MotoGP
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
68 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
75 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
89 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
117 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
138 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
152 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
167 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
174 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
201 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
216 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
223 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
230 jours

Package validé et tests prometteurs pour Suzuki : place à la course

partages
commentaires
Package validé et tests prometteurs pour Suzuki : place à la course
Par :
25 févr. 2020 à 14:08

Les deux pilotes de l'équipe japonaise trépignent d'impatience en vue du premier Grand Prix, qui se déroulera la semaine prochaine au Qatar. Très en vue pendant les trois jours d'essais de pré-saison, ils sont prêts à en découdre.

Suzuki n'a peut-être que deux pilotes de course, mais les GSX-RR ont été particulièrement en vue lors des essais de pré-saison qui ont pris fin hier au Qatar. L'ensemble du programme a été bouclé, avec notamment les validations attendues sur le moteur et le châssis, afin de confirmer le package qui sera utilisé la semaine prochaine lorsque débutera la compétition.

"Les essais se sont bien passés, et nous sommes positifs car nous avons suivi notre plan afin de définir et de confirmer le package final", explique Davide Brivio. "Nous pouvons à présent homologuer les pièces que nous avons confirmées et commencer à préparer le début de la saison. Nos deux pilotes ont affiché un très bon rythme et nous sommes donc heureux, d'autant qu'il ne s'agissait que d'essais. Álex et Joan sont tous deux détendus et bien préparés."

Lire aussi :

La Suzuki a déjà montré l'an dernier des signes de réels progrès, avec notamment deux victoires à son actif, aussi le développement mené en vue de cette nouvelle saison devait permettre d'affiner l'ensemble du package sans changement radical. Une phrase plutôt délicate que les hommes de Hamamatsu semblent avoir menée à bien avec succès. "Nous pensons avoir une bonne base avec la moto en ce qui concerne le châssis, pour la maniabilité de la moto, son entrée dans les virages et ces choses-là. Nous faisons donc très attention à maintenir ces points forts et à essayer de les améliorer", explique le team manager auprès du site officiel du MotoGP.

"L'année dernière, l'une des choses que nous devions améliorer était le moteur, la vitesse de pointe, donc la puissance du moteur. Nous l'avons fait. Le moteur de 2020 ne représente pas un gros progrès, mais il est un peu mieux que le précédent alors cela devrait aider", poursuit-il. "Nous avons donc une bonne base en termes de châssis, et nous essayons d'améliorer notre moteur et aussi notre base. De nos jours, on ne peut pas parler de nouvelle moto. Ce n'est pas une révolution, c'est toujours une évolution, en essayant de faire attention à ne pas perdre les points forts."

Avec cette prudence nécessaire, l'équipe technique Suzuki a évalué ces dernières semaines un nouveau châssis, s'autorisant à envisager sa mise en service s'il apportait véritablement un bénéfice. Disponible en un seul exemplaire ces derniers jours à Losail, il a été confié à Álex Rins avec, aux dires du pilote espagnol, un gain portant plus sur les sensations que sur les chronos. "La vérité est que ce châssis devait être pour le futur, pas pour maintenant", souligne Davide Brivio. "Mais c'est le meilleur que nous avons, il fonctionne bien, donc nous avons décidé d'anticiper énormément les délais, mais nous n'en avons qu'un. Nous démarrons maintenant la production, nous essayons d'aller vite et d'amener plus de pièces."

La victoire qatarie dans un coin de la tête

En termes de résultats purs, la réussite de ces derniers tests pour Suzuki ne fait aucun doute, notamment pour Rins qui n'a pas quitté le trio de tête du premier au dernier jour, affichant une efficacité redoutable sur le tour lancé. "Je suis très content. Premier jour premier, deuxième jour deuxième et troisième jour troisième !" s'enthousiasmait l'Espagnol lundi soir, avec une impatience impossible à masquer. "Nous avons testé tout ce que nous devions tester, les sensations avec l'équipe sont bonnes et je me sens fort pour le week-end de course. Il faut juste attendre jusqu'à vendredi !"

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

En progrès sur le time attack, Rins a également profité de la dernière soirée d'essais pour réaliser une simulation de course sous la forme d'une douzaine de tours enchaînés à l'heure à laquelle l'épreuve se déroulera en fin de semaine prochaine, le tout avec un rythme situé dans les petits 1'55 et avec un meilleur tour en 1'54"9. "Ce furent trois bonnes journées d'essais ici, et aussi à Sepang. Je peux dire que l'on rentre à la maison en ayant fait nos devoirs. Je suis prêt pour la course", assure-t-il.

Je me sens confiant. Pour le championnat je ne sais pas, mais au moins pour la première course.

Álex Rins

"Si vous me demandez où nous nous sommes le plus améliorés, je dirais en ligne droite et nous avons aussi un peu progressé au freinage, la moto semble plus constante. J'aimerais m'améliorer encore un peu au niveau aérodynamique. Nous avons essayé différents ailerons, mais nous allons courir avec ceux qui sont similaires à l'an dernier. Suzuki y travaille déjà ceci dit", souligne Rins, qui parait fin prêt. "Je me sens confiant. Pour le championnat je ne sais pas, mais au moins pour la première course. J'aime prendre les courses les unes après les autres. Je pense que nous avons fait un pas en avant par rapport à l'an dernier sur le rythme et la constance. Il faut donc commencer les courses et voir où nous sommes car en essais tout le monde est rapide."

Joan Mir n'a pas grand-chose à envier à son coéquipier à ce stade, lui qui a également contribué à animer le haut du tableau pendant ces tests, et qui dès dimanche s'autorisait à évoquer la victoire en course. "Pour le moment le rythme est celui de se battre pour la victoire, mais dans deux semaines je ne sais pas. Nous devons continuer de travailler comme ça, nos rivaux travaillent aussi très dur, donc je pense que nous sommes dans la bonne direction", assurait-il.

Le jeune pilote espagnol entame sa deuxième saison avec de grands espoirs, bien décidé à tirer profit des points forts de sa machine pour passer un cap après son année d'apprentissage. "Je vais essayer de me battre pour le podium sur toutes les courses, c'est mon objectif", annonce-t-il. "Quand on est rapide et que quelqu'un fait une erreur ou si on est plus fort, essayer de gagner une course serait un rêve mais on va commencer par les podiums, consolider les tops 5, tops 4, tops 3, c'est le but."

Avec Michaël Duforest  

Article suivant
L'opération "reconstruction de confiance" de Zarco se poursuit

Article précédent

L'opération "reconstruction de confiance" de Zarco se poursuit

Article suivant

Dovizioso a "ouvert une porte" mais voit les Yamaha en favoris

Dovizioso a "ouvert une porte" mais voit les Yamaha en favoris
Charger les commentaires