Shakedown test Losail - Les MotoGP ont repris la piste !

Au guidon de la Honda, Stefan Bradl a signé le meilleur temps de la première journée des tests de pré-saison MotoGP, une journée ventée et poussiéreuse dont les chronos sont restés modestes.

Shakedown test Losail - Les MotoGP ont repris la piste !

L'heure de la reprise a enfin sonné pour le MotoGP ! Après l'annulation des essais de novembre puis de ceux prévus en février en Malaisie, c'est trois mois et demi après la fin du championnat 2020 que les machines ont rugi de nouveau pour la première journée des tests de pré-saison, une journée baptisée "shakedown" et exclusivement réservée aux pilotes d'essais et aux rookies de cette nouvelle campagne. Treize pilotes étaient ainsi réunis à Losail, à ceci près que l'un d'eux, Aleix Espargaró, n'a pas mis le nez hors de son stand.

Voir aussi :

L'Espagnol a été échaudé par les piètres conditions du jour, la piste étant sale et balayée par un fort vent chargé de sable. Lui qui a déjà eu l'opportunité de rouler le mois dernier − profitant du fait qu'Aprilia est le dernier constructeur à en avoir le droit grâce aux concessions réglementaires − il a préféré s'épargner et économiser ses pneus, afin de réaliser les importantes évaluations sur sa nouvelle RS-GP dans de meilleures circonstances.

Les conditions de piste ont engendré une mise en action assez lente, ce vendredi, alors que la pitlane s'est ouverte à 14h heure locale (12h en France) et jusqu'à 21h. Certains ont toutefois multiplié les tours, à l'image de Stefan Bradl, Michele Pirro ou encore Sylvain Guintoli, en charge respectivement du développement pour Honda, Ducati et Suzuki. Le Français a fait savoir qu'il avait d'ores et déjà testé un nouveau moteur, destiné à 2022 et qu'il a jugé "assez intéressant", alors qu'un nouveau châssis et d'autres importantes pièces l'attendent dans les prochains jours.

Cal Crutchlow, Yamaha Factory Racing

Cal Crutchlow, Yamaha Factory Racing

Cette journée marquait également les débuts de Cal Crutchlow en tant que pilote d'essais Yamaha. Il partage le programme de ce test avec deux essayeurs japonais de la marque, Kohta Nozane et Katsuyuki Nakasuga. Leurs chronos respectifs n'ont pas été distingués dans le classement du jour, les trois pilotes s'étant relayés au guidon des différentes machines, mais leurs deux meilleurs temps figurent dans le trio de tête de cette journée.

Lire aussi :

Trois pilotes réalisaient aujourd'hui leur tout premier roulage au guidon d'une MotoGP. Parmi eux, Enea Bastianini a eu chaud, un test COVID-19 réalisé avant de quitter l'Italie ayant donné un résultat jugé comme étant un "faux positif" et l'ayant poussé à ne rejoindre Doha que jeudi, avant d'y observer l'isolement requis par les autorités. Finalement détenteur d'un test PCR négatif, il a pu faire son arrivée sur le circuit aujourd'hui et prendre la piste comme prévu.

À la fin de cette journée, le Champion du monde Moto2 figure même en très bonne place au classement, puisqu'il a signé le quatrième temps, devançant les autres rookies mais aussi Michele Pirro, lui aussi au guidon d'une Ducati. "Le premier tour a été un désastre, mais mon feeling avec la moto s'est amélioré petit à petit et les deux derniers runs ont été meilleurs", se félicite Bastianini au micro du site officiel MotoGP, expliquant avoir signé son meilleur temps avec des pneus ayant parcouru 25 tours.

C'est Stefan Bradl qui a dominé la hiérarchie au guidon de la Honda RC213V, avec un tour bouclé en 1'55"614, à deux secondes du record de la piste, dans un classement offrant toutefois peu de lisibilité à ce stade. L'Allemand retrouvait Losail pour la première fois depuis 2016 et a principalement dédié sa journée aux réglages électroniques, avant de se tourner dans les prochains jours au reste du programme. Pilote d'essais du HRC, mais aussi remplaçant attitré de Marc Márquez depuis sa blessure de l'été dernier, Bradl ignore pour le moment s'il sera en piste uniquement pour ces essais, qui se prolongent tout le week-end et reprendront la semaine prochaine, ou bien s'il assurera également l’intérim lors du premier Grand Prix de la saison, programmé dans trois semaines.

Lire aussi :

On notera encore la petite chute subie par Jorge Martín, qui fait ses débuts avec la Ducati du team Pramac. Le pilote espagnol s'est fait piéger dans le virage 3 de la piste, parti en highside après avoir touché une bosse à l'intérieur, et s'est relevé sans blessure. "Je vais bien, heureusement parce que ça allait super vite. La moto ne va pas aussi bien", a témoigné le pilote.

Les tests se poursuivront demain, avec cette fois une première journée collective qui réunira les titulaires de la saison à venir. Marc Márquez, on le sait, est le grand absent de ce rendez-vous, dans l'attente d'un prochain contrôle médical prévu à la mi-mars pour savoir s'il pourra reprendre la piste lorsque le championnat sera lancé.

Qatar Test Losail, shakedown - Classement à 21h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Stefan Bradl Honda 1'55"614 60
2 Test Yamaha 2 Yamaha +1"236 58
3 Test Yamaha 1 Yamaha +1"518 39
4 Enea Bastianini (r) Ducati +2"437 35
5 Michele Pirro Ducati +2"442 58
6 Test Yamaha 3 Yamaha +2"624 11
7 Lorenzo Savadori (r) Aprilia +2"659 38
8 Luca Marini (r) Ducati +2"762 33
9 Sylvain Guintoli Suzuki +3"000 53
10 Jorge Martin Ducati +3"261 31
11 Dani Pedrosa KTM +3"441 34
12 Takuya Tsuda Suzuki +5"776 24
13 Aleix Espargaró Aprilia - -

(r) rookie

partages
commentaires
Une "nouvelle énergie" pour Ducati avec un line-up plus jeune
Article précédent

Une "nouvelle énergie" pour Ducati avec un line-up plus jeune

Article suivant

Photos - Début des tests MotoGP à Losail

Photos - Début des tests MotoGP à Losail
Charger les commentaires