Stats - Ducati écrase tout et fait tomber les records au MotorLand

Anecdotiques ou pas, les statistiques du Grand Prix d'Aragón traduisent aisément la mainmise de Ducati sur le championnat actuel. Voici quelques chiffres symboliques à retenir de cette 15e manche de la saison

Stats - Ducati écrase tout et fait tomber les records au MotorLand

>> Sous les couleurs du team Gresini, Enea Bastianini a décroché sa quatrième victoire de la saison, la première depuis le Grand Prix de France.

>> Cette victoire est la dixième de Ducati cette année et il s'agit aussi du quatrième doublé de la marque.

>> Après l'écart de 0"034 qui les séparait à Misano, Enea Bastianini et Pecco Bagnaia ont été départagés par 0"042 à l'arrivée de la course d'Aragón (cette fois en faveur du pilote Gresini et non l'inverse), ce qui constitue la deuxième avance la plus faible pour un vainqueur depuis 2019.

>> Depuis le début de la saison, Ducati n'a jamais manqué le podium (et la série s'étend à 21 courses consécutives en prenant en compte la saison dernière). Au total, la marque a obtenu 24 places sur le podium cette année, ce qui égale son record établi en 2021.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Le nouveau record absolu de la piste est pour Pecco Bagnaia

>> Avec la domination de Pecco Bagnaia lors des qualifications, Ducati en est aussi à 12 pole positions cette année, un nouveau record pour le constructeur.

>> Si l'on prend en compte les qualifications au-delà de la pole, Ducati est désormais immanquable sur la première ligne de la grille de départ : cette course est en effet la 35e consécutive où l'on a vu au moins une Desmosedici dans ce trio.

>> Mieux, les Ducati trustaient entièrement la première ligne de la grille de départ ce week-end, comme à Austin, au Mugello, au Red Bull Ring et à Misano.

Tous les records sont tombés

Tous les records officiels du MotorLand ont été battus durant cette édition, et tous sont revenus au constructeur italien :

>> Ainsi, Bagnaia a amélioré de deux dixièmes et demi le record absolu, qu'il détenait déjà, avec une pole en 1'46"069.

>> En course, c'est Luca Marini qui a signé le meilleur temps, là aussi le nouveau record sur ce circuit (1'47"795) avec une amélioration de près de trois dixièmes. C'est une première pour lui en MotoGP.

>> Le record de vitesse de pointe a plusieurs fois été battu pendant le week-end, et la nouvelle référence revient à Enea Bastianini en 354,1 km/h. Le MotorLand Aragón devient la quatrième piste à la V-max la plus élevée au calendrier, après Mugello (363,6 km/h), Losail (362,4 km/h) et Barcelone (355,2 km/h).

>> Bagnaia a encore une fois mené la quasi-totalité de la course, portant son nombre de tours en tête cette saison à 167. Il faut remonter à 2019 pour trouver un pilote ayant fait mieux, en l'occurrence Marc Márquez qui avait alors réalisé une saison record. À ce stade du championnat, Bagnaia a été leader pendant 45% des tours bouclés.

>> Le temps total de la course connaît lui aussi un nouveau record en 41'35"462, soit une amélioration de neuf secondes et demie de la référence qui tenait depuis 2015 !

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Opéré de la main, Nakagami espère rouler au Japon
Article précédent

Opéré de la main, Nakagami espère rouler au Japon

Article suivant

Viñales contrarié par son week-end : "On a très mal travaillé"

Viñales contrarié par son week-end : "On a très mal travaillé"