Smith : "J'étais sûr de pouvoir réaliser ce type de performances"

partages
commentaires
Smith :
Par : Willy Zinck
19 juil. 2018 à 17:30

L'Anglais a fini en dixième position du Grand Prix d'Allemagne, offrant à KTM un deuxième top 10 cette année avant la pause estivale.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

Le Grand Prix d'Allemagne n'aura pas été de tout repos pour KTM, qui aura couplé de bonnes performances sportives à des déceptions voire même des frayeurs.

Le week-end a en effet débuté par la blessure de Mika Kallio lors des EL2, qui a laissé le Finlandais sur la touche pour le reste de l'épreuve, et peut-être même pour le reste de la saison (celui-ci souffre d'une rupture des ligaments au niveau du genou droit).

L'équipe autrichienne a connu une éclaircie dans son week-end, avec le meilleur temps de Pol Espargaró lors du warm-up. C'est la première fois qu'une RC16 s'est retrouvée en tête d'une séance depuis l'arrivée du constructeur de Mattighofen début 2017.

La joie a cependant été de courte durée pour l'Espagnol, qui a été à l'origine d'un accrochage impliquant plusieurs pilotes dans le premier tour. Mais Bradley Smith était là pour récupérer la situation.

Un résultat façonné dès le départ

Qualifié 16e, l'Anglais a en effet profité du carambolage devant lui et d'une première boucle agressive pour se propulser en dixième position. "J'ai pris un bon départ, et je n'ai plus rien à perdre", a expliqué après la course le numéro 38, qui quittera l'équipe à l'issue de la saison. "Je savais que la façon la plus facile pour moi de passer tous ces gars c'était d'attaquer dans le premier tour, car ensuite c'est plus difficile dans le courant de la course quand tout le monde a pris son rythme."

Les 29 tours suivants ont surtout été une affaire de gestion pneumatique pour le pilote KTM, qui s'est calé sur la tactique de course employée par Dani Pedrosa devant lui pour faire tenir la distance à ses enveloppes. "Quand je me suis retrouvé derrière Dani, j'ai pu voir qu'il économisait vraiment beaucoup le pneu", poursuit-il. "Cela m'a rappelé de faire attention aux pneus autant que je le pouvais."

Lire aussi :

Malgré cela, il était dit que cette neuvième manche de l'année allait être un supplice pour les gommes. Ce fut d'autant plus le cas pour Smith, qui a été contraint d'attaquer durant la course pour se maintenir dans le top 10. "À un moment donné durant la course Iannone a commencé à me rattraper, et donc j'ai décidé de passer Hafizh [Syahrin], et ensuite je suis resté tête dans le guidon pendant six ou sept tours pour creuser l'écart", reprend-il. "Lors des cinq derniers tours je n'avais plus de pneus, mais je pense que c'était le cas pour tout le monde."

La lumière au bout du tunnel pour Smith

Le Britannique a finalement préservé sa position jusqu'au drapeau à damier, et apporté un deuxième top 10 cette saison à KTM, après celui de Kallio obtenu à Jerez. De bon augure pour le constructeur autrichien, mais également pour lui après un début de saison compliqué.

"J'avais besoin de prendre ces six points après n'en avoir marqué que sept durant toute la saison", reconnaît-il. "Toute la saison j'étais sûr que je pouvais réaliser ce type de performances, mais il y a avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Ce serait bien que cela donne le ton de notre seconde moitié de saison, surtout si on se rappelle notre état de forme justement l'an dernier lors de la seconde partie du championnat."

Smith a en effet renoué avec le top 10 pour la première fois depuis le Grand Prix d'Australie 2017, lors d'une seconde partie de saison que KTM avait en effet terminée en trombe.

Prochain article MotoGP
Crutchlow : "Mes sensations se dégradaient chaque tour"

Article précédent

Crutchlow : "Mes sensations se dégradaient chaque tour"

Article suivant

Aleix Espargaró a quitté l'hôpital

Aleix Espargaró a quitté l'hôpital
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Pilotes Bradley Smith
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions