MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
18 Heures
:
00 Minutes
:
37 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Stats - Quartararo, héros de la France et de Yamaha !

partages
commentaires
Par :

Revenons sur la première victoire de Fabio Quartararo et les statistiques marquantes d'un Grand Prix d'Espagne chaud bouillant et aux performances remarquables.

Fabio Quartararo a connu à Jerez ce jour de gloire qu'il attendait tant, impatient de ne plus être qu'un jeune pilote prometteur, représentant d'un glissement du MotoGP vers une nouvelle génération mais manquant encore quelque peu d'expérience.

Sa première saison dans la catégorie reine avait déjà marqué les esprits et les livres d'Histoire : meilleur rookie, meilleur pilote indépendant, il s'était classé cinquième du championnat avec sept podiums à son actif, deux meilleurs temps en course, quatre records (Jerez, Assen, Buriram, Sepang) et six pole positions.

Dès son premier Grand Prix, il s'était qualifié cinquième et s'était montré le plus rapide en course. Trois manches plus tard, il signait sa première pole, à Jerez, et battait le record de précocité de Marc Márquez en devenant le poleman le plus jeune du MotoGP. Son potentiel ne faisait plus de doute, les efforts fournis par le champion espagnol pour le contrer en étant peut-être la preuve la plus évidente.

Et pourtant, Quartararo rongeait son frein, trépignant en pensant à cette première victoire qui s'était refusée à lui pendant sa première campagne. Et puis, avec le retour à Jerez, il a connu le tournant qu'il attendait. Après cinq deuxièmes places en 2019, cette fois son huitième podium l'a vu monter sur la plus haute marche.

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

1/14

Photo de: MotoGP

Fabio Quartararo disputait dimanche sa 20e course MotoGP, lorsqu'il a signé sa première victoire au prix d'une performance impeccable. C'est une vraie délivrance pour la France, puisqu'il est le premier Français à gagner dans la catégorie reine depuis Régis Laconi, vainqueur du Grand Prix de Valence 1999. Le Niçois est donc le premier Français à gagner en MotoGP, créé en 2002. La victoire de Laconi remonte à il y a 20 ans et 304 jours… Quartararo avait cinq mois !

2/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À 21 ans et 90 jours, Quartararo est le huitième pilote le plus jeune à gagner dans la catégorie reine. Marc Márquez détient le record du vainqueur le plus jeune, puisqu'il avait 20 ans et 63 jours quand il a gagné à Austin en 2013. Il avait à l'époque battu le record que Freddie Spencer détenait depuis 1982. Viennent ensuite Norifumi Abe, Dani Pedrosa, Randy Mamola, Jorge Lorenzo, tous âgés de 20 ans, puis Mike Hailwood, qui avait 21 ans et 75 jours quand il s'est imposé pour la première fois, en 1975. Quartararo est plus jeune que ne l'étaient Valentino Rossi et Casey Stoner lorsqu'ils ont gagné leur première course 500cc/MotoGP, respectivement en 2000 (21 ans et 144 jours) et 2007 (21 ans et 145 jours).

3/14

Photo de: MotoGP

Fabio Quartararo est le 110e pilote différent à s'imposer en catégorie reine depuis la création du Championnat du monde en 1949, et le 25e depuis la création du MotoGP en 2002.

4/14

Photo de: MotoGP

Il s'agit de la première victoire de Petronas Yamaha SRT, arrivé en MotoGP la saison dernière. Mais Quartararo est plus largement le premier pilote d'un team satellite Yamaha à gagner en MotoGP, la victoire précédente étant celle de Garry McCoy au GP de Valence 2000, en 500cc.

5/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Yamaha n'avait plus gagné la première manche du championnat depuis 2017. En 2018 et 2019, c'est Ducati qui s'était imposé, le premier Grand Prix se déroulant au Qatar. Avec la prise de pouvoir de Quartararo au championnat, c'est la première fois que le leader change depuis le GP d'Espagne 2019, Márquez ayant gardé la première place pendant 16 courses.

6/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Avant d'en arriver là, Quartararo a signé samedi sa septième pole position en MotoGP. Cela fait de lui le plus grand poleman français en catégorie reine, puisqu'il comptait précédemment autant de réalisations de Christian Sarron.

7/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Quartararo était déjà en pole lors des deux derniers Grands Prix de 2019. Pour Yamaha, c'est une série de quatre poles consécutives, une première depuis 2010. Jusqu'à présent les poles ne souriaient pas vraiment au constructeur : c'est la première fois qu'un poleman Yamaha gagne depuis le Grand Prix de France 2017 (18 courses).

8/14

Photo de: MotoGP

Quartararo a battu à deux reprises le record de Jerez au cours de ce week-end, record qu'il avait lui-même établi l'année dernière en décrochant la pole : à l'époque, il avait enregistré une amélioration de plus de sept dixièmes par rapport au précédent record, datant de 2018. Il y est parvenu d'abord en EL3, puis pendant les qualifications, qu'il a dominées. Trois autres pilotes ont roulé le week-end dernier sous le record précédent : Miller en EL3, puis Viñales et Marc Márquez en qualifs.

9/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Avec ce nouveau record absolu, la référence en termes de vitesse moyenne au tour passe à 164,6 km/h.

10/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le record de V-max a été battu par la Ducati d'Andrea Dovizioso, qui a atteint une vitesse de pointe de 296,7 km/h. Cela reste la piste du calendrier affichant la plus faible V-max. Au cours du week-end, Honda a été jusqu'à 292,6 km/h (Álex Márquez). Viennent ensuite Suzuki (Rins) et KTM avec (Pol Espargaró) en 291,8 km/h, puis Yamaha (Viñales et Morbidelli) et Aprilia (Aleix Espargaró) en 290,3 km/h.

11/14

Photo de: Repsol Media

Le meilleur temps en course a été signé par Marc Márquez, en 1'38"372 alors qu'il entamait sa remontée après être sorti de la piste. Le record en course reste celui établi l'an dernier, par Márquez, en 1'38"051.

12/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La course de cette année a été bouclée en 41'23.796, c'est la deuxième plus rapide jamais observée à Jerez en MotoGP. Le record reste celui de l'édition 2019, que Márquez a gagnée en ralliant l'arrivée 15 secondes plus vite, en 41'08.685.

13/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Viñales s'est classé deuxième et il est ainsi devenu le 16e pilote à compter plus de 2000 points dans les Grands Prix moto, toutes catégories confondues : il en a maintenant 2005.

14/14

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Premier pilote Ducati à monter sur le podium de Jerez depuis Jorge Lorenzo en 2017, Andrea Dovizioso ne s'était jamais classé dans le top 3 sur la piste andalouse depuis qu'il a rejoint le MotoGP en 2008.
Miller juge qu'une main engourdie lui a coûté le podium à Jerez

Article précédent

Miller juge qu'une main engourdie lui a coûté le podium à Jerez

Article suivant

Marc Márquez opéré avec succès, le nerf radial épargné

Marc Márquez opéré avec succès, le nerf radial épargné
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Léna Buffa