Stats - L'avance de Rossi sur Lorenzo est-elle déjà décisive?

partages
commentaires
Stats - L'avance de Rossi sur Lorenzo est-elle déjà décisive?
Par : Michele Merlino
Traduit par: Léna Buffa
16 sept. 2015 à 07:32

Jorge Lorenzo sera-t-il en mesure de combler le retard qu'il affiche sur Valentino Rossi? Voici quelques statistiques historiques pour se faire une idée.

Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Après un Grand Prix mouvementé à Misano, Valentino Rossi compte 23 points d'avance sur Jorge Lorenzo et 63 sur Marc Márquez. Le Majorquin estime que les jeux ne sont pas faits et rappelle volontiers qu'il a déjà récupéré plus que cela au cours de la saison. Certes, mais à cinq manches de la fin du Championnat, est-ce déjà arrivé?

A la régulière, un tel retard n'a jamais été comblé en l'espace de cinq manches durant les 66 saisons du Championnat du Monde 500cc / MotoGP. La seule exception date de 1992, lorsque Mick Doohan, qui avait cumulé 53 points de marge, a été contraint de manquer trois Grands Prix pour blessure. C'est alors Wayne Rainey qui a arraché le titre, pour quatre petits points seulement.

Depuis, celui qui occupait la position de leader à cinq manches du dénouement a toujours coiffé la couronne. Cela a même été le cas lorsque les écarts étaient plus réduits, tels les 10 points d'avance de Mick Doohan sur Daryl Beattie en 1995 et les 12 points de marge du même Doohan sur Max Biaggi en 1998.

Bis repetita de 2009?

Finalement, la situation la plus similaire à celle que connaissent aujourd'hui Valentino Rossi et Jorge Lorenzo est celle qu'ils ont eux même connu en 2009. L'Italien comptait alors 25 points de marge sur son rival à cinq Grands Prix de la fin. Au terme de la dernière manche, il avait porté son capital à 45 points.

Jorge Lorenzo est un habitué de la position de chasseur. Depuis 2009, à chaque année impaire il occupait la deuxième place à cinq courses de la fin, mais sans jamais réussir à remporter le titre. C'est donc aujourd'hui la quatrième fois qu'il affronte ce défi.

En revanche, au cours de ses sept campagnes victorieuses en catégorie reine, Valentino Rossi n'a jamais eu à gérer une avance aussi faible. La plus petite marge qu'il ait connu est celle déjà citée de 2009 (25 points) et la plus grande remonte à 2005 lorsqu'il comptait 112 points d'avance à ce stade de la saison.

Quant à Marc Márquez, il affronte un défi "impossible" : au cours de l'Histoire du Championnat, jamais personne n'est parvenu à combler un retard de 63 points lors des cinq dernières courses.

 

Prochain article MotoGP
Toni Elias obtient le guidon Yamaha Forward jusqu'au terme de la saison

Previous article

Toni Elias obtient le guidon Yamaha Forward jusqu'au terme de la saison

Next article

Poncharal - "Smith mérite son podium, il a été très courageux"

Poncharal - "Smith mérite son podium, il a été très courageux"