Sans Folger, Zarco a une voie royale pour être le Rookie de l'année

Alors que Jonas Folger a déclaré forfait pour au moins le Grand Prix du Japon, Johann Zarco se retrouve dans une position idéale pour s'adjuger le titre de Rookie de l'année.

C'est avec un sentiment un peu particulier que Johann Zarco aborde ce Grand Prix du Japon, puisqu'avec le forfait annoncé de Jonas Folger un peu plus tôt dans la journée, le laisse pour ainsi dire seul en lice dans la bagarre pour le titre de meilleur Rookie de l'année.

Mais cela ne retire pas toute la pression qui peut peser sur les épaules du Français, même si celui-ci garantit à chaque conférence de presse y être indifférent, compte tenu des enjeux de résultats de cette fin de saison.

Car si le retrait de Folger à Motegi, et peut-être même pour l'ensemble de la tournée aux antipodes, assure pour ainsi dire le titre de Rookie de l'année pour le Cannois, celui de premier pilote indépendant est encore loin d'être joué. Danilo Petrucci et Cal Crutchlow évoluent en effet respectivement à 22 et 25 points au général.

Mais c'est bien connu : la meilleure défense, c'est l'attaque, et au lieu de regarder derrière lui, Zarco préfère voir devant au classement. "C'est vraiment dommage que Jonas soit mal", débute l'actuel sixième au général, avant de lancer ses objectifs pour la fin du championnat. "C'est assez mauvais, et il va avoir besoin d'une très longue période de repos. Il est possible que je reste sixième jusqu'à la fin du championnat. Ce qui signifierait que je serai aussi le premier pilote indépendant, et pourquoi pas la cinquième position. Ce serait comme un titre de Champion du monde." 

Objectif top 5 sur les courses outremers

Pour cela, le pilote Tech3 a conscience qu'il doit encore progresser dans sa gestion des week-ends, ce afin de consommer moins d'énergie tout en étant capable de se mêler aux batailles du top 5. "D'un point de vue personnel, je veux être bon ici car lors des dernières courses, je n'étais pas très loin des meilleurs, même si j'ai rencontré des difficultés", reprend-il. "Je veux donc avoir moins de difficultés. Mon objectif est de pouvoir viser le top 5 et d'être moins fatigué que je suis actuellement en me battant pour une huitième ou une neuvième place. Cela serait un bon signe quant au déroulé du week-end." 

Et quoi de mieux qu'un circuit où il s'est imposé à deux reprises par le passé – en 2015 en Moto2, mais aussi en 2011en 125cc – pour ce faire ? Toujours est-il que cette première échéance de la tournée outre-mer promet de conditionner la suite des événements. "Je suis affûté, et je pense que c'est très important de réussir ces trois courses [outre-mer]", assure-t-il. "Nous commençons avec le Japon. J'aime cette piste, j'y ai obtenu de bons résultats ces dernières années. C'est un endroit que j'apprécie."

Zarco devrait en cela être aidé par les qualités du châssis de sa M1, qui conviennent parfaitement au tracé nippon. "Il va falloir comme d'habitude ici faire attention à la météo, mais je pense qu'avec la Yamaha nous avons une moto stable à l'avant, et de bonnes sensations avec. Ce sont des paramètres importants pour cette piste."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Type d'article Preview