Stats - Le MotoGP célèbre son 8e vainqueur de la saison !

La saison 2021 deviendra-t-elle un nouveau cru record ? Elle en prend en tout cas le chemin, alors qu'un huitième vainqueur différent a été célébré en Aragón, Pecco Bagnaia ouvrant enfin son compteur en MotoGP.

Stats - Le MotoGP célèbre son 8e vainqueur de la saison !

>> Carton plein pour Pecco Bagnaia ! Le pilote italien a décroché au Grand Prix d'Aragón sa deuxième pole position en MotoGP, puis sa première victoire, plusieurs fois touchée du doigt sans avoir été validée jusqu'ici.

>> Bagnaia est le 31e vainqueur que célèbre le MotoGP depuis sa création en 2022, le 116e dans la catégorie reine depuis que le lancement du Championnat du monde existe en 1949. L'Italie se rapproche du Royaume-Uni (26) avec ses 24 vainqueurs différents dans la catégorie reine.

>> C'est la deuxième fois cette saison qu'un nouveau vainqueur est fêté, puisque Jorge Martín a lui aussi ouvert son compteur cet été. Et si l'on ajoute la saison record de 2020, cela fait un total de sept nouveaux vainqueurs au palmarès en 27 courses.

>> Au total, ils sont huit à avoir gagné cette année. Les seuls qui ont su renouveler leur succès sont Jack Miller (2) et Fabio Quartararo (5). La catégorie reine des Grands Prix a déjà connu huit vainqueurs différents durant la saison 2000, et le record n'est pas loin, établi à neuf en 2016 et 2020.

>> Pour aller s'imposer, Bagnaia a dû résister à la pression constante de Márquez, et il l'a fait sans trembler en bouclant l'intégralité des 23 tours en tête. Il devient ainsi le deuxième pilote ayant le plus occupé la place de leader cette saison, avec 65 tours contre 99 pour Quartararo.

Lire aussi :

>> Ducati compte à présent 54 victoires en MotoGP. Bagnaia est le pilote différent à faire gagner la marque dans la catégorie après Stoner (23), Dovizioso (14), Capirossi (7), Lorenzo (3), Miller (2), Bayliss (1), Iannone (1), Petrucci (1) et Martin (1).

>> La pole de samedi était la 50e de Ducati en MotoGP, la troisième sur ce circuit après celles de Casey Stoner (2010) et de Jorge Lorenzo (2018). C'était aussi la première fois que l'on voyait deux Ducati à l'avant de la grille depuis ce même Grand Prix d'Aragón en 2018.

>> Si la pole lui a échappé, Fabio Quartararo a tout de même décroché son 34e départ de la première ligne, pour ce qui n'était que son 46e Grand Prix dans la catégorie. En course, il a obtenu son deuxième plus faible résultat de la saison.

>> Le faible bilan des Français était complété par la 17e place de Johann Zarco : c'est la première fois depuis le GP d'Italie 2019, où il courait pour KTM, qu'il n'a pas marqué de points au terme d'une course dont il a vu l'arrivée.

>> On retiendra également qu'Enea Bastianini a décroché son meilleur résultat à la fois en qualifications, dont il a signé le neuvième temps (il est entré en Q2 pour la première fois) et en course, où il s'est classé sixième.

>> Après un GP de Grande-Bretagne historique qui a vu les six marques occuper les six premières places, cette fois c'est le quarté de tête qui était formé de quatre constructeurs différents. Pour la sixième fois de l'année, le podium était composé de trois marques différentes.

>> La première KTM était quant à elle classée septième, alors que Yamaha n'a pas fait mieux que huitième, son plus mauvais résultat de la saison. Cette contre-performance d'Iwata a même été renforcée par le fait que les trois autres machines de la marque ont abandonné ou fini hors des points.

Francesco Bagnaia, Ducati Team en tête au départ

>> En dominant les qualifications samedi, Bagnaia a battu le record absolu, qui tenait depuis 2015. Avec une nouvelle référence en 1'46"322, le MotorLand Aragón passe au huitième rang des pistes à la moyenne la plus élevée sur le tour (171,9 km/h).

>> Le record de la vitesse de pointe (351,8 km/h) n'a en revanche pas été inquiété, et personne n'a même atteint les 350 km/h durant ce week-end.

>> Le top 15 à l'arrivée de la course était contenu en 25"723, ce qui la place au 14e des écarts les plus réduits sur la zone des points depuis la création du MotoGP. Rappelons que quatre courses de cette saison sont déjà parmi les dix premières de ce classement, le record absolu ayant été pulvérisé au GP de Doha en 8"928.

partages
commentaires
Viñales en dehors de sa zone de confort pour ses débuts avec Aprilia

Article précédent

Viñales en dehors de sa zone de confort pour ses débuts avec Aprilia

Article suivant

Espargaró confirme et lorgne sur la 6e place du championnat

Espargaró confirme et lorgne sur la 6e place du championnat
Charger les commentaires