MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
11 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours

Pour Smith, la performance de KTM à Sepang est "impressionnante"

partages
commentaires
Pour Smith, la performance de KTM à Sepang est "impressionnante"
Par :
3 févr. 2017 à 08:45

Les KTM ont haussé leur niveau de jeu à Sepang, mais sont restées à près de deux secondes des leaders. Une situation à nuancer d'après Smith, au vue des lignes droites du circuit malais qui ont empêché les RC16 de se montrer sous leur meilleur jour.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
La moto de Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Plus de dix ans après un premier passage en MotoGP en qualité de motoriste du team KR, KTM revient cette fois-ci dans la discipline reine en tant que constructeur à part entière, le sixième du plateau pour 2017.

Après le programme de développement entamé en 2016 et une wild-card peu concluante lors de l'ultime manche de la saison où Mika Kallio avait navigué entre deux et trois secondes des leaders, la marque autrichienne avait légèrement redressé la barre lors des essais de Valence par l'intermédiaire de ses deux pilotes titulaires, Pol Espargaró et Bradley Smith

À l'instar du reste de la grille, les deux coreligionnaires de KTM ont donc repris la piste en début de semaine à Sepang, pour tenter de rapprocher encore un peu plus la RC16 des autres motos d'usine. Avec plus ou moins de réussite, puisque Smith et Espargaró ont bouclé le même chrono, au millième près, à moins de deux secondes du meilleur temps absolu de Maverick Viñales.

"J’ai la sensation que nous avons fait de nettes améliorations avec la moto et que les deux pilotes, Pol et moi, avons travaillé dans une direction similaire aujourd’hui", a expliqué un Bradley Smith satisfait à l'issue de la dernière journée d'essais en Malaisie. "Je pense que nous pouvons tirer beaucoup d’enseignements positifs du travail que nous avons accompli. Étant donné que nous sommes à seulement 1"9 du meilleur, à Sepang, l’une des plus longues pistes et pour notre premier test en 2017, je pense que KTM a fait du bon travail."

La RC16, une moto à part

S'il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir concurrencer les meilleurs équipes, KTM compte cependant dans un premier temps faire son trou en introduisant un certain nombre d'innovations.

Cela passe bien sûr par les fourches WP, que seule la marque de Mattighofen utilise, mais aussi par l'emploi d'un cadre tubulaire et d'un châssis en acier, censés améliorer le niveau d'adhérence à l'arrière de la moto.

Preuve que cette partie de la moto est en constante phase d'évaluation, l'équipe autrichienne a étrenné pas moins d'un châssis par jour à Sepang. "Nous avons enchaîné les châssis", reprend Smith. "Notre plan est d’aller à Phillip Island avec celui de 2017, et de continuer à avancer. Nous sommes toujours à la recherche de l’adhérence. C’est le point clé pour nous en ce moment, trouver une moto qui peut tourner dans le laps de temps le plus court possible. Et nous allons juste continuer à travailler dans cette direction jusqu’à ce que nous trouvions la limite. C’est ce que nous essayons de réussir avec ces éléments."

En dépit du fait que KTM soit en progression, l'écart avec les têtes d'affiche demeure important. Un rebours que Smith tend néanmoins à relativiser compte tenu des spécificités du circuit de Sepang, l'un des plus longs du calendrier MotoGP. "Nous sommes venus ici, […] sur l’un des plus longs tracés de la saison, et nous sommes à moins de deux secondes", rappelle l'Anglais. "Je pense que si nous jetons un coup d’œil dans n’importe quel livre d’histoire à propos des constructeurs qui sont venus rouler ici pour la première fois, c’est vraiment impressionnant. Quant au châssis, de ce que j’ai vu ici, c’est un bon point pour nous."

Priorité donnée à la fiabilité

Si le châssis de la RC16 semble donner pour le moment toute satisfaction, le moteur constitue un point faible que KTM entend bien solutionner, même si la priorité reste de maximiser le temps de roulage et de pouvoir, par voie de conséquence, hausser le temps disponible pour pratiquer de nouveaux essais sur la machine.

L'équipe priorise donc à l'heure actuelle d'assurer un niveau de fiabilité décent plutôt que de rechercher la performance pure. "Les longues lignes droites nous mettent un peu en difficulté, le moteur est donc quelque chose que nous devons travailler", reprend Smith. "Le plus important, c'est notre fiabilité et c'est notre point culminant pour le moment. Tourner ici est crucial."

"Pour le moment, travailler sur la vitesse en ligne droite n’est pas aussi important que travailler sur le châssis, et je suis très impressionné par ce que nous avons réalisé sur le châssis jusqu’ici."

Crédités des 20e et 21e temps au global, Pol Espargaró et Bradley Smith espèrent donc continuer à grappiller du temps sur leurs adversaires lors des prochains essais, qui se dérouleront du 15 au 17 février prochains sur le circuit de Phillip Island, en Australie.

Article suivant
Pour Bautista, la GP16 a encore "beaucoup de potentiel"

Article précédent

Pour Bautista, la GP16 a encore "beaucoup de potentiel"

Article suivant

Repsol Honda présente sa moto 2017

Repsol Honda présente sa moto 2017
Charger les commentaires