n'avait, lui, pas marqué de points) et à la fois sur cette épreuve et au Grand Prix de Styrie dans le cas de Morbidelli.

partages
commentaires

Related video

Morbidelli "pas en position de demander quoi que ce soit" à Yamaha

Conscient de son déficit de performance face à Fabio Quartararo, Franco Morbidelli sent qu'il n'a pas le pouvoir de guider le développement de la Yamaha.

Bastianini veut remédier à son inconstance pour jouer le titre

C'est tout ou rien pour Enea Bastianini depuis le début de la saison, entre victoires étincelantes et Grands Prix décevants. L'Italien peine à se sortir de situations difficiles mais ne comprend pas non plus pourquoi il fait souvent la différence sur ses concurrents en fin de course.

Márquez loin de son meilleur niveau : "Je ne pilote pas bien"

Marc Márquez reconnaît s'habituer à des résultats autrefois "impossibles" pour lui, entre une condition physique encore imparfaite et une moto en manque de performances.

Mir ne "joue pas le championnat" avec son niveau actuel

Encore en quête de son premier podium de l'année, Joan Mir se sent capable d'entamer une série de bons résultats, ce qu'il juge nécessaire pour se relancer dans la course au titre.

MotoGP
20 mai 2022

KTM souffre "dans tous les domaines" et doit "prendre des risques"

Les pilotes KTM pointent plusieurs faiblesses sur leur moto, dans toutes les phases des virages. Brad Binder attend des nouveautés et Miguel Oliveira pousse la marque à tenter des choses pour progresser.

MotoGP
20 mai 2022

Aleix Espargaró affiche son ambition : "J'y croirai jusqu'au bout"

Désormais prétendant régulier au podium, Aleix Espargaró donnera tout pour décrocher le titre mondial cette année, au guidon d'une Aprilia arrivée à maturité et dont il avait "toujours rêvé".

MotoGP
20 mai 2022

Dovizioso voit Yamaha prendre le chemin de Honda

Andrea Dovizioso trouve Yamaha dépendant de Fabio Quartararo, le seul selon lui à réussir à exploiter le potentiel de la M1. En ce sens, il voit la situation comparable à celle de Honda avec Marc Márquez.

MotoGP
20 mai 2022

Fabio Quartararo : "Je ne suis pas le favori, de loin !"

Leader du championnat depuis trois courses, Fabio Quartararo ne pense pourtant pas être le mieux placé pour jouer la couronne mondiale, à cause d'une Yamaha à la peine dans les duels.

MotoGP
19 mai 2022
Joan Mir ressent "un peu plus de pression" en arrivant à Valence
Article précédent

Joan Mir ressent "un peu plus de pression" en arrivant à Valence

Article suivant

EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier

EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier
Charger les commentaires