Suppo : "Difficile pour Honda de faire plus pour Crutchlow"

partages
commentaires
Suppo :
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
23 févr. 2017 à 14:01

Livio Suppo, le patron de l’équipe Honda, soutient que la marque japonaise fournit déjà tout le support technique nécessaire à Cal Crutchlow, et estime qu’il est difficile d’offrir à l’Anglais un contrat de pilote d’usine.

Sete Gibernau, Telefónica Movistar Honda
Livio Suppo, directeur Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Lucio Cecchinello a admis il y a quelques jours qu’il était en train d’essayer de renouveler le contrat de Cal Crutchlow au-delà de 2017, alors qu’il souhaite aussi convaincre Honda de parvenir à un accord à trois parties, en impliquant directement la marque nippone dans le contrat.

Crutchlow, qui a remporté ses deux premières courses la saison dernière – en République Tchèque et en Australie -, pense n’avoir jamais été dans une aussi bonne forme qu’aujourd’hui, chose confirmée par Honda qui lui a octroyé un soutien spécifique en dépit de l’absence d’un contrat de pilote d’usine.

L’an dernier, le natif de Coventry a essayé de nouvelles pièces pour la RC213V, avec Marc Márquez et Dani Pedrosa, et il constitue le seul pilote avec les deux Espagnols à pouvoir comparer la performance des deux derniers moteurs construits par Honda.

Pour Cecchinello, conserver Crutchlow est une priorité, bien que Honda n’envisage pas de faire plus pour lui qu’aujourd’hui. "L’objectif est de soutenir Cal au maximum. Techniquement, il reçoit un traitement similaire à Marc et Dani, bien que ces derniers fassent bien entendu partie de l’équipe d’usine et qu’ils ont un contrat direct avec nous. Tout de suite, il est difficile pour Honda de faire plus pour Crutchlow que ce qui est déjà fait", a déclaré Suppo à Motorsport.com.

Ce qu’est en train de faire Cecchinello n’est pas nouveau. Sete Gibernau a couru en 2004 et 2005 avec l’équipe satellite Gresini, mais bien avec un soutien technique complet de HRC. "Je n’étais pas là à l’époque, mais je ne pense pas que le salaire de Gibernau était payé par HRC, mais par Telefónica. Pour le moment, Honda ne prévoit pas de prendre en charge le salaire de Crutchlow. Nous sommes très contents de lui et c’est vrai que dans les faits il a remporté deux courses l’an dernier, mais il y est aussi parvenu parce qu’il avait le soutien de l’usine. Honda fait déjà un effort, car procurer un soutien technique à un pilote implique des coûts", a conclu Suppo.

 

Bonnet Cal Crutchlow
Bonnet Cal Crutchlow, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
KTM prêt à fournir un team satellite MotoGP en 2018

Article précédent

KTM prêt à fournir un team satellite MotoGP en 2018

Article suivant

Scepticisme des pilotes concernant une course sous la pluie au Qatar

Scepticisme des pilotes concernant une course sous la pluie au Qatar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Auteur Oriol Puigdemont