Stats - Quand Mir s'affirme, Suzuki prend le pouvoir !

La première victoire de Joan Mir en MotoGP marque une étape majeure dans la carrière du jeune Espagnol, mais aussi un tournant dans la lutte que se mène Yamaha et Suzuki.

>> Le Grand Prix d'Europe a vu Joan Mir remporter sa première victoire en MotoGP, catégorie qu'il a rejointe l'an dernier. Il est ainsi devenu le 29e vainqueur célébré en MotoGP (lancé en 2002) et le 114e dans la catégorie reine depuis la création du Championnat du monde en 1949.

>> En seulement 12 courses, cette saison a déjà consacré neuf vainqueurs différents ! Et parmi eux, le championnat a accueilli cinq petits nouveaux au palmarès de la catégorie reine : Quartararo, Binder, Oliveira, Morbidelli et donc Mir.

Lire aussi :

>> Le jeune Majorquin est le 11e Espagnol à gagner dans la catégorie reine, ce qui permet au pays d'égaler le nombre de pilotes victorieux que comptent les États-Unis. L'Australie fait un peu mieux avec 12 pilotes, tandis que l'Italie en est à 23 et le Royaume-Uni à 26.

>> Suzuki avait déjà gagné à Valence, mais jamais depuis la création du MotoGP, puisque ce précédent succès remonte à 2001 avec Sete Gibernau.

>> Pour l'équipe dirigée par Davide Brivio, le bonheur à l'issue de ce Grand Prix est total puisque Joan Mir et son coéquipier, Álex Rins, ont offert à la marque son premier doublé dans la catégorie reine depuis 1982 !

>> En cinq courses, les deux Espagnols ont même rapporté à leur équipe quatre doubles podiums. Et cette réussite récente a un effet massif sur la tournure que prend le championnat. À eux deux, ils ont en effet désormais pris l'avantage sur Yamaha au nombre de pilotes placés dans le top 3 cette saison puisqu'ils en sont à 11 podiums, contre dix pour Yamaha, sept pour Ducati, six pour KTM et deux pour Honda. Yamaha reste en tête au nombre de victoires (six) et de pole positions (huit). Mais en prenant en compte les pénalités reçues par le constructeur aux trois diapasons et la régularité des pilotes Suzuki, on voit à présent l'équipe d'Hamamatsu occuper la tête des trois championnats et se diriger tout droit vers une triple couronne qui serait historique !

>> Une fois n'est pas coutume, on a vu ce Grand Prix prendre la bonne tournure pour Suzuki dès les qualifications, exercice souvent un peu difficile pour l'équipe. Joan Mir a en effet obtenu samedi le cinquième temps, ce qui n'était que la quatrième fois cette année qu'il se qualifiait sur l'une des deux premières lignes. Quant à Rins, il a égalé samedi sa meilleure qualification avec la deuxième place sur la grille ; ce n'était que la quatrième fois de sa carrière qu'il se qualifiait en première ligne.

Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT

>> Le succès des uns fait écho à la dégringolade des autres… Car pour la première fois depuis 2007, aucune Yamaha ne figurait dans le top 10 à l'issue de cette course.

>> Franco Morbidelli était le meilleur pilote Yamaha à l'arrivée, avec la 11e à 17 secondes du vainqueur, et il l'était aussi sur la grille de départ, qualifié neuvième. Jamais la première Yamaha ne s'était qualifiée aussi bas cette saison, et jamais elle avait été classée à une aussi faible position à l'arrivée.

>> Quant à Fabio Quartararo, c'est aussi la première fois qu'il a terminé dernier en course en catégorie MotoGP. Et au préalable, c'est aussi la première fois depuis qu'il a rejoint le MotoGP qu'il ne s'est pas qualifié dans le top 10. Et c'est loin d'être anodin pour le Niçois, lui qui a décroché dix pole positions et 22 départs de la première ligne en 31 Grands Prix.

Lire aussi :

>> Maverick Viñales s'est quant à lui classé 15e des qualifications, ce qui est son plus faible résultat dans l'exercice depuis qu'il court en MotoGP. Contraint de partir de la pitlane, il peut tout juste se féliciter d'avoir obtenu quelques points.

>> Le quatrième pilote Yamaha, Valentino Rossi, a pour sa part abandonné sur problème technique. Cela fait donc quatre courses consécutives dont il prend le départ et au cours desquelles il a abandonné, une première dans sa carrière. Si l'on y ajoute ses deux forfaits pour cause d'infection de COVID-19, il n'a plus marqué de points depuis le Grand Prix de Saint-Marin, il y a deux mois.

partages
commentaires
Pour Zarco, "Mir s'est enlevé un complexe" en gagnant

Article précédent

Pour Zarco, "Mir s'est enlevé un complexe" en gagnant

Article suivant

Iker Lecuona pourra participer au GP de Valence

Iker Lecuona pourra participer au GP de Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Europe
Catégorie Course
Lieu Valencia
Auteur Léna Buffa