Stats - Le carton plein de Márquez, le retour de Rossi

partages
commentaires
Stats - Le carton plein de Márquez, le retour de Rossi
Par :
2 avr. 2019 à 18:00

Marc Márquez a dominé le Grand Prix d'Argentine, en réalisant un carton plein qui lui faisait défaut depuis trois ans. Voici ce qu'il faut retenir de cette deuxième manche du championnat, qui a apporté son lot de satisfactions à d'autres pilotes également.

Lire aussi:

Diapo
Liste

81e pole position

81e pole position
1/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

L'homme du week-end, c'est indéniablement Marc Márquez. L'Espagnol a commencé par signer sa 81e pole position en Grand Prix, la 53e en MotoGP.

5 sur 6

5 sur 6
2/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

En six éditions de l'épreuve argentine, c'était la cinquième fois que Márquez partait de la pole position, battu uniquement par Jack Miller l'an dernier dans cet exercice. Termas de Río Hondo fait partie des quatre pistes sur lesquelles il a obtenu ses meilleurs résultats en qualifications, avec Phillip Island (cinq poles), Austin (six) et le Sachsenring (six).

Une concurrence un peu plus proche

Une concurrence un peu plus proche
3/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Il s'agit par ailleurs de la pole position la plus serrée jamais obtenue à Termas de Río Hondo en MotoGP, sachant que Maverick Viñales a signé le deuxième temps à 0"154 de son compatriote.

Quartararo confirme

Quartararo confirme
4/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après s'être qualifié à la cinquième place au Qatar, Fabio Quartararo a obtenu la septième position sur la grille de départ argentine (avant de marquer ses premiers points dimanche). Il y avait ainsi quatre Yamaha aux sept premières places des qualification, une première depuis le Grand Prix de France 2016.

Le plus victorieux à Termas

Le plus victorieux à Termas
5/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

En course, Marc Márquez a là aussi dominé le débat. Le pilote Honda a remporté sa troisième victoire au Grand Prix d'Argentine, en six éditions. Sur cette piste, il a donc alterné le meilleur et le pire, avec trois victoires et trois scores vierges (deux abandons sur chute et un déclassement).

Une première depuis trois ans

Une première depuis trois ans
6/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

C'est un carton plein pour Márquez, avec la pole, la victoire, le meilleur tour en course et l'intégralité des tours bouclés en tête. C'est la première fois qu'il parvient à ainsi tout réunir depuis le Grand Prix des Amériques 2016.

Rossi, le retour

Rossi, le retour
7/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Valentino Rossi, deuxième, faisait son retour sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix d'Allemagne 2018, il y a huit mois et demi. C'est la 24e saison consécutive qu'il monte sur le podium, sachant qu'il n'a jamais connu de faux-pas depuis ses débuts en Championnat du monde. Et le hasard voulait d'ailleurs que la course de dimanche soit disputée précisément 23 ans après la première de sa carrière, le Grand Prix de Malaisie 1996 125cc, où il s'était classé sixième.

Une victoire incontestable

Une victoire incontestable
8/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La victoire de Márquez est la plus large jamais obtenue à Termas de Río Hondo en MotoGP avec 9"816 d'avance sur Rossi.

Le top 10 et le top 15 se resserrent

Le top 10 et le top 15 se resserrent
9/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le top 10 est en revanche le plus serré jamais vu sur cette épreuve, Pol Espargaró ayant rallié l'arrivée à 25"679 du vainqueur. Il en va de même pour le top 15, le plus compact jamais vu ici en 33"372 : il bat très nettement le précédent record, datant de l'année dernière, qui était de 42"274.

Toujours à l'aise en Argentine

Toujours à l'aise en Argentine
10/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Jack Miller a égalé son meilleur résultat en MotoGP, une quatrième place qu'il avait notamment obtenue l'an dernier en Argentine. Il s'agit de son meilleur résultat depuis le Grand Prix de France, il y a près d'un an.

Grosse remontée et belle régularité

Grosse remontée et belle régularité
11/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Passé de la 16e à la cinquième place en course, Álex Rins a enregistré sa neuvième arrivée consécutive dans le top 6, une série entamée à Misano l'an dernier.

Nakagami s'installe dans le top 10

Nakagami s'installe dans le top 10
12/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Takaaki Nakagami a égalé en Argentine sa meilleure qualification en MotoGP, puis il a obtenu dans la foulée son meilleur résultat sur une course sèche dans la catégorie reine, la septième place. Alors qu'il n'était pas encore entré dans le top 10 avant Valence, en fin de saison dernière, cela fait désormais trois fois de suite qu'il atteint cette cible.

Rebelote pour Aprilia

Rebelote pour Aprilia
13/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après sa dixième place au Qatar, Aleix Espargaró s'est classé neuvième en Argentine. C'est la première fois depuis fin 2017 qu'Aprilia signe deux top 10 consécutifs.

 
Article suivant
Syahrin et la colère de Poncharal après le "désastre" des EL1

Article précédent

Syahrin et la colère de Poncharal après le "désastre" des EL1

Article suivant

Rins a "transformé un mauvais samedi en bon dimanche"

Rins a "transformé un mauvais samedi en bon dimanche"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu