Suzuki parle de nouveau de mettre en place une équipe satellite

partages
commentaires
Suzuki parle de nouveau de mettre en place une équipe satellite
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
25 févr. 2018 à 12:47

Le projet avait été mis à mal par la saison 2017 catastrophique du constructeur japonais. Mais Suzuki est cette fois-ci confiant concernant le fait de pouvoir créer une équipe satellite en vue de 2019.

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP avec des membres de l'équipe
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP et des membres d'équipe
Davide Brivio, Team manager Team Suzuki MotoGP
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP avec le nouveau carénaage
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

En 2016, alors que Maverick Viñales était le fer de lance de Suzuki et jouait le podium sur une base régulière, Davide Brivio avait évoqué les avantages que pourrait apporter le fait d'avoir deux motos de plus sur la grille en 2018.

Le fait d'avoir quatre prototypes au lieu de deux multiplie bien sûr les possibilités d'acquisition de données ainsi que les voies d'exploration pour le développement de la moto.

Cependant, alors qu'un tel projet devait être conclu l'année passée, le constructeur d'Hamamatsu est passé à côté de sa saison, et une erreur dans le choix du moteur a impacté de façon négative le niveau de compétitivité de la GSX-RR, rendant la vie compliquée aux deux pilotes de l'équipe. Le meilleur résultat a été une quatrième place d'Andrea Iannone au Japon, au terme d'un Grand Prix qu'Álex Rins a pour sa part terminé à la cinquième place.

La mauvaise campagne passée a hypothéqué les ressources du constructeur, et a paralysé la mise au point d'une équipe satellite. Un sujet qui est cependant désormais de retour sur la table.

Les bonnes sensations de Iannone et Rins avec la nouvelle moto lors des essais menés cet hiver permettent en effet à Davide Brivio, le patron de la structure, d'être très optimiste. Celui-ci croit que la possibilité d'offrir à un tiers deux autres Suzuki sont bien plus élevées pour 2019.

Dans l'attente d'une annonce de Tech3

Dans les faits, Brivio a maintenu des contacts avec diverses équipes satellites intéressées pour mettre la main sur deux unités. Dans l'attente que Tech3 finalise un accord qui semble en bonne voie avec KTM, après avoir annoncé sa séparation avec Yamaha pour la fin 2018, il faudra voir qui héritera de ces M1. En ce sens, aussi bien l'équipe Ángel Nieto qu'Avintia ont fait état de leur intérêt pour les machines d'Iwata.

Dans le même temps, Marc VDS doit également officialiser son fournisseur pour 2019, alors que les liens de l'équipe belge avec Honda expirent le 31 décembre prochain. La volonté de la structure d'Outre-quiévrain est de signer un contrat de longue durée, et c'est sur ce point que Suzuki convient parfaitement à la situation.

"Notre objectif est de mener à bien le projet d'une équipe satellite pour 2019. Cela passe par trouver les ressources nécessaires au sein de notre propre structure. Mais nous n'avons pas beaucoup de temps, il faut prendre des décisions en peu de mois, et je crois d'ici au début du championnat", a expliqué Brivio au cours d'un entretien avec Motorsport.com.

"Je suis assez optimiste, bien plus que l'an passé. Cette équipe satellite nous aiderait beaucoup dans l'évolution de la moto, parce qu'elle nous permettrait d'enregistrer bien plus de données et de suivre des chemins de développement distincts", ajoute le responsable italien.

"Ce qui se passe, c'est qu'il faut savoir exactement ce que cela suppose au niveau de la structure : des pièces de rechange, des ingénieurs, et tout le reste. Nous allons devoir recruter, car pour le moment tout ce que nous avons est dédié à l'équipe officielle", conclut Brivio. 

Prochain article MotoGP
Rossi : Les sauvetages de Márquez ? "Ça ne peut plus être un hasard"

Previous article

Rossi : Les sauvetages de Márquez ? "Ça ne peut plus être un hasard"

Next article

Jack Miller plus à l'aise que jamais avec sa Ducati

Jack Miller plus à l'aise que jamais avec sa Ducati
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Team Suzuki MotoGP , Marc VDS Racing Team Shop Now
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités