Le regard de Stoner sur Márquez : "Ça a sûrement été dur pour lui"

Casey Stoner n'est pas surpris qu'il faille beaucoup de temps et d'efforts à Marc Márquez pour retrouver sa condition physique après son absence de neuf mois pour une blessure du bras et les complications qu'il a connues. Il croit toutefois dans la capacité du champion espagnol à tourner la page mentalement.

Le regard de Stoner sur Márquez : "Ça a sûrement été dur pour lui"

Casey Stoner a connu son lot de blessures au cours de sa carrière de pilote, la plus importante étant sa mémorable fracture de la cheville gauche à Indianapolis, en 2012. Après avoir couru au lendemain de sa chute en qualifications, en dépit des conseils médicaux lui suggérant de ne pas tenter le diable, le pilote australien avait dû stopper sa saison pour être opéré en urgence quelques jours plus tard. Son retour ne fut possible qu'au bout de deux mois, après une convalescence qui avait laissé des traces.

Connaissant l'impact physique qu'une importante blessure peut avoir sur un athlète aussi affûté qu'un pilote MotoGP, Stoner pense donc comprendre les difficultés rencontrées par Marc Márquez après sa fracture de l'humérus l'an dernier, à ceci près que l'absence de l'Espagnol s'est prolongée durant neuf mois.

Mentalement, en revanche, l'Australien ne doute pas des capacités du #93 à dépasser le mauvais souvenir de son accident, survenu l'an dernier à Jerez alors qu'il faisait le forcing pour remonter vers l'avant de la course après une première sortie de piste lorsqu'il était en tête. Le pilote Honda avait tenté un retour à la compétition quelques jours plus tard, avant de connaître une aggravation de son état et les complications que l'on sait. Après plusieurs mois d'absence, il avait reconnu son erreur et admis avoir tiré les leçons de ce qu'il avait vécu.

"Les blessures nous affectent, c'est certain. Cela fait partie de la course. Mais il y a un point sur lequel j'avais le sentiment d'être particulièrement bon et sur lequel je pense que Marc est très bon, c'est pour réussir à mettre ces choses-là derrière nous, et ce particulièrement si l'on sait quelle erreur on a faite", explique Casey Stoner. "On fait tous des erreurs, il nous arrive à tous de pousser trop fort, de tomber, ce genre de choses. Cela fait partie de la course, il le faut pour essayer d'extraire le meilleur de soi-même quand on est sur la moto. Mais je pense que le plus important, c'est d'apprendre [de ces erreurs] au lieu de continuer à les faire."

"Donc, me concernant, quand je tombais pendant une séance, mis à part si j'étais vraiment blessé, rien ne m'arrêtait pour remonter sur une autre moto, à condition que ses réglages soient assez proches, et [je pouvais] même aller plus vite, parce que je savais que j'avais fait une erreur à tel endroit", poursuit-il. "Donc je n'ai jamais vraiment eu peur. J'étais tout le temps très prudent pour ne pas tomber, je n'ai jamais voulu tomber, mais je n'ai jamais eu peur d'erreurs que j'ai pu faire."

Lire aussi :

"Concernant Marc, je dirais qu'il s'agit d'une situation un peu différente, car il sort d'une très grosse blessure, avec une très longue convalescence et beaucoup de complications", rappelle l'Australien. "Il va lui falloir un peu plus de temps pour s'en remettre mentalement, mais aussi physiquement. Même si les gens ne pensent probablement pas que ça puisse prendre tant de temps que ça de se remettre physiquement, c'est incroyablement long. Ne serait-ce que quand j'ai été opéré de la cheville et que je n'ai pas eu le droit de marcher pendant deux mois, ma cuisse a fondu, je n'avais plus de muscle : il a tout simplement disparu très vite une fois qu'il n'a plus été utilisé."

"Son bras et son épaule vont donc avoir besoin de beaucoup de temps pour tenter de reconstruire des années d'entraînement. Et puis, il faut dire aussi qu'il n'y a aucune façon de répliquer le pilotage d'une MotoGP. Vous pouvez vous entraîner autant que vous voulez, faire tout un tas d'autres choses, piloter une Superbike, ça ne s'approche pas le moins du monde de ce que vous faites sur une MotoGP. Étant donné qu'on ne peut pas s'entraîner en pilotant de MotoGP, on ne reconstruit donc pas ces muscles et ça va juste prendre du temps. Et puis, bien sûr, il y a la crainte que ce genre de blessure puisse survenir à nouveau. Il est impossible de savoir ce qu'a traversé Marc depuis un peu plus d'un an, mais ça a sûrement été dur pour lui", concède Stoner.

Revenu à la compétition en avril dernier, Marc Márquez a peu à peu récupéré une meilleure forme au guidon de sa machine, mais aussi trouvé une façon de contourner des problèmes persistants qui mettront du temps à être réglés, et il a malgré tout réussi à remporter trois victoires. Une chute lors d'un entraînement en enduro, il y a huit jours, a toutefois porté un nouveau coup d'arrêt à sa saison et il a déclaré forfait pour le Grand Prix de l'Algarve à cause d'une commotion cérébrale et d'étourdissements. Honda a précisé qu'il devait passer un nouveau contrôle médical en ce début de semaine afin de déterminer s'il disputerait ou non le Grand Prix de Valence, dernière manche de la saison qui aura lieu cette semaine.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Ducati titré chez les constructeurs, entre fierté et amertume
Article précédent

Ducati titré chez les constructeurs, entre fierté et amertume

Article suivant

Stats - Le hat trick parfait de Pecco Bagnaia

Stats - Le hat trick parfait de Pecco Bagnaia
Charger les commentaires