Suzuki cherche la puissance au Red Bull Ring

Au Red Bull Ring, ce sont les Ducati qui dominent le reste du plateau. Si Yamaha souffre, Suzuki peine à trouver la puissance manquante pour combler l'écart.

Suzuki cherche la puissance au Red Bull Ring
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Vinales, Team Suzuki Ecstar MotoGP

Futur pilote Yamaha et coéquipier de Valentino Rossi, Maverick Viñales a bouclé ce test avec le 8e temps devant son coéquipier à un peu moins d'une seconde du temps de référence d'Andrea Iannone au guidon de la D16 GP.

"La deuxième journée a confirmé ma bonne impression du circuit", confie néanmoins l'Espagnol. "Le tracé et ses alentours sont magnifiques, mais c'est aussi un circuit inhabituel. C'est un circuit 'stop-and-go' avec de fortes accélérations, trois longues lignes droites et des freinages violents. Ainsi, ceux qui disposent de beaucoup de puissance ont un avantage, et pour cela il faut travailler."

Viñales a travaillé autour des réglages de la GSX-RR pour tenter de trouver le manque puissance dont il souffre. "Nous avons progressé, et nous cherchons plus de traction. Quelques-unes de nos solutions ont été effectives. Désormais, nos ingénieurs travailleront sur ce dont nous avons besoin pour disputer la course dans de bonnes conditions. Cela ne sera pas simple, mais nous ferons de notre mieux pour viser notre objectif de nous battre pour le Top 6."

Pour son coéquipier Aleix Espargaró, le constat est le même. "Nous avons cherché de la traction et pour cela nous avons travaillé sur l’électronique. De même, nous avons essayé un nouveau bras oscillant", déclare l'Espagnol. "Ce tracé est agréable, mais il privilégie la puissance moteur et nous souffrons beaucoup. La course se joue aussi sur le rythme, et, de ce point de vue, le nôtre est correct."

Les deux Espagnols seront de retour en piste à la mi-aout pour disputer le Grand Prix d'Autriche. "La deuxième moitié de la saison sera délicate, car il y aura de nombreuses courses étalées sur des week-ends consécutifs", ajoute Espargaro. "Ainsi, nous reviendrons ici pour la course pleins de détermination et d'enthousiasme."

partages
commentaires
Lorenzo se rapproche en Autriche, mais pas encore assez
Article précédent

Lorenzo se rapproche en Autriche, mais pas encore assez

Article suivant

Loris Baz - "Le Red Bull Ring est un tracé très atypique"

Loris Baz - "Le Red Bull Ring est un tracé très atypique"
Charger les commentaires