Smith, un travail chez Aprilia "qui va au-delà" des wild-cards

partages
commentaires
Smith, un travail chez Aprilia
Par :
3 mars 2019 à 13:30

Le pilote anglais disputera sa première course en tant que wild-card d'Aprilia la semaine prochaine au Qatar. Malgré cette belle opportunité, son travail de développement n’est pas orienté dans ce but.

Plus que jamais depuis son retour en MotoGP, Aprilia a pu compter cet hiver sur l'apport conséquent d'un test team, avec en son cœur un pilote fraîchement sorti de la compétition, Bradley SmithL'Anglais, qui a bouclé sa pré-saison en même temps que les titulaires, lors du test du Qatar, a pris à son compte une charge de travail conséquente afin de développer la RS-GP, la machine la moins bien classée au championnat MotoGP l'an dernier.

Lire aussi :

Cet ultime test de pré-saison, à Losail, avait pour but de préparer le rythme de course des pilotes, mais également de viser des avancées sur le plus long terme en fournissant à l’usine de nombreuses informations, principalement sur le châssis et l’électronique. Bien qu’en fin de classement tout au long de ces trois journées, le Britannique a amélioré son chrono de plus d’une seconde entre le premier et le dernier jour, et bouclé 149 tours.

Son travail est fondamental au sein de l’équipe afin de déblayer le travail des pilotes officiels, Aleix Espargaró et Andrea Iannone, et il s’en montre également satisfait : "En tant que nouveau groupe, le test team a fait un travail fantastique pendant ces trois jours. Ça a été super de travailler avec chacun d'eux et je suis vraiment enthousiaste de revenir [la semaine prochaine] pour le Grand Prix."

Smith prendra en effet part à plusieurs courses dans la saison, dont la première, au Qatar. Une expérience importante en tant que pilote, mais qui n’est pas le centre de son activité chez Aprilia, qu’il doit aider tout au long de l'année. "Je crois que mon travail va au-delà de cette première wild-card. La saison fait 19 manches, pas juste une", a déclaré le pilote de 28 ans.

"Nous avons été très occupés pour essayer de préparer le meilleur package possible pour le début de la saison et pour fournir aux gars d'autres informations, sur une piste différente", a-t-il expliqué. "À Sepang nous avons confirmé certaines choses, mais les confirmer sur une deuxième piste est très important. Et il s'agissait aussi de confirmer certaines directions, peut-être pas pour les toutes premières courses mais pour l'avenir, disons vers Jerez. Nous commençons à aller dans cette direction-là. J'ai dédié pas mal de temps à ça."

Même si son rôle est avant tout d’aider l’équipe et les pilotes officiels, sa présence sur cinq Grands Prix de la saison a néanmoins été prise en compte afin qu’il puisse viser des résultats. "À la fin de la troisième journée, on a pu se pencher un peu plus sur le fait d'affiner les choses comme je les aime", a-t-il déclaré.

Lire aussi :

Malgré le positif de ce test, l’Anglais a commis une petite erreur lundi. À l’image d’autres pilotes comme Jorge Lorenzo, il est parti à la faute en raison de la baisse des températures et de l’humidité : "Malheureusement, j'ai subi une petite chute dans une fenêtre de conditions dans laquelle des erreurs étaient commises. En tout cas, les gars ont fait un travail formidable car je leur ai donné un peu de boulot avec ma chute."

Bradley Smith sera donc de retour en piste dès la semaine prochaine, pour l’ouverture de la saison sur le tracé de Losail. Rendez-vous vendredi 8 mars à 13h40, heure française, pour la première séance d’essais libres du MotoGP.

Avec Léna Buffa

 
Article suivant
Pour Espargaró, KTM peut "voir grand"

Article précédent

Pour Espargaró, KTM peut "voir grand"

Article suivant

Top 10 : les pistes les plus rapides du MotoGP

Top 10 : les pistes les plus rapides du MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Bradley Smith
Auteur Charlotte Guerdoux
Be first to get
breaking news