Smith "très surpris" de l'absence de pénalité pour Bradl

partages
commentaires
Smith
Par : Léna Buffa
8 août 2018 à 16:45

Le pilote KTM juge que son adversaire a été imprudent en attaquant comme il l'a fait au départ de la course de Brno et le juge responsable de sa chute et de celle de Viñales.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Stefan Bradl, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
La chute de Stefan Bradl, HRC Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Stefan Bradl, HRC Honda Team

Impliqué dans la collision qui a eu lieu au troisième virage du Grand Prix de République Tchèque, dimanche à Brno, Bradley Smith n'avait pas débriefé sa course face à la presse car parti faire… du vélo. Il était cependant de retour aux affaires lundi, pour un test post-course qu'il a réalisé seul pour le compte de KTM compte tenu de la blessure de son coéquipier, Pol Espargaró. Et malgré 24 heures de recul, l'Anglais n'avait pas décoléré quant à cet accident qui lui a valu son troisième abandon de l'année.

À l'instar des autres témoins de la scène, Smith attribue "à 100%" la faute à Stefan Bradl, présent sur place avec une wild-card. "Stefan a plongé", raconte-t-il. "Je pense qu'il a essayé de dépasser quatre pilotes à l'intérieur, il a perdu l'avant et a percuté Maverick [Viñales] et moi. Je l'ai vu chuter, glisser vers moi et malheureusement nos motos ont percuté Maverick, juste sur le bras oscillant. Je peux comprendre pourquoi Maverick me gueulait dessus dans les graviers, parce qu'il voyait juste une moto orange, mais bon. J'étais en mode 'Ce n'était pas moi' !"

Lire aussi :

Malgré des témoignages concordants de Miller, Morbidelli et désormais Smith, Stefan Bradl peinait dimanche à expliquer les faits, indiquant même avoir souhaité visionner des images auprès de la direction de course, en vain.

"J'étais très surpris des commentaires de Stefan qui disait qu'il n'avait pas réalisé ce qui était arrivé, ou qu'il ne savait pas ce qui était arrivé. Je voulais trouver une vidéo ou une image pour lui rafraîchir la mémoire", pointe quant à lui Smith.

"Une manœuvre imprudente"

Alors que le règlement MotoGP avait évolué vers plus de fermeté et devait sanctionner les comportements dangereux avec une plus grande dureté, le pilote KTM se dit "très surpris" du fait que l'Allemand n'ait reçu aucune pénalité de la part des instances. Dimanche, il a fallu attendre tard dans la soirée – ce dont l'Anglais s'était d'ailleurs ému sur Twitter, indiquant aux commissaires qu'il attendait toujours de leurs nouvelles à 20h passées – avant que soit annoncé qu'il n'y aurait finalement pas de suite.

Lire aussi :

"Avec moi, c'est la deuxième fois en deux week-ends que Stefan a été à l'origine de quelque chose", précise Smith, qui a déjà eu maille à partir avec le pilote Honda lorsque celui-ci a remplacé Franco Morbidelli en Allemagne, le mois dernier. "Au Sachsenring il m'a ralenti en Q1, il n'avait pas regardé derrière lui pendant un tour de sortie et il m'a ralenti dans le dernier secteur, ce qui aurait dû être un avertissement, et puis il a fait chuter deux motos. Si vous écoutez les commentaires de Miller, c'était clair que c'était une manœuvre imprudente. Je suis surpris de la décision de la direction de course."

Bradley Smith n'a, heureusement, pas été blessé dans cette chute, au contraire de Stefan Bradl lui-même qui a été touché à l'épaule. Maverick Viñales s'est lui aussi relevé avec un corps endolori et tous deux ont manqué le test de lundi dans la foulée.

Avec Michaël Duforest

Prochain article MotoGP
Le jeu de dominos se poursuit parmi les chefs mécaniciens

Previous article

Le jeu de dominos se poursuit parmi les chefs mécaniciens

Next article

Ducati n'empêchera pas Lorenzo de tester la Honda dès novembre

Ducati n'empêchera pas Lorenzo de tester la Honda dès novembre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Pilotes Bradley Smith , Stefan Bradl
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités