MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
41 Minutes
:
26 Secondes

Schumacher, Prost, Hamilton, Alonso : les héros des pilotes MotoGP

partages
commentaires
Schumacher, Prost, Hamilton, Alonso : les héros des pilotes MotoGP
Par :
25 mai 2019 à 07:00

Amenés à indiquer leurs sources d'inspiration dans le monde de la F1, les pilotes MotoGP ont lâché des noms légendaires !

 Il est rare de voir des pilotes F1 passer sur deux roues publiquement comme Lewis Hamilton dernièrement, tout comme il est rare de voir les pilotes MotoGP disposer d'occasions de se mesurer au monde automobile à l'image de ce que fera Andrea Dovizioso en DTM, en juin, ou comme l'ont fait Marc Márquez et Dani Pedrosa l'an dernier en testant une Toro Rosso F1. Mais le respect est immense entre les deux mondes, et les pilotes MotoGP suivent avec attention ce qui se passe dans l'autre championnat majeur, comme l'ont prouvé leurs réponses données à une question posée lors de la conférence de presse du Grand Prix de France par un follower en provenance des réseaux sociaux.

Il a en effet été demandé aux acrobates du MotoGP qui ils choisiraient comme équipiers hypothétiques parmi des pilotes F1 s'ils se retrouvaient à passer sur quatre roues et pourquoi. Champion du monde en titre, Marc Márquez aurait aimé faire équipe avec Fernando Alonso, en raison de la combativité de son compatriote : "Nous parlons la même langue et venons du même pays", a déclaré le pilote Repsol Honda. "J'aimerais beaucoup apprendre un peu de son agressivité dans les premiers tours. Il passait toujours ses adversaires d'une manière très spéciale, il a fait une très forte impression dans ce domaine." 

Related drivers:

Álex Rins, de son côté, a fait savoir son admiration pour celui qui domine actuellement la discipline, Lewis Hamilton. "J'aimerais l'avoir à mes côtés parce qu'il a l'air d'être un bon gars et qu'il est incroyablement rapide dans la voiture, en course comme en essais", a justifié le pilote Suzuki. Fabio Quartararo, qui a récemment eu l'occasion d'accueillir le quintuple Champion du Monde, aimerait lui aussi faire équipe avec le Britannique. Le Français de l'équipe Petronas Yamaha a fait la connaissance de la star Mercedes dans les stands lors de l'ouverture de la saison au Qatar. "C'est un type bien et il aime les motos", a-t-il déclaré dans un grand sourire.

Comme Márquez, le choix d'Andrea Dovizioso donne une idée de ses perspectives personnelles sur l'approche de la course. Ainsi, l'Italien de l'équipe Ducati admire Michael Schumacher, pilote connu s'il en est pour son approche méticuleuse de tous les aspects du sport et son palmarès unique. "Il y a beaucoup de bons pilotes, mais je choisirais Michael parce que j'ai entendu tellement de belles histoires sur lui", justifie Dovizioso. "Et dans ses années de succès avec Ferrari, il a fait preuve d'un engagement incroyable, à l'entraînement mais aussi dans la voiture : c'était un véritable ingénieur. Il a fait beaucoup de choses que les autres pilotes n'ont pas faites".

Un choix validé par Maverick Viñales, qui ne tarit pas d'éloges sur le septuple Champion du monde de Formule 1. "Pour moi, c'est une légende, l'un des meilleurs. Il était tellement cool et je pense que c'est vraiment bien de faire face à la pression dans ce sport", indique le pilote Yamaha, non sans permettre un trait de comparaison avec le fait de faire équipe avec Valentino Rossi.

Le choix final de Johann Zarco donne lui aussi une idée de la manière dont le pilote français aborde la course, de manière cérébrale. Choisissant premièrement Pierre Gasly, membre de la sphère Red Bull (comme son équipe KTM), le Cannois penche tout de même pour un autre compatriote. "Alain Prost me vient à l'esprit à ce sujet. Je pourrais certainement apprendre de lui comment devenir professeur en développement de projets". Un atout clairement nécessaire pour prendre la mesure d'une moto dont le développement suit actuellement le goût de son équipier, Pol Espargaró !

 

Article suivant
Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné

Article précédent

Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné

Article suivant

Mêmes réglages, mais un écart de performance entre Márquez et Crutchlow

Mêmes réglages, mais un écart de performance entre Márquez et Crutchlow
Charger les commentaires