Sur le mouillé, l'essentiel était de prendre ses repères pour Márquez

Quatrième au soir de cette première journée en Aragón, le pilote Honda n'a pas cherché à dépasser la limite pour signer le meilleur temps, mais compte bien sortir du bois demain.

W.Z., Aragón - Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette première journée sur le tracé d'Aragón n'a pas encore permis d'y voir plus clair dans les forces en présence ce week-end en Espagne. Avec une météo détrempée aujourd'hui – en tout cas en ce qui concerne le MotoGP – et l'arrivée du soleil prévue demain, la hiérarchie observée ce vendredi pourrait en effet bel et bien se retrouver modifiée.

Ou pas, car avec un Marc Márquez qui a jusqu'ici réalisé un grand chelem personnel en qualifications en MotoGP sur le tracé de la province de Teruel – il a signé la pole position lors de chacune de ses courses disputées ici depuis son arrivée dans la catégorie reine en 2013 –, l'objectif et la motivation du co-leader du championnat est immense.

Sa confiance en ses capacités aussi, tant et si bien qu'il n'a pas jugé utile de profiter d'une légère éclaircie à la toute fin de la deuxième séance d'essais libres pour tenter d'aller contester la première place provisoire des temps combinés à son coéquipier Dani Pedrosa

Cela n'a pas de sens de dépasser la limite sachant que demain ce sera sec

Marc Márquez

Car dans des conditions peu représentatives de ce que devrait réserver le reste du week-end, l'important était ailleurs pour le numéro 93. "Aujourd'hui, c'était bien sûr important de piloter et d'avoir des sensations sur la moto", affirme-t-il, avant de reconnaître qu'il faudra sans doute repartir de zéro dès demain. "Mais c'est difficile d'en tirer des informations ou des conclusions, car demain et dimanche il devrait s'agir de conditions sèches. Donc le mot d'ordre de la journée, c'était avant tout d'avoir les sensations, mais aussi de minimiser le niveau de risques. Cela n'a pas de sens d'aller à la limite [dans ces conditions], sachant que demain ce sera sec."

Meilleur temps ce matin, Márquez a donc finalement terminé cette première journée à la quatrième place des temps combinés, à un peu plus de six dixièmes de Pedrosa. Pas de quoi affoler l'intéressé, qui entend bien passer la vitesse supérieure demain, même s'il ne préfère pas encore se prononcer quant à son niveau de compétitivité. "Peut-être que demain on va démarrer sur le sec, et je vais rencontrer des difficultés !", plaisante-t-il, avant d'admettre son aisance sur le tracé espagnol. "Je ne sais pas... Par le passé, je me suis bien senti sur ce circuit, et j'espère que ce sera encore le cas demain sur le sec. Mais aujourd'hui, honnêtement sur le mouillé, depuis le début j'ai un bon feeling, je suis facile dans mon pilotage. Je suis confiant, et j'espère que ce sera la même chose demain sur le sec."

De la confiance, il en faudra beaucoup pour Márquez, ainsi que pour l'ensemble du plateau, pour soutenir la pression qui promet d'être considérable lors des EL3, qui feront probablement office de première séance de qualifications étant donné l'amélioration attendue des conditions météo. "Demain va être une journée difficile, car les EL3 vont être une séance de qualifications à part entière, mais en même temps il va falloir régler la moto, essayer les pneus", explique le pilote Honda. "Ce sera donc une journée très chargée, mais très importante en vue de la course."

Une course qu'il a remporté à deux reprises par le passé en MotoGP, en 2013 et l'an passé, et où il serait bien inspiré de signer un troisième succès dans la perspective du Championnat du monde. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions