Smith ne confond pas vitesse et précipitation

partages
commentaires
Smith ne confond pas vitesse et précipitation
Par : Medhi Casaurang-Vergez
14 oct. 2016 à 16:48

Pour son retour après quasiment deux mois d'arrêt, Bradley Smith a pu rouler sans ressentir la moindre douleur, même si le rythme n'est pas encore là.

Takaaki Nakagami, Honda Team Asia, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3, Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha

Il était absent de la scène sportive depuis sept semaines. Bradley Smith enfile pour la première fois sa combinaison de pilote MotoGP depuis sa lourde chute aux essais des 8 Heures d'Oschersleben. Fin août, il avait été percuté par un autre concurrent, ce qui avait entraîné une blessure aux ligaments du genou droit. Forfait pour les trois manches suivante du MotoGP (Silverstone, Misano et Aragón), l'Anglais a pu de nouveau enfourcher sa Yamaha ce vendredi, à Motegi.

Présent lors de la conférence de presse de jeudi, Smith, qui a perdu cinq kilos durant la période d'infirmité, a expliqué sans ambages son retour. "Ces sept dernières semaines ont été difficiles ; ce n'était pas très agréable de voir les autres en découdre depuis mon canapé", explique-t-il. "Il n'y a pas grand-chose à faire quand vous n'avez pas de course prévue ; je ne pouvais qu'améliorer l'état de mon genou blessé", énonce avec philosophie Smith.

Pour celui qui portera l'an prochain les couleurs autrichiennes de KTM, cette participation au Grand Prix du Japon lui permet de retrouver un environnement familier. "Cela fait du bien de revoir des visages connus dans le paddock ! Cela va de mieux de mieux de jour en jour, même si je ne suis pas encore là où je souhaiterais être."

Le Britannique raconte sa période de convalescence : "J'ai subi une opération au lendemain de l'accident. L'objectif était de soigner la plaie ainsi que de rattacher un ligament. Puis deux semaines plus tard, début septembre, je suis passé une nouvelle fois au bloc pour reconstruire les ligaments touchés. Il y avait pas mal de dégâts. J'ai depuis travaillé en lien avec mon équipe, la Clinica Mobile et mon physiothérapeute personnel."

Des modifications sur la moto

Smith ne se se faisait pas d'illusion sur le niveau exigé par un week-end de course : "Très honnêtement, je ne sais pas où nous en sommes avec mon genou ; aucun entraînement ne peut reproduire les angles et les forces demandés par le maniement d'une MotoGP. J'espère que mon genou pourra s'échauffer et que son état s'améliorera au fil du week-end."

Après la première séance qui l'a remis dans le bain, ce matin, son team manager, Hervé Poncharal, expliquait au micro du site officiel du MotoGP les difficultés de son pilote lors des essais : "Le souci, c'est la flexion de son genou. La bonne nouvelle est qu'il ne ressent pas de douleur. Il a de bonnes sensations sur la moto, mais il a quand même demandé un dosseret de selle plus grand. Le fait de le voir rouler est déjà spécial, et s'il finissait la course cela serait très satisfaisant !"

 

 

Dôté d'une nouvelle décoration de casque, Bradley Smith a bouclé 13 tours lors des Essais Libres 1, où il s'est classé 21e à plus de cinq secondes du leader, avant d'en réaliser 15 en EL2 et de signer un chrono plus rapide de plus de deux secondes et demi. "C'était émouvant de remonter sur la moto ce matin. J'ai finalement atteint mon but de revenir en piste. Ma seule ambition durant ces cinquante derniers jours était de participer aux quatre manches finales du calendrier."

"Bien entendu, cette journée était éprouvante, mon genou n'est pas dans un état parfait. Néanmoins, on a fait un pas en avant important durant la pause déjeuner, et cela m'a donné un coup de boost. Avec un peu de repos ce soir, j'espère réussir d'autres choses samedi. Les gars de Tech3 ont été très patients, ils ont modifié la moto à ma convenance, je les remercie", conclut Bradley Smith.

Prochain article MotoGP
Dovizioso a trouvé "d'emblée" une bonne base à Motegi

Previous article

Dovizioso a trouvé "d'emblée" une bonne base à Motegi

Next article

Lorenzo - "J'ai adapté ma façon de piloter"

Lorenzo - "J'ai adapté ma façon de piloter"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Bradley Smith
Équipes Tech 3
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Réactions