Schwantz pensait que le Sachsenring serait un tournant pour Márquez

Kevin Schwantz a été surpris de voir Marc Márquez rentrer dans le rang après son succès au GP d'Allemagne. Aujourd'hui, le Champion du monde 1993 estime que le #93 devait réapprendre à piloter sans appréhension.

Schwantz pensait que le Sachsenring serait un tournant pour Márquez

Il n'a fallu que six Grands Prix à Marc Márquez pour retrouver la victoire après son retour et ses neuf mois de convalescence. L'Espagnol a survolé la course du Sachsenring mais ce n'est que que cinq manches plus tard, sur le MotorLand Aragón, qu'il a pu monter à nouveau sur le podium, et il a dû attendre deux Grands Prix de plus pour s'offrir une nouvelle victoire, à Austin. Kevin Schwantz s'attendait à ce que le succès du GP d'Allemagne marque un tournant dans la saison de Márquez, mais ce n'est finalement que sur les circuits favorables à sa condition physique et qui sollicitent peu son bras droit que le #93 a véritablement brillé.

"J'ai vu le Sachsenring en direct", a déclaré le Champion du monde 1993 au site officiel du MotoGP. "Je me disais que quand on revient après une si longue convalescence que la sienne, c'était probablement la piste posant le plus gros défi physique, avec des virages serrés, tortueux et physiques, et il a dominé tout le monde. Je me disais que ça allait être un gros tournant dans la saison mais il ne semble pas être en confiance partout. C'était bien de voir des gars se battre [avec lui], comme Pecco [Bagnaia] en Aragón. C'est bien de voir des mecs différents à l'avant tous les week-ends."

Márquez progresse pourtant course après course. Il s'est ainsi battu pour la première place au GP d'Autriche, aidé par les gouttes de pluie, et il a terminé au pied du podium au GP de Saint-Marin, sur deux circuits où il était moins attendu. Schwantz, dont la carrière a été marquée par plusieurs blessures, il sait qu'il est important de réussir à s'en détacher pour retrouver un pilotage efficace, chose que Márquez n'est pas encore capable de faire puisque son bras le fait toujours souffrir.

"On a toujours les blessures dans un coin de la tête. On se dit toujours 'si je tombe dans ce virage, si je vais un peu trop loin, que je perds l'avant... Il faut que je sois en forme pour rester sur la moto et être en capacité de faire ce que je faisais sur la moto avant ma blessure'. En faisant des courses, en gagnant en constance et en se rapprochant des avant-postes tous les week-ends, on essaie de l'oublier un peu, ça ne peut pas durer indéfiniment. Sinon, ça peut rester toute la saison et peut-être quelques années."

Schwantz n'a en revanche aucun doute sur la capacité de Márquez et de Honda à retrouver le sommet : "Il est confronté à la réalité. Je suis sûr que c'est dur pour lui mais connaissant Márquez et les gens chez Honda, ils ne vont pas se démoraliser. Ils vont continuer à travailler, jusqu'à la fin de la saison, essayer de lui donner une meilleure moto l'an prochain pour retrouver la victoire."

Lire aussi :

partages
commentaires
Doohan : Quartararo a "fait la différence" cette année
Article précédent

Doohan : Quartararo a "fait la différence" cette année

Article suivant

Marini a fait machine arrière dans son style de pilotage

Marini a fait machine arrière dans son style de pilotage
Charger les commentaires