Stats - Une saison historique pour le MotoGP !

Il y a deux mois, on pensait la saison déjà exceptionnelle après la victoire de Jack Miller à Assen. Depuis, 2016 n'a cessé de nous surprendre et Silverstone s'est à son tour inscrite dans les annales de la discipline.

Stats - Une saison historique pour le MotoGP !

Globalement, ce Grand Prix de Grande-Bretagne restera dans les archives de statistiques pour deux raisons : le succès des pilotes locaux et celui de Suzuki et de son nouveau vainqueur. Passons en revue les faits marquants à retenir de ce week-end en terres anglaises.

Maverick décolle

Maverick décolle
1/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

L'événement majeur, c'est la première victoire de Viñales en MotoGP : il est le 22e pilote à avoir gagné en MotoGP, le 4e cette saison à ouvrir son compteur. Incroyable si l'on considère que la catégorie n'avait plus connu de nouveau vainqueur depuis Márquez en 2013, et que seuls quatre pilotes (Márquez, Rossi, Lorenzo et Pedrosa) s'étaient partagé les 62 courses disputées depuis Valence 2012 !

Une saison record

Une saison record
2/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maverick Viñales est le 7e vainqueur diffèrent cette saison, ce qui n'était plus arrivé depuis 2006. Il est aussi le 7e vainqueur différent sur les sept dernières courses ; cela égale le record de la catégorie reine établi en 1999 et 2000.

Suzuki relance son compteur

Suzuki relance son compteur
3/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est également un événement pour Suzuki, qui signe sa première victoire depuis le GP de France 2007, alors remporté par Chris Vermeulen. Il s'agit du 91e succès de la marque en catégorie reine.

Dans la lignée de Mamola

Dans la lignée de Mamola
4/17

Photo de: Yamaha MotoGP

C'est aussi le premier podium de Suzuki à Silverstone depuis la 3e place de Randy Mamola en 1983. La marque n'y avait jamais fait mieux que 5e depuis la création du MotoGP.

Une 2e à Silverstone

Une 2e à Silverstone
5/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À titre personnel, Viñales est devenu le troisième pilote à compter plus d'une victoire à Silverstone depuis le retour du circuit en 2010, sachant qu'il avait remporté l'édition 2012 en Moto3. Les deux autres sont Lorenzo (2010, 2012, 2013) et Márquez (2010 et 2014).

Rossi continue de grappiller des points

Rossi continue de grappiller des points
6/17

Photo de: Yamaha MotoGP

Avec un huitième départ de la première ligne cette saison, Rossi a obtenu son sixième podium. S'il n'a pas gagné, cela fait tout de même trois courses de suite qu'il bat Márquez. Celui-ci poursuit néanmoins une moisson régulière, sachant qu'il est le seul à avoir fini toutes les courses de la saison dans les points.

Rien que 250...

Rien que 250...
7/17

Photo de: Yamaha MotoGP

Dimanche, les pilotes Yamaha ont franchi ensemble un cap important : Lorenzo a pris son 150e départ en catégorie reine, tandis que Rossi disputait son 250e Grand Prix en MotoGP, lui qui n'a manqué que quatre courses depuis la création de la catégorie en 2002.

Mieux que Márquez !

Mieux que Márquez !
8/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Deuxième à Silverstone, Cal Crutchlow a cumulé 66 points sur les quatre dernières courses : c'est un point de plus que Márquez et le plus gros gain parmi les pilotes MotoGP sur cette période.

King à domicile

King à domicile
9/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Ce podium de Crutchlow est le premier d'un Britannique sur son GP national en catégorie reine depuis la 3e place de Jeremy McWilliams à Donington, en 2000. Depuis le retour de Silverstone en 2010, les locaux n'y avaient jamais fait mieux que 6e en catégorie reine.

Pas une pole, mais deux !

Pas une pole, mais deux !
10/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Samedi, les qualifications étaient déjà marquantes pour la fierté nationale, avec deux pole britanniques acquises par Crutchlow et Lowes, en MotoGP et Moto2. C'était en effet la première fois depuis 1977 que deux Britanniques occupaient la pole en même temps en catégorie reine et dans l'une des catégories intermédiaires. Cependant, contrairement à la fois précédente, les polemen n'ont pas fêté la victoire le lendemain…

Une première depuis Sheene !

Une première depuis Sheene !
11/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est également à 1977 que remontait la dernière pole position d'un pilote national sur le GP de Grande-Bretagne en catégorie reine. Comme à Brno, Crutchlow s'est ainsi inscrit dans la lignée de Barry Sheene.

Première pole depuis 2013

Première pole depuis 2013
12/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pour Crutchlow, cette pole position était la première depuis 2013, la troisième en MotoGP. Il était déjà parti du meilleur emplacement à Silverstone en 2010, mais il évoluait alors en WSBK et cela lui avait valu une double victoire.

Les succès s'enchaînent pour LCR

Les succès s'enchaînent pour LCR
13/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Il s'agissait également de la première pole d'un team indépendant depuis celle de Forward Yamaha à Assen en 2014. Une période décidément très faste pour LCR, qui fêtait il y a deux semaines sa première victoire en 10 ans de MotoGP !

Pedrosa reprend du poil de la bête

Pedrosa reprend du poil de la bête
14/17

Photo de: Repsol Media

Pedrosa a, lui, obtenu son meilleur placement sur la grille depuis Barcelone. Qualifié quatrième, c'était la première fois de la saison qu'il devançait Márquez dans cet exercice, celui-ci manquant la première ligne pour la quatrième fois de l'année. Pedrosa a ensuite obtenu son meilleur résultat depuis Barcelone, 5e.

Lorenzo ne peut pas en dire autant...

Lorenzo ne peut pas en dire autant...
15/17

Photo de: Yamaha MotoGP

Pour la 3e fois cette saison, Lorenzo ne figurait pas sur l'une des deux premières lignes de la grille, une première pour lui depuis 2008. Et son calvaire s'est poursuivi en course, puisqu'il a terminé 8e. Depuis sa victoire au Mugello, en mai, il est le pilote du top 10 ayant marqué le moins de points : 31 seulement, contre 82 pour Rossi et 105 pour Márquez.

Meilleur qualif pour Laverty...

Meilleur qualif pour Laverty...
16/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Malgré une grosse chute en Q2 - séance à laquelle il accédait pour la deuxième fois - Eugene Laverty a décroché sa meilleure qualification grâce à son 6e temps.

... et pour Miller

... et pour Miller
17/17

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jack Miller a chuté lui aussi, mais il accédait pour la première fois de sa carrière à la Q2 et a donc décroché sa meilleure qualif.
partages
commentaires
Pendant ce temps, Kallio et De Puniet roulent pour KTM

Article précédent

Pendant ce temps, Kallio et De Puniet roulent pour KTM

Article suivant

Lorenzo - "Être patient et attendre notre moment"

Lorenzo - "Être patient et attendre notre moment"
Charger les commentaires