"Des informations importantes" pour Suzuki au test de Barcelone

Joan Mir souhaitait des nouveautés, mais il n'a rien reçu de substantiel pour le test post-course de Barcelone. Suzuki salue toutefois une importante collecte de données devant permettre des progrès lors des prochaines courses.

Après avoir enchaîné les Grands Prix d'Italie et de Catalogne, Suzuki était en piste avec les autres équipes MotoGP lundi, pour une journée d'essais permettant notamment de préparer le prochain rendez-vous, fixé pour la semaine prochaine au Sachsenring.

Alors que Joan Mir s'inquiétait pendant le week-end de disposer d'une moto trop peu évoluée par rapport à l'an dernier, face à une concurrence qui a su optimiser la pause hivernale pour concevoir des évolutions, aucune pièce majeure n'avait été apportée pour cette journée. À défaut de trouver des pépites dans les cartons, les pilotes Suzuki ont donc mis à profit ce test pour recueillir des informations et des données en termes d'électronique, de géométrie et de suspensions, sur lesquelles l'équipe technique entend travailler avant les prochaines courses.

"Ça a été une bonne journée de test. On n'avait pas beaucoup de choses à essayer, mais on a travaillé sur les réglages de géométrie, des choses comme ma position sur la moto ou encore l'électronique, et tout a été positif. J'ai aussi travaillé un peu sur la suspension arrière et l'amortisseur arrière", explique le Champion du monde en titre. "J'ai pu donner mon feedback et fournir des informations importantes à l'équipe dans certains domaines, et maintenant ils vont travailler sur tout cela en regardant les données. Je suis content de ce qui a été fait."

Lire aussi :

En l'absence d'Álex Rins, blessé, c'est Sylvain Guintoli qui a épaulé Joan Mir durant cette journée. Avec 72 tours à son compteur, ajoutés aux 65 du pilote de course, le Français a apporté une solide contribution afin de rechercher des voies à suivre pour faire progresser la GSX-RR en vue des prochaines courses. L'évaluation d'un bras oscillant figurait notamment à son programme du jour.

"Je n'avais pas piloté la GSX-RR depuis le test du Qatar et c'était vraiment bien de la retrouver. Mes sensations ont été très bonnes", se félicite Guintoli. "J'ai eu un très bon retour de la moto et des pneus, et j'ai pu vraiment bien boucler le programme de la journée avec 72 tours et faire un test vraiment solide. J'ai réalisé quelques comparaisons et travaillé sur une grande variété de choses, y compris le bras oscillant."

"Nous n'avions pas beaucoup de pièces ici, clairement rien de gros, donc nous nous sommes concentrés à la place sur de petits éléments qui peuvent eux aussi nous aider à progresser. Nous avons obtenu des avancées positives", souligne Ken Kawauchi, directeur technique, en saluant "l'excellent travail de collecte de données" réalisé par les pilotes. "Toutes les informations qu'ils nous ont fournies vont nous aider à capitaliser sur nos bons résultats. Nous allons poursuivre le travail en coulisse avant de faire notre retour en piste au Sachsenring."

partages
commentaires

Related video

Espargaró résolu à vendre le projet Aprilia à un team satellite
Article précédent

Espargaró résolu à vendre le projet Aprilia à un team satellite

Article suivant

20'000 spectateurs par jour attendus au GP d'Aragón

20'000 spectateurs par jour attendus au GP d'Aragón
Charger les commentaires